« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 - L'Argent ne fait pas le Bonheur - [Mission de Rang A]

Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni



Nombre de Messages : 159
Localisation : Dans un monde austère, où la mort règne, et où le chaos est maître...
Nindô : J'utiliserai ma lame pour préserver mon village et ma liberté.
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
471/1000  (471/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: - L'Argent ne fait pas le Bonheur - [Mission de Rang A]   Lun 30 Mai - 22:31
- L'Argent ne fait pas le Bonheur -



x En ce nouveau jour, une mission me fut attribuée. Le vent froid du nord avait rejoint les côtes du pays de l'Eau, et le Soleil restait caché derrière des nuages indésirables, rendant l'atmosphère froide et inhospitalière. La Mizukage était parti depuis quelques jours, et ne donnait aucune nouvelle. Cela m'inquiétait, car comment ferions-nous en cas de problème dans le village ou d'attaque extérieur sans notre Kage ? De plus, notre Jinchuriki avait également disparu, ce qui créa quelques craintes au sein des rangs Shinobis, ainsi que dans tout le village. Mais bien que les figures responsables du village soient absentes, rien ne nous empêché de recevoir des missions. Les blessures de ma quête précédente étant parfaitement guéris, ce qui me valu de recevoir un ordre d'intervention très spécial. Un shinobi me fit parvenir un parchemin alors que je marchai dans le village, en plein milieu des rues marchandes, comme à mon habitude. Il était apparu à côté de moi, et en un instant, avait disparu en m'ayant donné le papier. Sur ce dernier était écrit :


Citation :
Libération d'otages et extermination - Rang A

Un groupe de Nunkenin de Kusa (Rang B) avec qui [Kusagakure] nous avons de bonne relations ont capturés plusieurs civils haut-placés dans la hiérarchie du pays. Le chef du village nous a gracieusement demandé d'aller libérer ces otages car tous les ninjas de ce village sont en mission. Vos ennemis seront du même niveau que vous, j'attends de vous que vous me montrez votre côté stratège. Ah oui j'oubliai, tuez ces ninja déserteurs !

Cela ne me surprit pas d'apprendre de telles choses, car lors de mon dernier voyage dans ce pays, il y a une ou deux semaines de ça, je m'étais rendu compte de la faiblesse dont souffrait le service de sécurité de ce pays, que j'avais réussi à infiltrer sans même me cacher, tout cela pour un assassinat. A la suite de cette lecture, néanmoins, un frisson me parcouru. Avais-je envie d'affronter ces traîtres jusqu'à la mort ? Ou était-ce simplement l'excitation de Korosu qui remontait à la surface ? J'allai bientôt le savoir. Je savais que je pouvais tous les affronter, seul, mais le problème majeur était ces stupides otages, incapables de se défendre. Je hais ces hommes et ces femmes qui dirigent nos pays, tous se permettent de nous donner des ordres, de nous payer ou même de nous acheter, mais ils ne sont pas capables de se défendre par eux même, et je trouve cela affligeant. Pour eux, seul l'argent compte, ils n'ont pas d'honneur, pas de respect ! Si quelqu'un vient à les menacer, ils engagent des assassins, si ils convoitent quelque chose, ils payeront des shinobis pour le récupérer. Ces gens là n'ont aucune fierté, aucun honneur, et rien que l'idée de les sauver me débecte. Mais hélas, je suis obligé de le faire, sinon, il y a de fortes chances que je finisse devant la cours martiale pour refus de suivre les ordres ! Donc, comme je le disais, biens que je sois capable de tous les éliminer, le problème était les otages, et donc, je ne pouvais pas foncer dans le tas. Il me fallait quelqu'un pour réussir, et je savais exactement qui prendre avec moi. Des rues marchandes, je disparu pour me rendre plus loin dans le village, et plus précisément aux pieds de la chaîne de montagnes, qui cachait Kiri. Là bas, je retrouvais celui que je cherchai, et qui avait été renommé Chuushou. Je ne connaissais pas son vrai nom, mais cela ne le dérangeait pas. Cet homme ne portait pas bien son nom qui veut dire « Calomnie », car bien que fort et imposant, il n'utilisait jamais sa puissance pour lui, suite à son lourd passé. De tous les Shinobis de Kiri, il se trouvait être l'un des meilleurs compagnons que j'avais pu rencontrer jusque là. Ainsi, en le regardant, je lui dis, calmement :

« Yo Chuu' ! J'ai du boulot pour toi, ça t'intéresse ?! »

Un léger sourire apparut sur mon visage, et Chuushou se retourna vers moi avec un air surprit, sans doute le fait de me revoir après tant de temps passé.


Puis, tout en continuant de me regarder, il hocha la tête en me disant d'une voix très calme :

« Cool... »

A présent, mon équipe était complète. Oui, pour cette mission, il nous suffisait d'être deux, car nous nous connaissions très bien Chuushou et moi, et nous comblions nos lacunes mutuellement. Ainsi, après que mon coéquipier se soit levé de sur son rocher, nous prîmes la route en direction du Pays de l'Herbe.


x Notre déplacement dura deux jours. Pendant ce laps de temps, nous n'avions croisés ni Shinobis de Kusa, ni Nunkenin, et cela était assez étrange, car nous étions à l'intérieur des terres, au beau milieu du pays de l'Herbe. La dernière fois, il était compréhensible que je n'avais croisé personne, puisque j'étais resté aux limites du pays, mais cette fois ci, c'était étrange. Par chance, le vent était en notre faveur alors que nous nous approchions du point d'affrontement. En effet, les courants d'airs soufflait face à nous, repoussant ainsi notre odeur sur nos pas, et évitant donc que l'on nous sente arriver. Chuushou, qui comme moi était Chunin, avait la capacité de ressentir les présences à grande distance, car il était pisteur, et faisait donc partir de l'unité spécial des traqueurs. Puis, à environ un kilomètre de la prise d'otage, nous nous arrêtâmes afin de mettre un plan d'approche au point. Nos adversaires était au nombre de huit, c'est ce que me disait mon équipier. Il est vrai qu'a cette distance, il pouvait, avec exactitude, compter le nombre de présences hostiles rien qu'en se focalisant sur leur chakra. De plus, nous avions une vue d'ensemble sur l'endroit où était retenu les civils. Il s'agissait d'un vieux cabanon, en plein milieu d'un plaine, où l'herbe était verdoyante, et où à côté se trouvait un petit ruisseau. Pour ma part, en apercevant ce dernier, j'avais trouvé ma porte d'entrée. Le plan était simple : dans un premier temps, nous allions nous approcher le plus possible de nos adversaires afin d'en apprendre un peu plus sur eux. Je savais qu'il était de même rang que moi et Chuu', mais je ne connaissais pas leurs spécialités. Par la suite, puisque deux gardes se trouvaient à l'extérieur du bâtiment, nous allions tout d'abord les éliminer, puis ensuite prendre leur place grâce à une métamorphose. Il ne nous restait alors plus que les éliminer de l'intérieur. Cependant, à vive voix, ce plan était très bien, mais il n'était tout de même pas simple à mettre en œuvre. Je regardai mon équiper, et lui fis un signe de la tête avant de disparaître dans une flaque d'eau préalablement créée avec l'aide de ma gourde. A ce moment là, et avec discrétion, je me mis à me déplacer rapidement, tout en cachant ma présence, avant de me retrouver, en quelques dizaines de secondes, dans la rivière, non loin du cabanon. Sortant ma tête discrètement, je regardai autour de moi, et vis, à une vingtaine de mètre, mon premier adversaire. Pendant de longue minutes je l'étudiai : sa façon de faire, de se tenir, de marcher, de parler... Mais j'observai également le temps écoulait entre deux communications radio. Dix minutes, voilà le temps que j'avais pour me préparer et répondre de la même manière que lui après l'avoir liquidé. Attendant qu'il me tourne le dos, je préparai le Kurotsuki afin de l'éliminer très rapidement. Doucement, mes cheveux devinrent oranges, et ma force, ainsi que ma vitesse, se voyaient décuplées. Puis au moment opportun, je jaillis de l'eau et fusai sur mon adversaire. Une fraction de seconde me suffis pour lui trancher la gorge afin qu'aucun son de douleur n'en sorte, tout t'en le rattrapant avant qu'il ne tomber afin de dissimuler son corps. Rapidement, je pris son apparence à l'aide du Henge No Jutsu, et récupérai la radio accrochée à son oreille. Maintenant, je n'avais plus qu'a attendre. Mais tout en regardant le complexe dans lequel était enfermé les otage, je ne pouvais m'empêcher de me demander :

*J'espère que Chuushou a réussi de son côté... Sinon je suis mal barré...*


Soudainement, un appel radio me parvint au travers de l'oreillette. Il s'agissait du chef Nunkenin qui disait :


« Salameche à Carapuce, au rapport ! »

C'est alors que, tout en reproduisant la même voix ainsi que la même façon de parler, je dis, mot pour mot ce que j'avais entendu plus tôt :


« Ici Carapuce à Salameche, zone dégagée, rien à signaler... »

La réponse qui suivie fit alors claire est précise :

« Bien prit, attendez la prochaine transmission. Ici Salameche, terminé ! »

Maintenant, dix nouvelles minutes s'offraient à moi, ainsi qu'a Chuushou, s'il avait réussi. J'avançai donc vers l'habitation, discrètement, tout en gardant activer la métamorphose afin de ne pas être repéré en cas de problème. Je m'avançai, doucement, passant devant la seul fenêtre se trouvant sur le mur que je longeai. A l'intérieur, grâce à l'ouverture, je pouvais voir les nunkenin : ils étaient six, avec quatre otages. Cela allait être difficile, mais il me fallait réussir. Après avoir observé l'intérieur des locaux, je continuai d'avancer en direction de la porte, cependant, j'avais un drôle de pressentiment. Je ressentais la présence de mon coéquipier, mais je ne savais pas où il était. Puis j'arrivai devant la porte, et derrière moi, une ombre se dressa. Je me retournai rapidement, activant une nouvelle fois le Kurotsuki, tout en dégainant mon arme, avant de me rendre compte qu'il s'agissait de Chuushou qui, la main droite en l'air, me dit :


« Yo Tsu'... »

D'un air idiot je le regardai, lui qui était là, entrain de me saluer bêtement. Je lui répondu doucement, mais rapidement :

« Idiot ! Ça ne va pas de me faire de telles frayeurs au beau milieu d'une mission comme celle ci ?! Je te rappelle qu'ils sont six là dedans !! Bref... Tu es prêt...? »


Un nouveau hochement de la tête de la part de mon compère me fit comprendre que sa réponse était positive. Discrètement, il créa deux Mizu Bushin afin de leur envoyer un leurre, et moi, de mon côté, j'utilisai le Retsudo Tenshuyou, occasionnant un petit séisme dont le but était de déstabiliser les occupants de la vielle bicoque. Par la suite, nous rentrâmes dans le cabanon, les deux clones d'abord, suivi de Chuushou et moi. Avec une grande vitesse, nous nous retrouvâmes tout deux derrière nos opposants, en ayant déjà fait deux morts. Les Mizu Bushin avaient été éliminé, mais cela n'était pas bien grave. Devant nous se trouvait maintenant quatre nunkenin, au lieu de six. Ils étaient assez surpris de nous voir, et le premier réflexe qu'ils eurent fut d'attraper un otage chacun pour s'échapper. Celui qui devait être le leader criait sur les autres, leur disant, affolé :

« Allez on se casse de là ! Et vous, n'approchez pas, sinon on les bute !! »

Et moi, je répliquai calmement, et activant le Kurotsuki :


« Tuez en un seul, et je vous réduit en charpie... »

Par la suite, Chuushou se jeta sur eux dans l'optique de les désorienter, et moi, je me retrouvai rapidement derrière eux, ma lame sous la gorge du leader, qui avait lui même sa lame sous la gorge d'un otage. Il n'avait pas comprit ce qui s'était passé à l'instant, et un goute de sueur tomba sur mon sabre. Son niveau était insuffisant pour nous battre. A cet instant, je lui proposai un dilemme :

« Je ne sais pas pourquoi tu as décidé de prendre ces personnes en otage, mais si tu les relâche, je te laisse partir sain et sauf. Je vois très bien que tu n'as pas envie de mourir maintenant. Ne sois pas stupide... »

Suite à mes paroles, le Nunkenin lâcha peu à peu son otage, tout comme les trois, avant de partir en s'enfuyant. Il était certes plus nombreux, mais leur niveau ne surpassait hélas pas celui de mon équipe. Par la suite, je regarda mon congénère, puis les otages, et je demandai donc à Chuushou :

« Veux-tu bien t'occuper d'eux et revenir par la suite à Kiri ? Je vais le poursuivre pour m'occuper d'eux, et je rentrerai ensuite au village... »

Chuu' hocha de la tête et se dirigea vers les civils pour les détacher. Soudainement, l'un d'entre eux me fixa et me dit, un grand sourire aux lèvres :

« Combien souhaitez-vous pour l'aide que vous nous avez fourni ? »

Ces paroles me mirent hors de moi. Je le regardai, d'un air froid, pour ne pas dire glacer, et en haussant la voix, je dis :

« Ne m'insultez pas ! Je ne vis pas dans l'argent comme vous...! »

Puis suite à ces mots, je disparu à la recherche de mes cibles.

x La course ne dura pas bien longtemps, et leurs exécutions furent très simples. Le premier que je rattrapa vint s'empaler au bout de mon sabre. Le second, alors que je lui faisais face, prit de plein fouet le Kage no Kon.


Lors de affrontement avec le troisième nunkenin, en m'énervant tout seul au sujet de cet homme qui voulait m'acheter, je me fis entailler la joue droite par mégarde. Cependant, cela ne m'empêcha pas de le tailler en pièces, détachant ainsi sa tête de son corps. Le dernier était ce shinobi qui avait pris la parole, le chef de l'investigation. En comparaison avec les autres, c'était lui le plus puissant, même si son énergie n'était pas vraiment grande. C'est donc sans trop de mal que je le tuai également, tout en ayant toujours le Kurotsuki activé, sous ses yeux pleins de haine. Mon poing, lancé à vive allure avec une grande puissance, perfora son abdomen, laissant son sang remonter jusqu'à sa bouche, avant que je ne le laisse tomber.
C'est ainsi que ma mission se termina, sous une pluie de sang qui aura prouvé que je ne suis pas tant que ça un homme de paroles.

_________________
Tsuki Hayatsu,
Membre des Sept Épéistes de la Brume,
Assassin numéro un de Mizu no Kuni,
Bras Droit de la Mizukage




Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: - L'Argent ne fait pas le Bonheur - [Mission de Rang A]   Mer 1 Juin - 10:46
  • Analyse de la mission : Le texte est bien écrit et soigné (+1), le vocabulaire employé est assez recherché et la mise en page est pas mal, les images rendent également la lecture plus attrayante (+1). Il n'y a pas grand chose à critiquer mis à part une ou deux fautes d'inattention (je suis un gentil homme donc je te pardonne xD). Bref, mission très agréable que je prends plaisir à valider.
    Expérience de la mission : Rajoute toi 32 points dans ta barre d'expérience.

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
 

- L'Argent ne fait pas le Bonheur - [Mission de Rang A]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Kusa no Kuni - Pays de l'Herbe-