« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 - De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]

Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni



Nombre de Messages : 159
Localisation : Dans un monde austère, où la mort règne, et où le chaos est maître...
Nindô : J'utiliserai ma lame pour préserver mon village et ma liberté.
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
471/1000  (471/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: - De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]   Jeu 16 Fév - 20:39
- De Vilaines Taupes -



    x Un nouveau jour de guerre s'apprêtait à se lever sous mes yeux cernés. Au sommet d'un toit, la clope au bec, j'attendais patiemment que quelque chose se passe, tout en regardant le ciel s'éclaircir. Les combats se calmaient peu à peu, les blessés étaient soignés et revenaient à l'assaut, et quant à moi, tout allait mieux, j'étais reposé et prêt à servir de nouveau mon village. Cette petite journée au calme, qui c'était déroulée la veille au Temple de l'Eau, m'avait fait le plus grand bien, puisqu'elle me permit de me requinquer un peu. J'y avais également apprit pas mal de choses, comme ce que pensaient les habitants du pays sur moi, ou encore que je n'étais pas complètement mort de l'intérieur. C'est assez drôle quand même de se dire qu'il faut parfois un grand bouleversement pour que le regard des autres change. Enfin, c'est également triste, mais bon, une fois de plus, à défaut de me répéter, la vie est ainsi. Je savais bien que les choses allaient mettre du temps à se faire, et que pendant un moment encore j'allais rester le Monstre de Kiri, mais j'étais confiant. L'espoir refaisait peut être surface dans mon esprit sombre et torturé, qui sait ? Sans savoir pourquoi, j'avais l'impression que cette journée serait elle aussi bonne, même si je ne m'attendais pas à recevoir de nouveau une mission de rang D. A vrai dire, je crois que depuis le moment où je m'étais posté sur ce toit, ce que j'attendais tant était une mission, quelle qu'elle soit. Je n'aimais pas vraiment rester sans rien faire, enfin, disons plutôt que je détestais m'ennuyer, c'est pour cela que je trouvais toujours quelque chose à faire. Mais en temps de guerre, comment pouvais-je m'occuper ? En tapant sur des ennemis ? C'était une solution, mais je n'en avais pas vraiment envie. J'avais fait couler trop de sang, et si je continuai sur cette voix, la haine se serait encore plus répandue dans ce monde qu'elle avait déjà rongé, au point qu'il ne s'écroule par sa faute. Je n'étais pas devenu pacifiste, mais tuer est un choix très délicat à prendre, et ce n'était qu'en dernier recourt que je m'exécutai à cette tache, hors mit si j'en recevais l'ordre direct. Je me retrouvais donc là, assis sur mon toit, à penser à tout ça, me demandant comment m'occuper alors que je le faisais déjà en me torturant l'esprit encore un peu plus avec des idées bien à moi. C'est alors qu'un shinobi apparut à mes côtés. Ce dernier était un Chunin que je connaissais et qui s'avérait être un petit comique. Cela lui valut d'ailleurs quelques avertissements de ses supérieurs, sans que cela ne l'ait affecté. Pour ma part, je ne lui avais jamais fait une quelconque réflexion, et malgré mon statut et ma réputation, il continuait ses pitreries en ma compagnie. Peut être était-ce pour cela que je l'aimais bien, parce qu'il ne me craignait pas. Bref. Je savais pour quelle raison il était là, car dans sa main se trouvait un parchemin. A plusieurs reprises il me l'avait tendu avant de ramener sa main vers lui pour m'empêcher de le saisir. Il recommençait ses farces, me faisant ainsi désespérer. Roulant mon regard avant de le lever au ciel en soupirant, je lui fis comprendre que ce n'était pas le moment, ce qui ne l'empêcha pas de continuer en rigolant, malgré la gravité de la situation. En le regardant du coin de l'oeil, je finis par attraper le rouleau alors qu'il ne s'y attendait pas. Ma patience à des limites, et s'il avait continué à faire ça, je lui aurais sans doute cassé le bras.
    Mais par chance pour lui, cela n'arriva pas. Alors, sous ses yeux, j'avais décidé de dérouler le morceau de papier pour y lire ceci :

    Citation :
    Mission de rang S :
    Ce n'est plus un secret maintenant, le village est attaqué par des Ninjas qui ont recours à la voie souterraine. D'après les derniers rapports, on suppose qu'ils ont emprunté des tunnels pour se rendre aux monts brumeux, ils n'arrivent pour le moment qu'à atteindre cette zone mais on les dit de plus en plus nombreux à affluer et l'éventuel prolongement de ces passages souterrains n'est pas à exclure. Même si vous avez un objectif commun qui est de résoudre ce problème au plus vite, vos tâches sur le terrain seront légèrement différentes.

    Tsuki Kuroshiro : Faites honneur à votre réputation et virez tous les ennemis qui entrent dans votre champ de vision, faites attention aux alliés blessés qui se trouvent également sur les lieux. L'usage des technique de Ninjutsu n'est pas recommandée du point de vue où vous pourriez blesser des Shinobis de l'alliance au passage.

    Les choses sérieuses recommençaient donc dès à présent. Bien ! Donc, après avoir fini cette petite lecture, j'avais décidé de me mettre directement au travail. Mais alors que je rassemblais mes affaires, le jeune Chunin m'interpela et me dit :


    « Au fait Tsuki-Dono ! Ce n'est pas spécifié, mais la Mizukage m'a demandé de vous dire que vous auriez une équipière pour cette mission ! Je ne sais pas qui c'est, mais votre point de rendez vous est au sentier qui mène aux Monts de Kirigakure ! »

    Une équipière ? Cela était rare que l'on me mette dans une équipe, mais bon, ça n'allait pas me faire de mal d'être un peu accompagné. Donc, en remerciant mon interlocuteur et en le saluant, lui tapant alors dans la main, je finis d'organiser mes affaires avant de finalement disparaitre dans un déplacement instantané. 

    x Pour être sincère, deux minutes durent s'écouler, au maximum, avant que je ne réapparaisse là où je devais retrouver mon équipière inconnue.  Alors, en l'attendent calmement, je m'étais allumer une nouvelle cigarette, contemplant à présent les majestueux Monts Brumeux qui entouraient le village de Kirigakure.

_________________
Tsuki Hayatsu,
Membre des Sept Épéistes de la Brume,
Assassin numéro un de Mizu no Kuni,
Bras Droit de la Mizukage




Kiri no Shinobi
Kiri no Shinobi



Nombre de Messages : 99
Nindô : Loin du coeur, près des yeux.
Date d'inscription : 15/06/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
100/1000  (100/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: - De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]   Sam 18 Fév - 7:46
Mes insomnies recommençaient, encore et toujours, ma tête était envahie de pensées négatives, angoissante et m'empêchait de trouver le repos. Voilà un domaine où mes compétences médicales trouvent leurs limites, je ne connaissais absolument rien de ce qui engendrait ces visions et pourquoi je n'arrivais pas à m'en débarrasser. Ainsi, au clair de lune, je restais comme à mon habitude sur mon balcon, admirant sans cesse ce spectacle de plus magnifique même si ce paysage était gâché par quelques explosions par-ci par-là. Par chance nous avions beaucoup de ninjas compétents capable de repousser l'ennemi, mais pour combien de temps ?

La fumée s'échappait de ma bouche, mais mes pensée noires restaient ancrées dans ma tête m'empêchant de dormir mais me permettait de regarder ce spectacle nocturne. Cela m'étonnait, je n'avais encore reçu que peu d'ordres de missions, apparemment la Mizukage Huitième du Nom souhaitait m'épargner, mais pourquoi ? J'avais envie de défendre les couleurs de mon village, lutter pour montrer que nous ne sommes pas que de la chaire à canons, que nous sommes des personnes presque pacifiques mais redoutable. Ordre de mission qui ne tardait guère vu qu'un Chuunin farceur vint m'apporter un rouleau qui contenait les instructions pour le bon déroulement de la mission, celui-ci s'amusait à me tendre le parchemin puis quand je tente de le prendre il le ramène vers lui ... qu'il ne commence pas à me casser les noix lui sinon je l'étripe. Il joua ce jeu pendant bien cinq minutes, et je finis, bien sûr, par perdre patience et se prit mon poing en pleine tête, non vous l'aurez remarqué, je ne suis pas une fille patiente, surtout sur les choses qui m'irritent. Comment peut-on s'amuser, faire des blagues alors que des gens se font tuer dehors, bref, je déroulai le parchemin que m'avait donné le joyeux luron, apparemment il s'agissait d'un ordre direct de Suzumi-sama :

Spoiler:
 

Une mission en équipe super, je n'affectionnais pas beaucoup ce genre de mission, je n'aime pas servir de couverture, je trouve ça dégradant pour ma part mais bon tant pis, j'ai juré de servir Kirigakure, donc je le ferais. Après avoir lu ce message, je décidai alors de m'habiller en conséquence, à vrai dire à un vieux kimono délavé ne serait pas approprié et encore trop moulant à mon goût. Ainsi, j'écrasais ma cigarette et me dirigeai vers ma chambre qui était non loin de la fenêtre qui menait à ma terrasse et j'enfilais mon uniforme de Jônin que je doublais avec une longue cape noire qui m'arrivait jusqu'aux genoux et pour finir, j'attachais mon bandeau de la Brume à mon front. Je pris ma sacoche d'arme et ma mallette remplie de scalpel et autres outils nécessaire à tout médecins.

Le Lieu de rendez-vous se trouvait non loin de la zone d'opération, j'avais un rôle purement défensif dans cette mission, je devais couvrir mon équipier pendant qu'il nettoyait un tunnel menant à l'intérieur du village, d'ailleurs en parlant de cet équipier, la Mizukage n'avait pas mentionné son nom, je ne savais pas avec qui j'allais faire équipe ... c'était le pompon, en dehors de Soraï-chan, et Mizu-kun, je ne voyais pas avec qui ont pouvait m'affecter, surtout que mes capacités offensive sont très limitées. Enfin bref, c'est en allumant une nouvelle cigarette que je me rendis sur le lieux de rendez-vous. Celui-ci était relativement éloigné du village et il semblait qu'il y avait déjà quelqu'un ... je fus d'ailleurs surprise par la couleur de cheveux de cette personne, d'un roux flamboyant. Rien qu'à ce détail, je pus dire qu'il s'agissait de Tsuki Hayatsu. Un jeune homme fort séduisant, avec qui j'avais déjà travaillé, notamment lors de la création de l'alliance entre Kiri et Konoha, il s'étais fait remarqué par sa désobéissance, ce qui me fit rire. Ce jeune homme avait tout pour plaire mais sa réputation le précédait. On disait qu'il s'agissait d'un monstre sanguinaire, d'un homme dénué de sentiments ... moi je le lugeais autrement, derrière cette apparence dure et sanglante, se cache un jeune homme avide de Paix qui ne cherche qu'à se repentir de ses actes. A vrai dire, il m'attendrissait, par je ne sais quel moyen, ce garçon m'arrachait quelques bribes de sourire et me rendait moins sauvage.

Je me rapprochais de lui en arrivant par les arbres, je trouvais que cette façon de se rendre à point donné était plus rapide que la marche à terre, nous sommes shinobi, pourquoi ne pas profiter de ce don de faire sortir notre chakra pour sauter plus haut ? Enfin bref, j’atterris avec grâce devant lui, mes cheveux blonds foncés flottant dans la douce brise iodée qui parcourait ce plateau et je lui dis alors d'une voix neutre (va-t-on dire) :

- Bonjour Tsuki, apparemment, nos chemin se croisent souvent en ce moment dis-je avec un morceau de sourire, la Mizukage a toujours le chic pour nous mettre ensemble ... allons-y !

A vrai dire, j'étais plutôt soulagée que c'était lui l'équipier mystère, avec lui j'ai l'impression qu'on forme un duo efficace, moi en renfort et lui en attaque comme si nos deux arts étaient complémentaires. J'attendis quand même une réponse de sa part avant de partir devant, les tunnels qui avaient été creusés par les Kumojins étaient en amont près des Monts Brumeux et on devait faire tout une opération nettoyage, enfin cela concernait plus Tsuki que moi, en effet, je devais m'occuper des blessé et les soigner via mon ninjutsu médical, mais me défendre en même, cela risque, je le crains, d'être une tâche bien ardues ... cependant j'ai confiance en Tsuki, nous réussiront cette mission. Pendant que nous sautions de branches en branches, je pris la liberté de donner les instruction même si il y avait pas de leader à proprement parler :

- Moi je me charge de soigner les alliés blessés et une fois ça fini, je prendrais part au combat même si mes capacités offensives sont limités. Et je pense que toi tu auras un rôle purement offensif non ?

Encore une fois un timide sourire fit son apparition, je n'avais franchement pas l'air d'un leader mais bon, ce qui comptait le plus c'est qu'il sache ce que je devais faire afin de ne me mettre aucun bâton dans les roues.
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni



Nombre de Messages : 159
Localisation : Dans un monde austère, où la mort règne, et où le chaos est maître...
Nindô : J'utiliserai ma lame pour préserver mon village et ma liberté.
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
471/1000  (471/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: - De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]   Sam 25 Fév - 20:12
  • Ayumi... Cette jeune femme était vraiment belle. Malgré son air frêle, elle était d'une dureté rare et savait se faire écouter, et la contrarier était une chose à éviter. Elle était une rose sauvage, si l'on peut dire, une rose magnifique aux épines acérées comme des ronces. S'y frotter était donc un acte dangereux, mais comme j'avais des penchants suicidaire, bien qu'à mes dépends, j'aurais apprécié prendre le risque. Elle me plaisait énormément, du moins physiquement, puisque je ne la connaissais pas vraiment, bien que j'apprécié ce que je savais d'elle, mais je doutais qu'un jour elle s'intéresse à moi, tout comme les autres. Tout le monde me fuyaient, alors pourquoi ne le ferait-elle pas aussi ? C'est pour cela que j'avais choisi de ne pas chercher plus loin, même si l'envie me démangeait. J'avais déjà fait équipe avec la jeune membre du clan Yunokawa, mais jamais nous n'avions combattus ensemble. Mais cela allait bientôt changer après tout. 
    Dès son apparition juste devant moi, ses longs cheveux blonds attirèrent mon attention. Entourant son visage enchanteur et virevoltant dans les airs tel un rideau de soie, sa chevelure me donna l'impression de rêver. Ayumi m'envouta très rapidement, comme dans les films où l'héroïne principale apparaît et fait éclater dans l'atmosphère sa beauté et sa sensualité. Mais hélas, trop tôt à mon goût, je dus reprendre mes esprits. Certes, j'avais le sang froid, et je n'étais donc pas le genre de personne à perdre mes moyens en présence d'une belle femme, mais j'aurais tout de même apprécié que cet instant dure un peu plus longtemps. Sa voix vint alors me résonner dans la tête lorsqu'elle me dit calmement :


    « Bonjour Tsuki, apparemment, nos chemin se croisent souvent en ce moment, la Mizukage a toujours le chic pour nous mettre ensemble... Allons-y ! »


    Je n'avais pas pour habitude de foncer comme ça, sans plan à l'avance, et encore moins de suivre les directives d'un équipier de même rang, ce qui expliquait pourquoi j'étais un solitaire, mais nous étions en guerre, j'avais reçu un ordre, nous faisions équipe, et bien sûr il s'agissait là d'une très belle jeune femme dont le charme ne me rendait pas indifférent. Cependant, je ne me serais pas jeté au feu pour son plaisir, il en va de soit. Alors, après ces quelques paroles de sa part, et suite à un hochement de la tête en guise d'affirmation, nous prîmes la route. 

  • Ce que je savais également d'elle, c'était que comme tous les Yunokawa, elle était capable de maîtriser les cinq sens du corps humain, ce qui était une capacité très utile. De plus, combiné à mes capacités physique et sensorielle hors du commun, que j'avais moi même hérité de mon clan, notre efficacité n'allait en être que plus grande. Puis, alors que nous nous déplacions de branche en branche, un plan vint prendre vie entre les lèvres brillantes d'Ayumi, effet visuel sans doute causé par l'humidité ambiante qui venait se coller à nous. La jeune kunoichi m'expliqua rapidement sa tactique d'approche et d'exécution avec une voix assez douce pour une personne ayant son tempérament :

    « Moi je me charge de soigner les alliés blessés et une fois ça fini, je prendrais part au combat même si mes capacités offensives sont limités. Et je pense que toi tu auras un rôle purement offensif non ? »


    Ce plan n'était pas mal, cependant, il n'était pas vraiment applicable. L'ennemi était en nombre clairement supérieur à nous, et le lieu des affrontements n'était pas vraiment à notre avantage. De plus, les blessés présents sur le front n'allaient pas rendre les choses simples, puisqu'il n'y en avait pas juste deux. Alors, dans une minute de réflexion silencieuse, je me mis à revoir l'idée de mon équipière. Nos pas nous rapprochaient de plus en plus de notre mission, il fallait donc faire vite. Après quelques dizaines de secondes à réfléchir, j'avais trouvé une solution mon dangereuse. C'est alors que je pris la parole pour la première fois depuis nos retrouvailles sur le sentier des Monts Brumeux. D'une voix sombre, comme toujours, même si je ne souhaitais pas vraiment avoir cette intonation à ce moment, je dis à Ayumi :

    « Oui, c'est ça, mais je ne suis pas vraiment sûr que ça soit le bon choix... Nos ennemis sont en surnombre à comparer de nous, et nous ne savons pas combien il y a de blessés, ni jusqu'à où ils ont avancé dans le tunnel... C'est pourquoi je propose d'avancer progressivement... J'ai beau être rapide et puissant, je ne vois pas vraiment dans le noir, c'est donc là que ton aide me sera la bienvenue, et puis, te séparer de moi serait énormément dangereux, surtout si tu es entrain de soigner quelqu'un... Nous ne sommes pas à l'abris des embuscades dans ce trou... C'est pourquoi la meilleure des solutions serait d'avancer doucement ensemble, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucun Kiri-jin... Par la suite, je m'occuperai de ce tunnel, et j'enverrai ces meurtriers qui s'y trouvent, croupir en Enfer... Cette idée te plaît-elle ? »


    Un petit sourire vint s'accrocher à mes lèvres, entre lesquelles je décidai de placer une cigarette que j'allumai par la suite. Nous nous approchions de plus en plus, et les ennemis commençaient à apparaître petit à petit. Les Kiri-jins étaient trop peu nombreux pour les stopper tous, et des échappés parvenaient à rejoindre la surface pour ensuite se diriger vers le village. Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'était qu'une équipe de choc arriver pour les arrêter. Ainsi, en sentant des présences s'approcher, je pris la tête du groupuscule et sortie mon sabre, alors que ma séduisante équipière ne m'avait pas encore répondu. Soudainement, deux ennemis, quelque peu amochés et couverts d'égratignures, apparurent devant nous. C'est sans sourciller que j'avais accéléré le pas et donné un coup de sabre unique et rapide, tranchant alors les abdomens du duo d'intrus, dont les corps, bientôt dépourvus de vie, tombèrent de l'arbre sur lequel ils s'étaient appuyés pour se déplacer. Sous les yeux d'Ayumi, qui se trouvait juste derrière moi, je dis alors d'une voix assez froide, sans me retourner :

    « Nous sommes la mesure désespérée... Le dernier recourt de la Mizukage sur ce front... Nous n'avons donc pas le droit d'échouer... »


    Par la suite, en pivotant légèrement ma tête vers la jeune Yunokawa, je fis à cette dernière un petit sourire suivit d'un clin d'oeil, histoire de dire que l'échec n'était pas possible, et continuai par la suite ma route, tout en ouvrant toujours le chemin.

_________________
Tsuki Hayatsu,
Membre des Sept Épéistes de la Brume,
Assassin numéro un de Mizu no Kuni,
Bras Droit de la Mizukage




Kiri no Shinobi
Kiri no Shinobi



Nombre de Messages : 99
Nindô : Loin du coeur, près des yeux.
Date d'inscription : 15/06/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
100/1000  (100/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: - De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]   Mar 28 Fév - 3:44
Cette mission allait être très amusante, une mission où un duo plutôt redoutable allait être créé. Moi soignant les blessés, lui me couvrant, ainsi nos dons respectifs allaient-être mis en valeur. La Mizukage avait fait un bon choix en nous assignant à une telle mission, en effet les techniques que j'ai hérité de ma famille se basent pour la majorité d'entre elles sur le pistage ou l'espionnage. La vue pour l'espionnage, l'ouïe pour la contre-attaque, le toucher pour l'offensive, l'odorat et le goût pour traquer une proie mais selon mon niveau actuel, j'étais bien loin de les maitriser les cinq. En effet, suite à la désertion d'une femme du clan, et à l'attaque du village par celle-ci (je ne connais absolument pas son identité), mon père en tant que chef de notre famille décida d'interdire l'instruction des techniques de notre clan aux femmes. C'est dans un point de vue sexiste, que mon père refusa de m'apprendre ces techniques.

Les seules techniques liée aux sens humains que je connais, sont celle qui m'ont été enseignées par mon grand frère, le tout dans le secret le plus absolu. Bref, revenons à la mission, j'étais en compagnie d'un membre du clan Hayatsu, un clan qui a , récemment, sous décret de l'Hachidaïme, obtenu reconnaissance et siège parmi les clans majeurs du village, même si les quatre autres ne sont plus que l'ombre d'eux mêmes, ils sont les vestiges d'une époque qui n'est plus la notre. Tsuki et moi, progressions à travers les branches des arbres bordants les Monts à la couronne de brume, j'avais réfléchi à une bribe de plan, un plan qui était resté à l'état de brouillon, en fait je n'avais fait que répété les instructions de notre supérieur. Suite à ce que je dis, le Kuroshiro trouva une parade, et il améliora même ce plan. C'est avec une cigarette calée entre les lèvre qu'il me dit, le tout en me regardant, je dois avouer que cet homme avait une certaine prestance, une aura qui perçait d'un trait sa mauvaise réputation, je pouvais sentir qu'il avait de nobles intentions, à vrai dire, je ne connais pas de shinobi autant dévoué à la cause de son village, cette puissance qu'il a acquis, il la dédie à sa patrie et non pour lui même. On ne peut que féliciter ce comportement :

- Oui, c'est ça, mais je ne suis pas vraiment sûr que ça soit le bon choix... Nos ennemis sont en surnombre à comparer de nous, et nous ne savons pas combien il y a de blessés, ni jusqu'à où ils ont avancé dans le tunnel... C'est pourquoi je propose d'avancer progressivement... J'ai beau être rapide et puissant, je ne vois pas vraiment dans le noir, c'est donc là que ton aide me sera la bienvenue, et puis, te séparer de moi serait énormément dangereux, surtout si tu es entrain de soigner quelqu'un... Nous ne sommes pas à l'abris des embuscades dans ce trou... C'est pourquoi la meilleure des solutions serait d'avancer doucement ensemble, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucun Kiri-jin... Par la suite, je m'occuperai de ce tunnel, et j'enverrai ces meurtriers qui s'y trouvent, croupir en Enfer... Cette idée te plaît-elle ?

C'est vrai que j'aurais du réfléchir mieux, je n'étais pas une bonne stratège, à vrai dire tout au long de ma vie, je n'ai fait que suivre des instructions, je n'avais jamais dirigé une équipe. Même l'équipe que j'avais en étant jeune kunoichi, je ne la dirigeais pas, c'était plutôt le fier Soraï qui la menait au grand désespoir de notre sensei qui n'est personne d'autre que la Mizukage. Avec un sourire (quoi encore ?!) je lui dit :

- Ouaip'.

Ce plan me plaisait bien, simple et efficace. Mais la seule chose que je craignais, c'était le manque de chakra ... car le ninjutsu médicinal demande une maîtrise parfaite de son énergie spirituelle et consomme beaucoup, donc va falloir que Tsuki ait l’œil un peu partout. Utiliser l'arcane de mon clan plus encore que l'irou jutsu risque d'être compliqué point de vue chakra, mais bon, il va falloir faire un effort car l'enjeu de cette mission est capitale, car selon les rapports, si ils parviennent à progresser sous terre, il y a de forte chance qu'il atteignent l'intérieur du village et pourrais aisément s'attaquer à la Mizukage. Remarque, je ne me faisais pas de soucis pour elle car elle est actuellement accompagnée de quatre autre Kage. A force de fumer, Tsuki, m'avait donné envie, fichtre ! Et moi qui voulais réduire, tant pis, je mis délicatement une cigarette entre mes lèvrse et crachai aussitôt la fumée aux reflets bleus opaque.

Au bout d'un quart d'heure, nous trouvâmes l'entrée de la grotte, celle-ci était gardé par des jônin des Nuages, ils ne semblaient pas dangereux mais la prudence était quand même de mise. Je fis signe à Tsuki de se mettre dans des buissons afin qu'on se fasse pas remarquer, sinon ces deux glandus risquerais d'alerter les autres et ils seraient capable de tuer les blessés, chose que tout médecin doit absolument éviter. Je fis une série de mudras afin de juger leurs angle de vue, une attaque discrète est possible si je peux les neutraliser les deux en même temps.

- Haïbun Mirahashi. [Art de Manipuler les Cinq Sens : La Vue Partagée]

Mon champ de vision normal disparut et grâce à ce jutsu propre au clan Yunokawa, je pus voir ce que voyaient les gardes. Pendant que j'avais le champ de vision des deux ninjas de Kumo, je lançais un petit bout de bois que j'avais préalablement découpé. Apparemment, leur champs de visions respectifs ne voyaient pas notre position, ainsi, je pouvais attaquer très discrètement, pour cela rien ne vaut les aiguilles, fines, rapides et discrètes, idéal pour neutraliser des adversaires sans qu'on se fasse remarquer. Je sortis de ma sacoche deux fois trois senbon que je plaçais entre mes doigts et d'un geste rapide je les lançais direct sur le côté droit de la gorge afin de percer la carotide de ceux-ci. Les deux Kumojin tombèrent à terre dans un état totalement létale. Suite à cela la vision partagée s'arrêta nette, cela me prouvait qu'ils étaient totalement inapte à combattre et ainsi à nous faire perdre du temps. Je dis alors d'une voix anormalement douce avec un sourire de coin :

- On peut y aller.

Je sortis du buisson, grâce à mon jutsu lié à la vision, j'avais la certitude que personne ne nous avait vus, évitant ainsi, les combats inutiles qui pourraient nous fatiguer. J'avançais vers la grotte en première dans la grotte, je concentrais mon chakra dans les yeux afin d'améliorer les performances dans ceux-ci. Je pouvais voir très distinctement la grotte comme si quelque chose l'illuminait. Cette grotte descendait de plus en plus, et à la fin c'était un long couloir dont je peinais à en voir la fin, tournant ma tête je vis un ninja au bandeau de Kiri agoniser." Prudence est mère de sureté" disait la Mizukage quand nous allions en mission ensemble, elle n'a pas tort, car si nous ne trouvons personne dans ce tunnel pour l'instant c'est qu'il y a quelque chose de louche, je regardais en haut et je vis des kunai qui pendaient et du fil ninja au pied du blessé ... ce piège était ingénieux pas à la hauteur de mes compétences. Je fis une série de mudras et je gonflais mes joues et en relâchant tout ça je dis :

- Fuuton Daïtoppa ![Art de Manipuler le Vent : La Grande Percée]

Activant volontairement le piège, je soufflait une grande masse d'air afin de dévier les kunai qui tombaient sur moi tel un déluge. Mon ninjutsu laissait encore à désirer, je le savais bien mais la puissance de ce courant d'air suffit à faire dériver ces projectiles vers la gauche et ainsi, il se plantèrent dans le sol humide de ce corridor. Ainsi, je me mis à genoux vers le blessé et je dis :

- Tsuki, on est observé, couvres moi !

Sans faire aucun mudras mes mains s'entourèrent d'une aura verte et les blessures du ninja de la Brume se refermèrent. Il avait une grosse plaie ouverte au niveau de l'estomac et du sang s'échappait, avec une telle blessure; le temps de régénération sera important, et il fallait que j'ai une bonne couverture, car mon sixième sens de ninja sentait qu'on allait bientôt plus être deux. Je tournais la tête pendant que j'administrais les premiers soins à ce shinobi, je voyais qu'il y avait encore plus de blessés, du sang sur les murs, même des cadavres de Kumojin et d'autres villages alliés, cette scène était véritablement terrible. Soudainement, une poing (sortant du mur) vint tenter de me frapper, de ma main libre, je dégainais mes saï et à la " vitesse de a lumière" je lui tranchai le bras et je dis alors à Tsuki à haute voix :

- Les fumiers, il se sont cachés dans les murs ! Tsuki, ils sont là dépêches-toi !
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni



Nombre de Messages : 159
Localisation : Dans un monde austère, où la mort règne, et où le chaos est maître...
Nindô : J'utiliserai ma lame pour préserver mon village et ma liberté.
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
471/1000  (471/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: - De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]   Sam 5 Mai - 18:03
  • Ayumi décidait de me dévoiler enfin ses capacités, et cela à ma plus grande joie. Derrière cette belle et séduisante jeune femme au sourire ravageur se trouvait en fait une personne au calme et à la précision fatal. Des frissons vinrent d'ailleurs me parcourir le dos lorsque les deux corps inertes des Kumojins touchèrent le sol. Jamais je n'aurais pensé qu'une Eisei-nin serait capable de ce genre d'acte, non pas à cause de leur rang ou de le carrure, mais plutôt par rapport à leur éthique de sauver le plus de vies possible. Mais Ayumi semblait échapper à cette idée, ce qui me plut encore plus. Nous n'étions peut être pas si différent que ça. Mais l'heure n'était pas aux questions. L'entrée du tunnel était à présent dégagée, les choses sérieuses pouvaient donc commencer. Dés notre arrivée dans le souterrain, ma coéquipière senti l'entourloupe et déjoua un piège qui aurait put être très douloureux. Mais les problèmes n'allaient pas s'arrêter là. Alors qu'Ayumi avait commencé sa tache, des présences commencèrent à se faire sentir, et ça dans les parois de la galerie. C'est alors que ma jeune équipière me dit ces quelques mots :

    « Les fumiers, il se sont cachés dans les murs ! Tsuki, ils sont là dépêches-toi ! »


    Avant même qu'elle n'eut fini sa phrase, j'avais déjà entamé une série de mudras. Mon chakra s'était mit à bouillir d'un seul coup, et en posant mes mains au sol, tout en disant le nom de ma technique, je relâchais toute ma puissance et ma colère :

    « Doton Hitogoroshi no Tsuchi ! »

    De multiples colonnes de terre et de pierres s'élevèrent alors et partirent s'enfoncer dans ces parois cachant nos ennemis. Du sang se mit à couler le long de certaine de ces colonnes, blessants quelques uns tout en tuant quelques autres. L'effet de surprise de ma technique avait marchait, mais ce n'était pas fini. Avant que les Kumojins ne comprennent ce qu'il se passait, j'avais envoyé dans les murs, grâce à l'orifice que possédaient mes pieux, une bonne quantité de chakra transformé en vapeur bouillante et corrosive, ce qui n'allait pas les achever, mais bien les amocher. En effet, pour survivre dans les dits "murs", il avaient dû se créer une petite réserve d'air, ce qui allait être parfait pour que ma vapeur s'infiltre. De plus, dans le cas où l'air n'entrerait pas en contact avec eux, la chaleur dégagée allait les obliger à sortir prématurément de leurs trous. D'ailleurs, quelques secondes après mon assaut, alors qu'Ayumi finissait de soigner son premier blessé, une dizaine d'adversaire sortirent de leurs planques. Se divisant, il avaient décidé de s'attaquer à nous simultanément. Ainsi, dans un déplacement rapide, je me mis devant la jeune Yunokawa et, tout en sortant mon katana, je lui dis :

    « On fait comme prévu, pas d'improvisation ! »


    Par la suite, ma lame devint rouge, et un bourdonnement se fit entendre : le Katana no Hikari... Des têtes allaient tomber. Les assaillants se ruèrent sur moi, et s'est avec aisance que je les repoussais un après l'autre. L'utilisation d'Homatsu était à éviter, car une simple explosion pouvait avoir des répercutions désastreuse pouvant engendrer des cas d'ensevelissements mortels sous des tonnes de roches. Ainsi, lorsqu'ils comprirent que leurs meilleurs chances de me submerger était de m'attaquer de plusieurs côtés, je me mis à concentrer du chakra dans ma main gauche, créant ainsi une sphère de chakra rouge, me permettant alors de repousser plus facilement les attaques des divers fronts. Par la suite, après une vingtaine de secondes, je demandais à Ayumi, alors que le dernier des adversaires visibles subissait la chaleur de ma lame au niveau de l'abdomen :

    « Est-ce bon pour celui-ci ? »

    En attendant sa réponse, je restais à l'affut, au cas où de nouveaux ennemis apparaitraient. En tout cas, à cet instant, je savais que cette mission n'allait pas se passer sans encombres ni blessures.


]HRP : Je suis vraiment vraiment vraiment désolé pour le temps d'attente Yuyumi ! Ainsi que pour la taille misérable de ce poste, mais comme je revient à peine, je m'y remets avec semi-facilité ! Encore désolé !!! =s]

_________________
Tsuki Hayatsu,
Membre des Sept Épéistes de la Brume,
Assassin numéro un de Mizu no Kuni,
Bras Droit de la Mizukage




Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: - De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]   
 

- De Vilaines Taupes - [Mission de Guerre de rang S avec Ayumi Yunokawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Mizu no Kuni - Kiri Gakure no Satô-