« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku

Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Dim 27 Mar - 11:45
Uchiha Madara a écrit:
Contexte : Après le premier tour qualificatif aux demi-finales du tournoi, les combattants migrent vers le pays du Fer où une arène plutôt surprenante et mise en place spécialement pour le tournoi.
Règles :
- Pas de Superman
- Après un délais de 5 jours sans signe de vie et sans avoir prévenu, vous êtes éliminés.
Description rapide de l'arène :
- Complexe circulaire très moderne, réalisé en acier.
- Point d'eau se trouvant au nord de l'arène.
- Arbres bordant les tribunes.
- Murs hauts

C'était avec un peu d'appréhension que j'arrivais dans le stade. Déjà, mon adversaire du tour précédent ne s'était pas montré. J'étais déçu de cela, car j'aurais préféré gagné ma place pour ce tour en le méritant. Je n'avais pas pu me tester par rapport à un autre genin... et voilà que je me retrouve face à un chuunin.

On m'avait dit que le prochain combat se déroulait au Pays du Fer, bien plus au nord. J'étais donc parti dans l'immédiat, afin de pouvoir me reposer et être en forme pour ce combat, qui sera surement compliqué. Là, l'étude du style de combat de l'adversaire et du terrain allait être très utile. Il faudrait aussi que je pousse mes capacités à son maximum. Il s'agissait de devoir combattre quelqu'un de surement plus expérimenté et de plus puissant. J'en étais même persuadé, mais il valait mieux ne pas se faire trop d'idée noire avant le duel. C'était mauvais.

Arrivé au Pays du Fer, j'avais refais le plein de shuriken, ce que j'avais oublié de faire à Kusa no Kuni. Je pris ensuite mon temps libre pour m'entrainer sans trop forcer et reprendre mes forces. Dans ce pays, il neigeait, et cela contrastait énormément avec mon habitude du sable. Je n'avais jamais combattu dans des circonstances pareils... Ainsi, durant mon entrainement, je m'habituai à ce type de terrain afin de remédier à une quelconque faiblesse possible. Mais finalement, la neige ne changeait pas grand chose, j'aurais froid aux mains lorsque je devrais les apposer au sol si j'utilisais le Doroku Gaeshi, mais cela était les risques du métier, non ?

Donc, arrivé à l'arène, je regardais tout les détails du terrain. L'arène était faite avec de l'acier, et les murs relativement hauts qui séparaient les gradins et le terrain était réalisé par le même matériau. Je remarquai aussi un point d'eau. Cela n'allait pas me servir, et j'espérais que mon adversaire ne maitrise pas le Suiton, ou alors il faudrait que je l'en empêche de s'en servir. Un détail à prendre en compte lors du duel.

J'attendais maintenant mon adversaire. De ce que j'avais lu, il s'agissait d'un autre Konohajin. De nouveau un allié. Mais peu importe. J'étais là pour montrer ma valeur. Je me devais de faire mes preuves.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Dim 27 Mar - 12:05
Akahito avait vaincu son premier adversaire au tournoi dit d'Automne. Cette fierté lui avait permis de fêter cette victoire avec quelques ninjas et villageois de Konoha venu spécialement assisté au tournoi le soir même de sa victoire. Dans un petit bar du pays de l'herbe, situé non pas loin de l'arène dans laquelle le Chûnin de Konoha avait affronté un autre Chûnin, venant lui du village caché de la pluie, Akahito fêta donc sa réussite au premier tour. Sous le saké, le jeune homme se rapprocha des gens de son village. Il y avait longtemps qu'Akahito avait décidé de rompre le contact avec les habitants du village, afin de se consacrer plus de temps à l'entraînement. Mais aujourd'hui, étrangement cet isolement qui lui avait procuré plus de puissance lui avait permis en décrochant la victoire de se rapprocher des villageois. Mais enfin bon, toutes ces beuveries, ces célébrations nocturnes ne seraient qu'éphémères car après le tournoi, Akahito se remettrait à l'entraînement, toujours plus spartiate que jamais. Cependant, le jeune homme aux cheveux pourpres voulait tout de même rester dans l'instant présent. C'est pour cela qu'on ne vit que lui lors de la petite fête en son honneur. Se mettant à l'honneur à l'occasion de cette unique instant de gloire au cours duquel il pourrait se manifester et surtout au cours duquel on s'intéressait à lui. C'était donc ainsi que le jeune homme profita de cette soirée comme s'il allait mourir demain. Devenant plus sociable et vivant que jamais, il était évident que le shinobi n'allait pas oublier ce moment magique de toute sa vie.

Pour en revenir à la suite du tournoi, le dénommé Keisho avait abandonné pour une raison qui échappait à notre protagoniste de Konoha. Quoiqu'il en soit, sa victoire par abandon lui avait permis d'accéder au second tour du tournoi. Et déjà ce petit tournoi qui avait pour but d'amuser la galerie, autrement dit les plus aisés bien entendu, touchait bientôt à sa fin. Si Akahito venait à vaincre son prochain adversaire, il accèderait ainsi à la finale, l'ultime représentation qui ferait jaillir les deux plus puissants shinobis de la compétition organisé initialement à Kusa no kuni. En effet, le second tour se passerait désormais à Tetsu no kuni, le pays du fer. Le lendemain de sa petite fête au bar, Akahito, la gueule de bois, reçut une lettre expliquant comme quoi la suite des opérations s'effectueraient au pays du fer, un pays neutre habité non pas par des ninjas mais des samouraïs. Après avoir compris l'information, le ninja se débarbouilla et une fois ses préparations mises au point, il quitta l'appartement et mit le cap vers le pays des samouraïs. La route allait être longue, d'autant plus qu'il allait falloir s'habituer à un élément assez peu connu dans le monde ninja : la neige. Le pays du fer était en effet constamment recouvert d'un voile blanc et une neige y tombait éternellement. De plus, les trois loups, une chaîne de montagne portant ce nom de par sa morphologie entourait la contrée, ce qui la rendait hermétique aux relations extérieures.

La route fut longue mais riches en découvertes. Akahito arriva à temps à Tetsu no kuni où, comme prévu, la neige tombait rafraîchissant rapidement l'atmosphère. De la buée sortant de la bouche du jeune homme, ce dernier fit face à l'arène dans laquelle il venait de rentrer. En face de lui, un jeune shinobi, qui lui ressemblait un peu, assez perdu par le fait de se retrouver dans la neige. Tout comme lui, il regarda la structure de l'arène et sa composition. Dans l'arène circulaire, faîte de métal, plongé sous une couche de neige se trouvait au nord une petite mare qui avait été épargné par le froid. Peut-être était-elle en état de surfusion et qu'ainsi à la moindre perturbation du liquide ce dernier passerait de l'état liquide à la l'état solide, ou pas. Contre les murs bordant les tribunes, se trouvait des sapins recouvert d'une pellicule de neige. Ces mêmes murs étaient d'une hauteur assez importante. Vérifiant sa réserve d'armes une dernière fois, Akahito se rapprocha de son adversaire, un certain Morichi Maku de Suna. Puis il lui déclara avant de se mettre en place, avant que le combat ne commence:
    « Que le plus méritant de nous deux gagne. Après tout, on doit amuser la galerie, alors tant qu'à faire, autant te dire que je ne retiendrais pas mes coups, j'espère que tu en feras autant pour moi. Cela dit, si tu le fais, je ne t'en voudrais pas, nous sommes alliés. »
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Dim 27 Mar - 13:23
Alors que je me préparais pour affronter mon adversaire qui devait arriver dans peu, je regardai un autre point. Je m'abaissai et touchai la terre recouverte par la neige. Le manteau de neige ne me semblait pas trop épais, je pourrais son problème utiliser mes techniques Doton. Cela valait mieux pour moi, qui utilise principalement le Doton. S'il y avait eu trop de neige, certaines techniques auraient été plus difficilement utilisables. Mais pour un pays où il neige en permanence, je trouvais que le terrain n'était si empli de neige. A mon avis, ceux qui s'occupaient de maintenir l'arène en état avaient dû passer par là.

Mon adversaire arriva enfin. Celui-ci avait des cheveux et des yeux rouges. En fait, il lui ressemblait un petit peu. Mais l'apparence de son ennemi n'était guère importante. Ce que je voulais savoir, c'était sa façon de combattre. Ses affinités. Ses points faibles. Tout ce qui concerne le combat, quoi. Il fallait que je fasse de mon mieux. D'ailleurs, c'était les phases finales du tournoi qui était en jeu. Cela me motivait largement. Mon adversaire, Urakami Akahito si je me rappelais bien du nom donné sur le papier concernant le tournoi, du village de Konoha, s'approchait de moi.

« Que le plus méritant de nous deux gagne. Après tout, on doit amuser la galerie, alors tant qu'à faire, autant te dire que je ne retiendrais pas mes coups, j'espère que tu en feras autant pour moi. Cela dit, si tu le fais, je ne t'en voudrais pas, nous sommes alliés. »

Amuser la galerie ? Voilà un point de vue bien bizarre. Je ne me battais pas pour amuser le peuple, ni pour le divertir - ou du moins pas directement - mais pour évaluer mes capacités.

Je ne t'en voudrais pas non plus. J'espère au moins que tu ne vas pas abandonner. J'ai envie de voir ce que les ninjas de Konoha sont capable de faire.

Le ninja-arbitre s'approchait alors, nous mis sur nos gardes, puis lança le début de l'affrontement. Le plus rapidement que je pouvais, je pris un kunai de chacun de mes étuis, lança celui qui était à ma main gauche, et gardai celui à ma main droite. Puis je reculai sur un salto arrière. J'utilisai ensuite directement l'une de mes techniques.

Doton Bunshin no Jutsu !

Mon chakra étant au maximum, je pris la liberté de créer quatre clones de terre, puis je me mis en garde, ce que mes clones firent de suite. D'abord, il s'agissait d'évaluer les capacités de mon adversaire et de connaitre son ou ses affinités. Je pourrai chercher un moyen de le battre dès que j'en aurais appris plus sur le konohajin.

Bien... Voyons de quoi tu es capable.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 10:09
    « Je ne t'en voudrais pas non plus. J'espère au moins que tu ne vas pas abandonner. J'ai envie de voir ce que les ninjas de Konoha sont capable de faire. »
Tant mieux si son adversaire était dans le même style que lui. Pas totalement, puisqu'il semblait ne pas comprendre ce concept qui était d'amuser la galerie, car après tout, les deux ninjas devaient combattre sous la neige pour le plaisir des plus riches. Ces derniers étaient justement au rendez-vous, assistant comme d'habitude au combat, avec évidemment les meilleures places. Il était simple de distinguer les différentes classes sociales dans une simple arène. Tout devant, on pouvait observer les plus riches, portant de chauds manteaux en fourrure assez luxueuse et surtout hors de prix. Sous ces accoutrements devaient se cacher d'autres vêtements aussi variés que chers. On pouvait également remarquer que les seigneurs et autres membres de la haute bourgeoisie avaient autour de leur doigts boudinés des bagues en or se superposant. Sur la plupart de ces bijoux on pouvait aussi ajouter qu'il y avait des pierres précieuses d'une valeur inestimable, encore une autre forme de supériorité sociale. Puis, plus on montait dans les tribunes, et plus les classes sociales que l'on observait s'appauvrissaient. Plus on allait vers le fond, où la vue du spectacle était de médiocre qualité, et plus les gens étaient moins fortunés et moins couvert. Et face à cette inégalité, Akahito ne pouvait rien faire, juste combattre pour animer les foules qui applaudirent et hurlèrent. Un ninja faisant office d'arbitre arriva dès lors et se mit entre les deux opposants de ce combat. D'un geste, il déclara le combat ouvert et recula légérement pour ne pas être un élément perturbateur de ce qui allait être un combat passionnant.

Maku, le shinobi de Suna, fut le premier à attaquer. Sortant une arme de son étui ninja, puis une seconde d'une autre poche, il en lança une de sa main gauche et conserva ce qui semblait être un kunaï dans son autre dextre. Filant à toute allure, le projectile de métal qui était tout simplement un autre kunaï vint arriver sur Akahito quand ce dernier eut le réflexe de contrer le projectile avec une arme du même ressort. Kunaï filant dans les airs contre kunaï dans la main d'un Chûnin, ce fut le second kunaï qui l'emporta haut la main. Le premier finit lui sa course par terre, s'entourant de neige. Au même moment, le ninja de Suna profita de la diversion occasionnée par son lancer de kunaï pour prendre du recul via une figure acrobatique, ce qui plut aux spectateurs qui haussèrent le ton en manifestant leur satisfaction. Mais le Morichi ne s'arrêta pas là. Ne se contenta pas de prendre du recul, il composa une brève série de signes et du sol gelé émergea plusieurs mottes de terre qui au fil des secondes, prirent une forme plus humanoïde avant de devenir des clones parfaits de l'utilisateur de ce ninjutsu. En comptant les clones de terre, Akahito se rendit compte qu'ils étaient au nombre de quatre. Avec Maku, cela faisait cinq adversaires à vaincre le plus vite possible. Et pour cela, l'Urakami avait une ingénieuse idée. S'avançant d'un bond, il se baissa au sol, puis toujours étant accroupi, il composa une série de sceau à son tour. Cette fois-ci, il se devait de contre-attaquer en ripostant avec une attaque de plus forte intensité. Non seulement cela écoulait des pensées du Chûnin de Konoha, mais il se devait justement d'épater les spectateurs de l'arène.

Sa série de signes incantatoires achevée, Akahito se releva et bombant son torse, il gonfla sa bouche avant de l'ouvrir pour laisser s'échapper plusieurs fils de chakra d'un rouge comparable à ceux de ses cheveux ou des ses yeux. Ses mêmes fils s'étendirent à travers l'arène et plus ils grandissaient, plus d'autres fils se formaient, aussi bien dans la direction des clones que dans la direction perpendiculaire à la première. En effet, des fils commençaient à relier ceux qui filaient droit sur les clones. C'était la technique d'Akahito, la toile de l'araignée infernale. Si les clones ou Maku lui-même venaient à être en contact avec les fils, ces derniers s'enrouleraient autour d'eux avant d'exploser dans une détonation infernale. Seul défaut de cette technique, un simple bond suffirait à esquiver cette technique qui malgré sa vitesse reste tout imparfait. Et pour règler ce problème, il en va de soit qu'Akahito ait la solution. Et pour cela, rien de tel qu'une bonne pluie de projectiles. Sortant de son étui ninja une bonne dizaine de shuriken ainsi que deux kunaïs, le ninja de Konoha allait empêcher Maku et ses clones d'esquiver l'attaque par la voie des airs. Lançant ses shurikens en les montant, les étoiles ninjas allaient ainsi atterrir en venant du ciel grisâtre, ce qui se soldait par une inévitable blessure si les adversaire venaient à sauter. Pour réduire encore les chances d'esquiver dans les cieux, l'Urakami conclut en lançant ses deux kunaïs dans la même configuration que les shurikens. Cependant les deux dagues métalliques ne partirent pas les mains vides, car le shinobi prit le soin de leur ajouter un petit quelque chose en plus: un parchemin explosif enroulé autour du kunaï. Ainsi avec l'explosion engendré par les kunaïs explosifs, il serait difficile d'esquiver le Jigoku no kumo no faburikku d'Akahito sans risquer de prendre une pluie explosive de projectiles. De ce fait, l'Urakami ne laissait que très peu de chances à son adversaire d'esquiver, car après tout, il avait dit qu'il ne retiendrait pas ses coups et qu'il irait au maximum de ses capacités. Une double détonation eut lieu par la suite quelques instants plus tard.

Blessé ou pas par la double attaque, le jeune homme aux cheveux rouges se contenta pour l'instant d'attendre une réponse fiable en patientant que l'épais nuage de fumée se disperse avec le vent froid qui portait les flocons de neige. Et pour ne pas attendre bêtement sur sa position, en risquant une imminente riposte, le ninja de Konoha se déplaça avec son Furasshukumo. Filant tel un éclair, le manieur de feu se dirigea au nord de l'arène afin de se poser sur la mare d'eau. Stoppant sa folle course quelques petits mètres avant l'étendue d'eau assez maigre, le shinobi concentra son chakra dans ses pieds afin de pouvoir se mouvoir sur le point d'eau. Une autre idée avait traversé la tête du shinobi et ce dernier comptait bien la mettre en place ...
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 11:36
Le combat avait à peine commencé qu'il semblait déjà intense. Le kunaï lancé offrit la diversion voulu, et Maku se retrouvai déjà à cinq contre un. Cependant, son adversaire ne semblait pas s'affoler de ce détail. Il gardait son calme, et en semblait même content. Je me rappelai de ses paroles : je comprenais ce qu'il voulait dire par amuser la galerie. Cela signifiait surement de faire un duel grandiose afin de divertir le public. De plus, je ne retenais pas mes coups, ou du moins si je peux le dire, comme je lui avais annoncé. Mais cela signifiait surement aussi son tour à passer à l'attaque. Prêt à analyser les capacités de mon adversaire, je regardai attentivement ce qu'allait faire mon adversaire.

Celui s'avança légèrement puis s'accroupit. Restant sur mes gardes, je me demandais ce qu'il préparait. Le konohajin aux cheveux rouges se releva peu après et bomba son torse, et cracha des fils de chakra rouges. Rouge comme le feu... Une technique Katon ? Voilà ce qui serait un premier renseignement. Mais ce n'était pas juste des fils de chakra... ceux-ci s'agrandirent, se relièrent, afin de former une sorte de toile d'araignée rouge flamboyant. Évitant le moindre risque, un clone et moi-même usèrent d'un appui qu'offraient les trois autres clones afin de pouvoir sauter suffisamment haut pour esquiver cette toile, moi en premier. Mon adversaire avait prévu cet esquive, et de nombreux shurikens arrivaient depuis les hauteurs. Vu que je voulais garder mon clone pour la suite, je ne pouvais pas me permettre de l'utiliser afin de changer de direction. J'avais autre chose pour parer cela.

Fuuton, Fuusajin !

Je créai ainsi un dôme de vent recouvrant mon clone et moi-même et qui dispersa les shurikens. Cependant, je dû le maintenir plus longtemps que prévu : deux kunais arrivaient droit sur moi. Le dôme les projetèrent autre part, mais mon adversaire avait vraiment prévu son coup. Les kunais avaient un parchemin explosif ! Ceux-ci explosèrent, mais par chance n'atteignirent que moi, et assez loin pour que je puisse ne pas me prendre le plus gros de la déflagration. Touché par ce coup, je perdis le contrôle de mon dôme, mais aucun autre projectile arrivait, heureusement. De plus, la toile de feu explosa au contact des clones restés en bas, et ceux-ci disparurent. Mon adversaire n'était pas un débutant, ça se voyait. Il ne voulait me laisser aucune chance. Mais c'était sans compter mes techniques de défense.

Tandis que mon clone - qui n'avait subit aucune explosion - et moi retombèrent au sol sur nos pieds, cachés par la fumée de l'explosion, je passai quelques shurikens à mon clone. Puis nous nous abaissâmes, chacun regardant d'un côté, afin de voir où se trouvait Akahito. Quand fumée il y avait, elle disparaissait en montant, ou alors en étant balayer par le vent. Mon clone m'interpella alors par une tape sur un de mes bras pour me dire qu'il voyait l'adversaire. Celui-ci se trouvait sur le point d'eau. Pour quoi cette idée, alors qu'il maitrise le Katon ? Je pensais alors qu'il maitrisait aussi le Suiton, ce qui me paraissait logique s'il avait bougé afin d'aller sur le point d'eau, sûrement afin de préparer une technique à base d'eau. Profitant de la meilleure vision par rapport au konohajin, j'utilisai une autre technique. Je combinai alors quelques signes avant de lancer :

Fuuton, Boufuu no Jutsu !

Je créai alors deux tornades qui aspirèrent le vent afin de créer une sorte de mur de vent. Mon clone lança alors les six shurikens que je lui avait remis, ce que je fis à la suite en en lançant quatre à mon tour, créant ainsi deux 'vagues' de surikens. Les dix projectiles foncèrent alors vers mon adversaire, accéléré par ma technique. De plus, la fumée qui ne s'était pas envolé encore fut aspiré par le mur de vent, et cette première cachait de nouveau la position des deux duellistes aux yeux de l'autre. Je reculait alors en même temps que mon clone afin de me préparer au prochain assaut d'Akahito. Je résumai un peu la situation dans ma tête. Mon adversaire maitrisait le Katon, et surement le Suiton. Je ne possédais plus que cinq shurikens à chaque étui en plus de trois kunai, un à ma jambe droite et deux à ma gauche. J'avais déjà été touché par son premier coup, tandis que je ne savais pas s'il avait réussi à parer mes projectiles. Je faisait attention au prochain assaut...

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 12:00
Le combat venait de commencer que déjà la foule était impressionné par tant de puissance libéré. Alors qu'Urakami Akahito venait de contrer le kunaï de son adversaire via un autre, Maku profita du temps occasionné par cette diversion pour former quatre clones issus d'un sol gelé certes mais ces clones de terre étaient bel et bien là. Le Doton no Bunshin de Maku semblait être un problème assez gênant pour Akahito et ce problème fut rapidement éliminé via une double attaque, l'une s'attaquant à la terre et l'autre venant des cieux. Et lorsque les deux visaient Maku et ses quelques clones presque simultanément, cela montrait à quel point le Chûnin de Konoha était plus qu'à fond dans son combat. La foule s'exclama une fois encore tandis qu'un vent froid continuait de tomber dans les environs. Tetsu no kuni avait l'honneur d'assister à un des rares combats de shinobi qui ne soit pas illégal ou légitime. De Kusa no kuni à Tetsu no kuni, Akahito était plutôt content de voyager. Il voyait du pays, découvrait de nouveaux horizons et se penchait vers d'autres cultures que celle de son village, Konohagakure no satô. Pour faire le tour sur la culture de Tetsu no kuni, il fallait bien évidemment passer par les samouraïs. Ces guerriers armés étaient la fierté du pays au même titre que les shinobis dans les pays qui en possédaient. Mais, tandis que les ninjas étaient des assassins de l'ombre, les samouraïs eux étaient plutôt des soldats de lumière. De vaillants soldats qui n'hésiteraient pas à mettre leur vie en jeu pour l'honneur de leur nation. Justement, leur culture était assez spécifique et unique dans le monde, car pour eux, samouraïs, mourir au combat était l'un des plus grand honneur. Quoiqu'il en soit, la guerre chez les samouraïs est simple. Lors d'une victoire, si le samouraï ne meurt pas honoré au combat, il survit et est reconnu par ses pairs. Mais lors d'une défaite, le guerrier qui parvient à survivre décide de se donner la mort, harakiri ou seppuku selon les variantes. Se suicidant mais à titre honorifique, le guerrier se meurt de sa propre volonté, suivant la voie du bushidô. Dans cette atmosphère d'honneur et de valeurs, Akahito voulait respecter les mœurs du pays dans lequel il avait été accueilli lors du tournoi et pour cela, rien de tel qu'une pensée, en se donnant comme objectif d'honorer son village.

Lançant ainsi sa technique Katon dite de la toile de l'araignée infernale, le Chûnin rajouta également une pluie de projectiles, mêlant une dizaine de shuriken ainsi que deux kunaïs sertis de parchemins explosifs afin que la voie des airs soit impraticable pour une quelconque esquive, du moins une esquive normale. Car en effet, Maku et un autre clone qui avaient décidé de sauter grâce à l'aide des trois clones restant au sol usèrent d'une technique Fûton afin de se recouvrir d'un voile de vent, ce qui leur permit d'éviter les shurikens qui furent repoussés par le dôme de vent alimenté en chakra. Ainsi le voile sur les affinités du shinobi était levé. Il maîtrisait le Doton, affinité de la terre qu'il avait montré d'entrée de jeu en créant ses clones de boue. Il maîtrisait ensuite le Fûton, l'affinité du vent qu'il venait de montrer en utilisant le Fuusajin, le dôme de vent. L'hypothèse d'Urakami se conclut sur le fait qu'il ne possédait que deux affinités, car, sans sous-estimer son adversaire, ce dernier ne risquerait pas de maîtriser une affinité. Après tout, jusqu'à preuve du contraire, les ninjas maîtrisant plus de deux affinités étaient ou très puissants ou bien ils étaient capables de combiner leur deux affinités en une troisième, les rendant tout aussi puissant. Pour le moment, notre protagoniste aux yeux et aux cheveux rouges n'avait pas rencontrer de tels ninjas capable de cette prouesse de fusionner leurs affinités. Mais justement, s'il venait à vaincre Maku, avec un peu de chance, il se pourrait très bien qu'en finale il puisse rencontrer un tel shinobi. Mais pour le moment, pas de précipitation hâtive car le Chûnin de Konoha avait à faire, un combat à terminer plus précisément. Tandis que son adversaire prenait une partie de l'explosion des kunaïs explosifs, ce que Akahito apprécia en souriant très finement, la foule qui assista à une première blessure de la part d'un des participants s'exclama. Sur le coup, elle retint son calme pour ensuite s'affoler.

Au même moment, Maku et son clone profitèrent de la fumée de l'explosion pour lancer un assaut indirect furtif. Le Genin de Suna lança une nouvelle technique de type Fûton. Elle semblait être de sa composition car elle ne ressemblait pas aux techniques de base de type Fûton qu'Akahito connaissait. Ainsi se formèrent devant le shinobi du village caché du sable deux tornades dans lesquelles s'engouffrèrent le vent ainsi que les restes de fumée de l'explosion. Les deux tornades aspirèrent au passage un peu de neige, rendant ainsi les deux tempêtes emplies de fumée et d'une voile de poudreuse. Les deux petits cyclones bloquaient de leur simple présence la vue d'Akahito qui ne pouvait voir ce que pouvait bien faire Maku et son clone de terre. Et l'Urakami n'eut pas le temps de se poser la question qu'une salve de plusieurs shurikens fuselèrent droit sur lui. Les petites étoiles de métal, au nombre de dix, semblaient avoir gagner un bonus de vitesse, certainement à cause du vent qui avait amplifier sa vitesse de frappe. Mais Akahito avait anticipé tout cela; il savait pertinemment qu'en attaquant son adversaire, ce dernier riposterait rapidement, ce qui, dans un combat, semblait logique. Justement, sa position particulière, situé en plein milieu de la mare d'eau, lui permettait ce qu'il avait prévu à l'instant où il s'y dirigeait, c'est-à-dire l'esquive. Désactivant son chakra dans ses pieds, le shinobi se sentit comme aspiré par l'eau mais ne se laissa pas faire pour autant car tout le long de sa chute dans l'eau gelé, il composa une série de signes incantatoires qui semblait l'emplir d'une aura flamboyante. Certainement la préparation d'un jutsu Katon. Lorsque sa tête disparut dans l'onde, les shurikens qui auraient du faire mouche se plantèrent avec difficulté dans le mur d'acier qui composait l'arène. Quelques instants après, presque automatiquement après, Akahito ressortit de l'eau gelée, où, grâce à la préparation de son jutsu Katon, la chaleur lui avait permis de résister au froid. Le ninja ouvrit ensuite sa bouche qui était, comme le reste de son corps, trempe, avant de cracher une puissante boule de feu qui prit du volume sur quelques mètres avant de conserver une proportion assez impressionnante. Le long de sa course, la boule de feu fit fondre légèrement la couche de neige qui composait le sol de l'arène. Mais ce qui fut le plus impressionnant, ce fut lorsque la boule de feu entra en contact avec les tornades; le Katon étant supérieur au Fûton, la boule de feu fut amplifiée par la force du vent. Grossissant en volume et en puissance, la boule de feu partit ensuite exploser dans une déflagration phénoménale que la fumée de l'attaque précédente couvrit légèrement.
    « Katon, Goukkakyû no jutsu ! »

Akahito, fier de sa boule de feu suprême, ne se contenta pas comme à son habitude de laisser son attaque rugir de puissance sur son adversaire. Accrochant de léger filins de métal à trois shurikens, il lança les étoiles ninjas d'une main en retenant les câbles de l'autre, le tout en visant l'endroit où quelques secondes plus tard, la boule de feu allait exploser. Les câbles tinrent bon, cependant, désormais, Akahito n'avait plus de filin métallique et plus tellement de shuriken qu'au début de l'affrontement. Cependant, sa détermination était telle qu'il savait qu'il ne pouvait pas faiblir l'espace d'un instant. Certes, peut-être physiquement, car il n'était pas non plus un dieu, mais son mental de fer était à tout épreuve. Alors ce n'était pas une pénurie d'équipements qui allait affaiblir psychologiquement notre protagoniste !
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 12:08
Ce combat était bien le plus intense que j'ai connu durant ma vie de shinobi. D'un côté, il était vrai que je n'avais fait que très peu de duel. Le premier d'entre eux était un duel d'entrainement avec mon ancienne coéquipière Nariwen. Le deuxième était contre un Nukenin, Kyouteki Kyosho, contre qui je n'avais eu aucune chance, au vu de son niveau. J'avais beau avoir réussi à sortir de son genjutsu, j'avais été affaibli énormément, et surtout moralement. Mais ce combat m'avait permis d'en sortir plus résistant. Cependant d'un autre côté, je venais d'utiliser, en un laps de temps court, plus de chakra que j'en avais jamais utilisé. Mon adversaire était futé, et ne laissait pas son adversaire s'en tirer facilement. Un ninja qui n'avait pas de jutsu pour se protéger aurait subit de plein fouet la double attaque simultanée d'Akahito. Mais j'avais bien un avantage là-dessus, étant spécialisé dans la défense, me permettant de me sortir de situation délicate.

Un shinobi est un outil de guerre pour son pays, ou du moins est-ce sa définition en temps normal. La vérité était que j'étais un outil inutile. Mais afin de palier cette faiblesse, je créais et utilisais des techniques de neutralisation, comme le Shinjuu Zanshu, qui en passant était ma technique préférée, ou alors de soutien, comme le Boufuu no jutsu, que j'avais utilisé il y a peu. Afin de battre un adversaire, j'avais trois façons d'y arriver : soit de le prendre à l'usure, soit de le blesser avec des projectiles, soit de l'enterrer dans la terre. Mais ces trois façons d'être victorieux n'était aisés à réaliser. De plus, je doutais pouvoir vaincre le ninja de konoha à l'usure. Celui-ci était un chuunin, alors que j'étais qu'un simple genin. Cela signifiait qu'il savait surement mieux contrôler son chakra que moi, et donc que ce serait plutôt moi qui serait épuisé avant lui. De plus, mon adversaire avait certainement de l'expérience dans les combats. En rassemblant toutes ces données, j'avais un double handicap. Handicap qui avait déjà fait effet, vu que j'avais déjà été touché - bien que je ne m'étais pas pris le plus gros de l'explosion.

J'avais reculé après d'avoir jeté mes shurikens, et j'avais gardé ma technique de la Tempête Violente active afin d'éviter un possible et rapide contre de mon adversaire. Mais je vis mon erreur un peu trop tard. Le ninja de Konoha maitrisait le Katon, et ma technique avait pour affinité le Fuuton. Le résultat ne faisait aucun doute. En effet, apparaissant à travers la fumée et la poudreuse, une boule de feu gigantesque arrivait vers moi. Celle-ci augmenta alors en taille autant qu'en puissance lorsqu'elle passa mon mur de vent. J'annulai alors ma technique, bien qu'il était impossible d'inverser ce qu'elle avait créée, afin d'en préparer une autre. Cependant, encore une fois, mon adversaire préférait assurer son coup. Trois étoiles de métal passèrent la boule de feu à travers de celle-ci et s'approchèrent plus rapidement que la technique Katon. Surpris, je n'avais pas le temps d'enclencher ma technique. Mon clone me prit alors et me jeta en-dehors de la portée de l'attaque ennemi, et se prit les projectiles, puis la grosse boule de feu. Celle-ci termina sa course contre le mur et explosa avec une grande violence. J'avais été hors de portée de l'onde de choc, heureusement, mais le vent souffla fortement durant l'espace d'une seconde, et de la fumée se dégagea de nouveau. Après cette puissance, je me disais que le mur avait du prendre cher. Le sol, quand à lui, avait perdu sa neige là où l'attaque était passé.

Soufflant un peu, je me rendis compte du résultat : je venais de perdre mes quatre clones en deux attaques, chose que je n'avais jamais subit auparavant. Récupérant un kunaï à chacune de mes mains, j'attendais patiemment de revoir mon adversaire. Lorsque la fumée se dispersa enfin, je vis qu'il était mouillé. Je compris alors comment il avait évité mes shurikens : profitant du fait qu'il était au-dessus de l'eau, il s'était laissé plonger dans l'eau pour éviter la salve de projectiles. Mais ce qui me surpris était le fait qu'il ne semblait pas avoir froid, alors que l'eau, dans ce pays enneigé, devais être bien froide. Je me demandais alors si le fait qu'il maitrisait le Katon lui permettait de se réchauffer instantanément. Je me dis alors que je poserais la question à Onizuka-sensei quand je reviendrai à Suna. Ou alors à mon adversaire lui-même, peut-être. Bah, je verrais. Laissant de côté mes questions, je réfléchissais. Refaire des clones seraient inutile, il referait alors sûrement cette technique de la toile d'araignée de feu, et saurait comment me toucher cette fois-ci. Alors, je décidai d'attaquer au corps-à-corps, kunaïs aux poings, afin de savoir s'il était bon au Taijutsu. De mon côté, j'allais voir si les enseignements de mon paternel seraient efficaces. Alliant agilité et rapidité, je tentai de le toucher au niveau de sa jambe droite, ainsi qu'au niveau de sa côté du côté droit également.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 12:26
Le combat faisait rage désormais. Dans les deux camps, la tension était à son maximum et on pouvait le remarquer au public qui était impressionné par tant de puissance libéré. Jamais, encore, au cours d'un combat, on pouvait remarquer à quel point les deux ninjas étaient aussi tenace, tant sur le plan moral que physique. Le match avait commencer lentement, à coup de kunaï, avant de s'élancer dans un enchaînement de deux jutsus, d'une part pour Maku le clonage de terre, le Doton Bunshin no Jutsu puis la toile de l'araignée infernale, un jutsu Katon de Akahito. Et malheureusement pour le Genin de Suna, ce fut les flammes qui eurent raison de ces clones de boue, du moins en majeure partie car Maku et un survivant de clone de terre parvinrent à se frayer un chemin à travers la pluie de projectiles qu'avait formé au passage l'Urakami. Encore une fois, un jutsu fut utilisé afin de pimenter le tout. Révélant ainsi sa seconde affinité, le Morichi se servit d'une technique de défense afin de former autour de lui et de son clone qui était à portée de main un dôme de vent. Repoussant ainsi les quelques étoiles de fer, le ninjutsu Fûton permit ainsi à Maku se sauver la face ... l'espace d'un instant. L'explosion d'un kunaï explosif fit mouche sur le pauvre homme qui tombant à terre, remarqua que le reste de ses clones avaient été dévastés par la technique d'Akahito. En effet, la toile de l'araignée infernale avait tissé ses liens de feu autour des clones, puis se refermèrent justement sur ces derniers dans un détonation fatale. Ensuite, le shinobi de Suna décida de répliquer en se mettant à l'abri derrière un véritable mur de vent. Formant devant lui et son clone deux tornades. Les deux tempêtes aspirèrent tout ce qu'elles pouvaient trouver à proximité: neige, vent, poussière et fumée. Lançant au passage plusieurs projectiles visant Akahito, Maku espérait faire mouche, d'autant plus que le vent tournoyant à côté permettait d'amplifier la vitesse de pointe des projectiles. Cependant, ce mur de vent qui paraissait sans point faible en avait un énorme. En créant une énorme boule de feu, le Chûnin se servit de cette même puissance afin d'amplifier la force de frappe de son ninjutsu qui explosa dans le décor. Accompagné d'une salve de trois shurikens attaché à des câblages, la boule de feu parvint à éliminer le dernier clone de boue.

Sur ce, Maku revint à la charge, décidant cette fois-ci d'attaquer au corps à corps. Alors que précédemment il avait choisi de rester à distance, de peur d'être submerger par une force qu'il ne connaissait pas assez peut-être, cette fois-ci, cette nouvelle offensive était basé sur une joute de proximité. Mais auparavant, il reprit un peu ses esprits, car il semblait qu'il avait été sauvé de justesse par son clone qui avait encaissé la boule de feu ainsi que les projectiles. De justesse il avait échappé à des graves blessures qui auraient très certainement pu changer l'issue du combat. Autour du shinobi, toute la neige avait disparu. Même si le sol redevenait petit à petit gelé, il n'allait pas tarder à devenir une véritable patinoire car le peu de neige fondue qui était resté gèlerait tôt ou tard. Quant au mur, il avait bien encaissé l'attaque, cependant la chaleur du jutsu était suffisante pour faire rougir le mur d'acier. Les spectateurs situé à proximité du mur en acier en fusion s'éloignèrent rapidement de ce dernier afin de ne pas risquer de se crâmer les mains. Ceux qui étaient à une certaine distance raisonnable du mur profitèrent de la source de chaleur occasionné pour justement se chauffer. Lorsque Maku arriva presque à la moitié du terrain, Akahito en fit de même, usant du Furasshukumo afin de reprendre la perte de temps. Impressionné par la vitesse hallucinante de l'Urakami, le public s'attendait à un choc inévitable entre les deux combattants. Cependant il n'y eut rien. Le Morichi, qui pensait atteindre la jambe droite avec l'aide de trois kunaïs dans ses mains, fut rapidement projeté par la technique d'Akahito. Usant de sa technique fétiche, le Poison de l'Araignée, il attendit le moment propice, soit l'espace de quelques dixièmes de seconde, avant de voir l'instant où Maku devait déplacer son centre de gravité pour tenter d'atteindre à la portée voulue son coup. Lors de sa course vers son adversaire, le Konohajin remarqua qu'il était un peu plus grand en taille que son adversaire. Profitant donc de l'allonge de son bras, il porta donc son attaque au niveau de l'épaule où le coup fut immanquable. Repoussé par Akahito, ce dernier déclara:

    « Kumo no Doku. »
Son adversaire échouant ainsi dans sa tentative d'attaque, comme à son habitude, le shinobi aux yeux albinos ne s'arrêta pas à un simple contre. Porter un simple coup également serait trop prévisible. Dans la position désavantageuse dans laquelle le Morichi était, on pouvait prévoir qu'il penserait que son adversaire allait en profiter pour lui asséner un coup. Akahito décida donc de surprendre son adversaire, afin de comme à son habitude, lui laisser le minimum de chances possible pour esquiver. Au moment où Maku tombait, le Chûnin composa un simple signe des deux mains, et joignant ces dernières, il forma un clone sans consistance réelle. Maku ne verrait peut-être pas le jutsu se faire et c'était justement là où reposait l'enchaînement de notre protagoniste. Le ninja de Konoha profita de ce moment d'inattention afin de poursuivre la suite de son plan d'attaque. Alors qu'il était juste derrière son clone qui venait tout juste d'apparaître, le ninja disparut soudainement, avant de réapparaître derrière Maku qui était plus occupé à amortir sa chute qu'à autre chose. La technique que venait d'utiliser Akahito était tout simplement le Kage Buyou. Taïjutsu connu également sous le nom de la Feuille Morte, il permettait au shinobi de se servir de sa vitesse afin de suite à un coup, d'apparaître derrière l'adversaire afin de lui porter un coup. Ce qui incluait donc le fait de disparaître de devant son adversaire. Car après tout, même si Akahito était un assassin de l'ombre, il n'oserait pas attaquer dans le dos de son adversaire aussi bêtement. Non au contraire, il préférait frapper avec plus de finesse et de technique, comme il venait de le faire à l'instant. En effet, le Chûnin avait enfin porté son coup, une attaque précipité du pied visant le dos du Morichi. Désormais, il fallait voir comment allait réagir le Genin de Suna afin de pouvoir reconstruire un nouveau schéma d'attaque, ou de défense. Et comme à son habitude, notre protagoniste y irait toujours avec une volonté de fer.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 12:28
J'avais appris, lorsque le ninjutsu manquait d'efficacité face à un adversaire, il fallait essayer un autre type de combat. Je ne maitrisais pas du tout le genjutsu, mais je savais le contrer. Il ne me restait que le taïjutsu. Mes heures d'entrainement avec mon père allaient enfin servir. Et j'espérais au moins pouvoir être plus efficace sur ce type de combat. Je n'avais pas encore trouvé de faille chez mon adversaire, mais j'étais persuadé que j'en trouverais une tôt ou tard. Personne ne peut ne pas avoir de faiblesse. Mais certaines sont des fois difficiles à trouver, car le ninja fait tout pour tenter de la combler ou pour la dissimuler.

Je tentais alors de toucher mon adversaire par une approche rapide. Celui-ci aussi avait accéléré et nous nous retrouvâmes face-à-face, pour un combat au corps-à-corps. J'avais donc tenter de le toucher grâce à mes kunaïs. Mais j'échouai une nouvelle fois. Avant que je ne puisse le toucher, il me donna un coup sur l'épaule, ce qui me déséquilibra, puis utilisa l'une de ses techniques de Taïjutsu afin de me repousser. Survolant le sol, je préparai une nouvelle technique, que j'activai sans me précipiter à me mouvoir vers le sol. Faisant semblant de tenter d'amortir ma chute et en gardant ma technique active, je regardai où se trouvait mon adversaire. De ce que je vis en regardant là où il m'avait contré mon assaut, c'est qu'il n'avait pas bougé d'un poil. Je trouvais que cela cachait quelque chose. Par deux fois, il avait complété son assaut afin que son adversaire ne puisse pas s'en sortir. Pourquoi ne serait-ce pas le cas maintenant ? Surtout que c'était le bon moment pour attaquer.

Alors que je m'approchai du sol, je regardai tout autour. Et en regardant derrière moi, je vis un bout d'épaule. Il se trouvait donc derrière moi ! Mais quel était cette technique qui permettait de survoler les gens ainsi ? En temps normal, c'était impossible à faire, il devait donc s'agir d'un jutsu. Pour moi, c'était évident. Mais à peine l'avais-je vu qu'il me frappa d'un coup de pied sur le dos. En temps normal, je me serais écrasé par terre. Mais je m'étais préparé d'un tel scénario. Il voulait toujours surprendre l'ennemi. Celui que j'avais vu et qui n'avais pas bougé ne devait être qu'un clone. Un de ces clones de bases que l'on apprenait à l'Académie.

Tombant vers le sol, je ne faisais que de le traverser. Avoir préparé le Dochuu Eigyo en cours de survol du terrain me permettait de faire comme si j'étais tombé dans l'eau : aucun choc à l'arrivée. Préparant ma remontée en un éclair, je venais de comprendre l'un de ses points faibles. Lorsque j'avais envoyé mes vagues de shurikens il y a peu, il les avait esquivés. S'il connaissait un jutsu de défense, il aurait pu l'utiliser pour les parer. De plus, il cherchait continuellement à attaquer. Il ne me laissait que peu de répit. La fumée ne lui permettait pas d'attaquer car il ne savait pas où j'étais. Et lorsqu'il l'avait fait, il n'avait ma direction que grâce à ma technique du mur de vent ! Si quelqu'un attaque un adversaire sans lui laisser de répit comme il le fait, cela ne voulait dire qu'une chose : il n'était pas du genre à être capable de bien se défendre, sauf légèrement au corps-à-corps avec du Taïjutsu. Il devait être sans défense face au Ninjutsu. Ressentant grâce aux ondes de chocs de son atterrissage sa position, je me dirigeais vers lui. Une attaque simple serait simple à esquiver, vu qu'il devait être sur ses gardes... mais une attaque ayant une meilleure portée, c'était sûrement autre chose. Et cette attaque, c'était...

Flash-back

Tu sais, Maku, il y a d'autre façon d'améliorer son Taïjutsu que de chercher à faire des enchainements.

Je ne comprenais pas. Une façon d'améliorer une attaque au corps-à-corps sans faire un enchainement ? Je savais que le Taïjutsu ne se faisait qu'en combinant des coups. Alors que voulait-il dire par là ?

Je ne comprend pas...
Ta force est dans l'utilisation du Ninjutsu. Combiner le Taïjutsu et le Ninjutsu permet aussi de bons résultats, même si l'attaque de Taïjutsu est un coup simple.


Perplexe, je ne comprenais toujours pas. Voyant cela, mon père me donna un exemple.

Chez moi, j'utilise le Fuuryoku pour améliorer mes mouvements. Mais il y a plein d'autre façon. Réfléchi Maku, possèdes-tu une technique qui permet de parer le corps-à-corps ?
Eh bien... bien sûr, mais je ne vois pas comment je peux le combiner à une attaque au corps-à-corps. Le temps que je fasse mes signes, je me ferais attaquer.
Alors surprend ton adversaire.


Le surprendre... Je comprenais ! Voyons que j'avais enfin réagi, mon père me demandait de le faire sur lui, en n’ayant aucune crainte. Acceptant, j'utilisai ma technique du Dochuu Eigyo, avançai rapidement vers sa position, fit les signes correspondant à la technique, et prononça...

Fin du flash-back

Fuuton, Fuusajin !

Sortant du sol, mon poing droit en l'air pour tenter de le toucher. Il esquiva cet attaque, comme prévu, mais un dôme de vent apparu aussitôt et mon adversaire se le prit. Je venais pour la première fois de toucher mon adversaire ! Repoussé par ma technique, j'annulai celle-ci et pris rapidement quatre shurikens que je lançais en direction de mon adversaire. J'espérais avoir fait mouche, tandis que j'atterrissais sur le sol avec maestria.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 13:13
Avant, Akahito n'était qu'un gamin insignifiant de l'académie ninja de Konoha. Un enfant sans intérêt, auquel on ne lui attribuait pas d'importance. Le fait d'avoir des cheveux et des yeux d'une autre couleur que les normales faisait de lui un garçon différent des autres. Tellement différent que cette différence causa l'isolement à la fois volontaire et involontaire d'Akahito. Peut-être qu'avec un peu de chance, il aurait pu avoir des gens qui auraient vu cette couleur différement sous un point de vue autre que péjoratif. Oui, ils auraient pu très bien en faire l'éloge. Une profonde et sincère admiration auquel le petit dernier de la famille Urakami aurait eu droit chaque jour, le rendant ainsi plus heureux. Il aurait pu former ainsi une solide bande d'amis à l'académie ninja et sa volonté de devenir un shinobi se solderait par l'envie de devenir Genin tout comme ses amis. En suivant la voie de l'amitié, il serait peut-être resté encore un simple Genin, mais cependant il l'aurait été autour de ses amis. Malheureusement pour lui, la vie en a décidé ainsi. Akahito, membre de la modeste famille Urakami, une simple succession de ninjas œuvrant sans trop d'engagements périlleux pour le compte du village de Konoha, fut né dans une époque assez particulière. En effet, le Yondaïme Hokage était encore là, l'Eclair Jaune qui justement rentrait il y a peu de temps de la troisième grande guerre shinobi. Konoha était opposé en ces temps sombres au village caché de la roche, Iwagakure no satô. Au cours de nombreuses batailles entre les deux nations, les pertes furent conséquentes, aussi bien dans un camp que dans l'autre. Mais quoiqu'il en soit, lorsque la fin de la guerre se fit, il semblait impossible qu'une nouvelle guerre recommence, tant on avait peur de revenir à ces champs de bataille d'où jonchaient au sol, inerte dans leur propre sang des milliers et des milliers de shinobis qui avaient combattus vaillamment pour leur patrie. De cette guerre en résulta les cinq grandes puissances shinobi, qui une fois de plus encore s'étaient affirmé puissamment sur le combat. Mais une haine naquit dans chacun de ces grandes contrées. Une haine de l'étranger, de celui qui il y a de là plusieurs mois aurait pu très bien tuer votre mère, votre femme ou vos enfants avec sang-froid, dans l'unique intention de voir sa fratrie glorifiée. Chacun des pays se renferma donc sur lui-même, ne se fiant qu'à eux-même et à leurs ressources. De ce fait, très peu d'étrangers parvenaient à rentrer au pays du feu et encore moins au village caché de la feuille, siège de la puissance militaire de ce même pays. Car en effet, à Konoha, on voyait de mauvais oeil les étrangers, les rejetant parfois violemment, même si ce rejet de l'autre se faisait verbalement.

Avoir ses pupilles et sa chevelure de couleur rouge est certes très très rare dès la naissance, mais cependant, cela n'empêche pas que cette caractéristique se retrouve chez les nouveaux-nés. Ce fut bien évidement, vous l'aurez compris, le cas d'Akahito qui naquit avec le rouge du sang déversé il y a de cela peu de temps sur les champs de bataille. En grandissant, le pauvre garçon fut sujet à de nombreuses moqueries à cause de cette couleur si particulière. Des moqueries, mais aussi des farces et gamineries, jusqu'aux insultes et au passage à tabac. Toute cette souffrance morale, Akahito dut la supporter jusque dans les salles de cours de l'académie ninja. Mais cette fois-ci, l'Urakami, au bout d'un moment décida de quitter l'établissement sous ce motif horrible. Mais il ne voulait tout de même pas renoncer à sa carrière prometteuse de shinobi. Il décida alors de s'entraîner avec les quelques membres de sa famille aptes à l'initier aux arts ninjas dans un coin reculé de Hi no kuni, en ermite durant de longues années au cours desquelles il parvint à se forger son propre mode de combat, issu de la combinaison de la vitesse et d'une technique hors-normes. Puis il passa Genin et Chûnin même, grâce à ses efforts prolongés. Mais cependant, cette promotion était due à des efforts bâti dans l'envie de surpasser ceux qui l'avait détesté, même s'il n'en avait pas conscience. Il avait progressé toutes ces années dans la volonté d'être un ninja, et pas au-delà. Même s'il souhaitait être reconnu, ce n'était pas dans ses plans de base.

Cependant, récemment, Akahito avait changé de regard. Il s'était tourné vers le monde extérieur, devenant plus ouvert vers les gens. Lorsqu'il débuta le Tournoi d'Automne, Akahito venait dans le simple et unique but de représenter Konohagakure no satô. Certes, c'était l'occasion de montrer au monde l'étendue de ses talents, mais il savait que peut-être sa durée de vie dans la compétition ne serait que de courte durée. Au premier tout donc il dut affronter un Chûnin d'Ame. Et il le vainquit. Son adversaire avait abandonné mais pourtant, Akahito semblait épanoui de cette victoire. Un changement moral s'effectua en lui et le soir de sa victoire il était comme en transe. Au second tour, il semblait désormais atteint d'une envie autre que celle de montrer l'étendue de ses talents tout en représentant humblement son village, une volonté bien plus forte et humaine que celle qu'il avait auparavant. Aussi bien dans la réussite de ces coups que dans la difficulté, le Chûnin qu'il était avait changé. Même ceux qui auparavant le haïssaient étaient réunis autour d'une arène en métal afin de hurler son nom pour l'encourager. C'était clair que le vent avait tourné, et plutôt bien en la faveur du shinobi.

Actuellement, Akahito semblait avoir l'avantage. Son adversaire était en difficulté suite à une approche au corps à corps. Voyant que nombres de ces dernières tentatives d'attaque à distance étaient sans succès, il empoigna quelques armes blanches dans sa dextre et fonça à toute allure sur Akahito qui en fit de même, filant comme l'éclair sur son opposant. Il y a longtemps qu'Akahito n'avait pas connu un adversaire aussi admirable que le dénommé Maku. Le Genin de Suna faisait preuve de combattivité tout au long du combat, même dans les moments les plus durs. L'Urakami était en quelque sorte fier d'être opposer à un tel combattant, même s'il était un grade en-dessous de lui. Car après tout, l'habit ne fait pas le moine. Si on devait juger un livre uniquement par sa couverture, alors l'Urakami serait dans de beaux draps. Mais au contraire, dans sa politique neutre, il ne se fia qu'à ce qu'il vit, ou plutôt devrait-on dire parce qu'il recevait. Car le Morichi n'y allait pas de main morte. Mais maintenant, c'était notre protagoniste qui avait l'avantage. En effet, il contra l'assaut de son adversaire grâce à sa technique du poison de l'araignée puis décida par une feinte, consistant en la création d'un clone qui lui permettrait de semer le doute sur la suite de ses opérations, d'utiliser la feuille morte, technique de Taïjutsu afin de se faufiler en un éclair derrière son adversaire qui était en train de tomber. Tentant de donner un coup de pied dans les reins de son opposant, il fit mouche et Maku tomba au sol. Mais malheureusement pour le Chûnin, ce dernier n'avait pas le temps de se satisfaire de son coup qui avait été porté comme prévu car l'expression tomber au sol prenait une tournure beaucoup plus différente que celle qu'Akahito attendait. En effet, le shinobi, au lieu de s'écraser sur le sol enneigé, s'enfonça dans la neige, comme s'il était envoyé dans ses sables mouvants. Tout son corps disparut dans le sol. Surpris, l'Urakami retomba au sol sur ses deux pieds et tira une triste mine. Il redoutait ce moment. Car dès l'instant où son adversaire employa la technique du clonage Doton, les calculs d'Akahito furent vite contraints de faire face à un élément perturbateur. Notre protagoniste connaissait assez bien l'affinité Doton, qui permettait au ninja qui la possédait de contrôler la roche et la terre. Il connaissait également une redoutable technique, qui consistait en l'assimilation au sol. Avec cette technique là, employer le Taïjutsu serait une idiotie, puisqu'il suffirait d'employer ce Ninjutsu de la terre pour esquiver avec tant d'aisance le coup porté. Dans un instant de doute, le jeune homme aux yeux sanglants s'interrogea sur son adversaire, se demandant s'il était capable d'employer cette technique ou non.

Mais le sort était jeté et Maku maîtrisait bel et bien ce jutsu, avec facilité par ailleurs. Il fallait désormais faire vite. Car désormais, l'adversaire d'Akahito était embusqué dans le sol glacé de l'arène, prêt à lancer une attaque à n'importe quel moment, alors que sa proie ne saurait pas quand contrer. Heureusement, Akahito fit preuve de sang-froid et gardant la tête froide, il se dit qu'après tout, il y avait tout de même bien un désavantage au jutsu de Maku. Enfoui sous terre, il ne pouvait se fier qu'aux sons pour repérer sa cible. Utilisant ce facteur, l'Urakami fit vite un autre clone inconsistant et fuit au plus vite possible, utilisant avec délicatesse son Furasshukumo pour se cacher dans les arbres qui étaient dans l'arène. Bondissant dans les coins les plus enneigés afin d'amortir les sons, il parvint à son objectif au moment où son adversaire surgissait du sol pour tenter de frapper son clone qui était placé à une distance suffisante pour éviter l'impact. Dans le cas contraire la stratégie créé par le ninja de Konoha aurait été inutile puisque son adversaire aurait détruit le clone et aurait compris un morceau du stratagème adverse. Mais le clone ne fut pas épargné aussi facilement. Dans l'esprit de toucher son adversaire, Maku utilisa un autre jutsu, appartenant au répertoire Fûton, afin de tenter de frapper de plein fouet le clone qui était à portée de main. Cette technique, Akahito l'avait déjà vu auparavant lors du combat, mais cette fois-ci, il la vit sous un autre angle. Le dôme de vent que créa le shinobi du village caché du sable était doté désormais d'un autre but, qui n'était plus se protéger des attaques mais en faire une. Le dôme de vent s'intensifia autour du Morichi et à mesure qu'il grandissait à une bonne vitesse, les deux clones furent rapidement détruit. Heureusement qu'Akahito était caché dans un des arbres sinon il aurait été percuté de plein fouet par de puissant vent qu'il l'aurait projeté encore plus loin que son coup de pied l'avait permis face à celui qui venait à l'instant de détruire ces clones.

Maintenant que son adversaire avait attaqué, il était temps pour l'Urakami de lancer une nouvelle offensive. Mais auparavant, il dut attendre que le Morichi lance quatre shurikens sur le clone qui était en train de périr. Une fois les projectiles à terre, Akahito serra sa main dans laquelle il restait les fils reliés aux trois projectiles lancés auparavant en combinaison avec la boule de feu. Caché, il avait une ingénieuse idée: attaquer dans l'ombre. Donnant une impulsion aux câbles, ces derniers se relevèrent du sol fondue par la chaleur des flammes de tout à l'heure et une fois les câbles en suspension l'espace d'un bref instant, il donna un autre mouvement de son poignet suivant sa main afin que les shurikens foncent sur Maku. Tel un marionnettiste, il guidait en deux mouvements ses shurikens qui fuselaient désormais droit sur le Morichi. Au même instant, le marionnettiste d'un jour se reposait, car en effet, il avait pas mal accumulé d'efforts et il avait usé du chakra, notamment pour l'utilisation de deux jutsus, plus deux clones faibles en chakra. Espérons pour lui que sa prochaine offensive ne soit pas la dernière, dans le sens où il ne pourrait plus attaquer ...
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 13:15
Montrer ma force. Montrer mes capacités. Montrer mon utilité. Montrer que ceux qui se moquaient de moi avaient tord. Voilà ce que je voulais prouver sur ce tournoi. Depuis mon enfance, depuis qu'on m'a dit que j'étais capable de devenir un ninja, et surtout depuis mes premiers entrainement de Ninjutsu, je n'étais pas capable de maitriser parfaitement son chakra pour maitriser des techniques offensives. J'avais donc appris des Jutsus de défense ou de soutien, et cela me valu des moqueries de mes camarades. J'avais certes progressé énormément sur ce point, mais ma philosophie de combat n'avait pas changé. Je n'utiliserai aucun Ninjutsu ayant un but offensif. Je voulais devenir un ninja unique en mon genre. Et c'était ce que j'étais en train de devenir. Je venais de démontrer que j'étais capable d'utiliser une technique défensive dans un but offensif.

Revenons un peu en arrière dans ce combat. Mon adversaire était un shinobi de konoha, du nom d’Urakami Akahito, il était de grade Chuunin. Et il était doué en attaque. A chacune de ses attaques, il combinait Ninjutsu et soit le Shuriken No Tobasu soit le Taïjutsu. Il voulait être certain que ses attaques feraient mouche. La première attaque, je l'avais esquivé ou presque, usant de trois clones et du Fuusajin. La deuxième, je l'avais évité grâce à mon dernier clone. Et sur la dernière, j'avais évité un gros choc en utilisant l'assimilation au sol. Tentant un contre, j'utilisai le dôme de vent pour augmenter la portée de mon attaque surprise. Puis j'envoyai quatre shurikens sur mon adversaire qui était propulsé en arrière par mon Ninjutsu.

Je m'étais presque réjoui d'avoir enfin porté un coup à mon adversaire, mais cette joie ne resta pas lorsque l'Akahito touché disparu. Ce n'était qu'un clone. J'analysai alors rapidement ce qui s'était passé depuis son contre au Taïjutsu. Il s'était ensuite glissé derrière moi pendant ma chute et m'avait expédié dans le sol. Ensuite, pour éviter d'être touché le temps que je remontais à la surface, il avait créé un clone au même endroit que lui et s'était enfui. Pour cela, il avait dû utiliser sa technique de rapidité, la même que lors de son contre. Côté clonage, aucun élément n'est ressorti du clone touché, il ne s'agissait donc que d'un vulgaire clonage banal comme on l'apprend à l'Académie - car je savais qu'il n'utilise pas le Kage Bunshin, technique qui, de ce que je savais, divisait le chakra de son utilisateur, or à chaque fois qu'il s'est cloné, ce n'était qu'à un but de feindre. Ensuite, le seul endroit pour une fuite approprié et sans se faire remarquer n'était que le point d'eau ou les arbres. Je ne le voyais pas sur le premier endroit, donc il se cachait dans l'ombre des arbres.

Le temps que je réfléchissais, trois shurikens foncèrent vers moi. Et non pas de là où il se situait, mais de là où sa boule de feu avait explosé. Il s'agissait donc sûrement des trois projectiles qu'il avait envoyés à ce moment-là, et que mon dernier clone avait pris. Et pour revenir comme actuellement, il devait donc être manipulé par quelque chose comme des fils. Refaisant quelques signes rapidement et apposant mes mains au sol, j'utilisai une autre de mes techniques :

Doton Doroku Gaeshi

Un mur de terre se leva pour me protéger des projectiles, de justesse. Prenant mon dernier kunaï, je fis le tour rapidement du mur afin de couper les fils de métal qui les manipulaient. Puis je me cachai de nouveau derrière le mur afin de reprendre mon souffle. Je réfléchissais rapidement à une stratégie. Il y avait un moyen de le battre, mais il fallait l'occuper. Plongeant une main dans ma poche, je senti quelque chose. Sortant le petit objet rond, je vis que c'était un fumigène. Il s'était coincé dans ma poche, et je ne l’avais pas remarqué ! Avec cela, j'avais un plan de dernier coup. Il me fallait assez de chakra pour utiliser ces deux-trois techniques. Je comparais alors avec mon niveau de chakra actuel, ou du moins ce que je ressentais. Utiliser de nouveau le Boufuu no Jutsu était impossible, cela utiliserait presque tout mon chakra restant. C'était presque de même pour le Fuusajin, j'espérais ne pas avoir à l'utiliser de nouveau. Pour le reste, c'était bon. En résumé, je ne devais plus utiliser mes techniques Fuuton pour le reste du duel. Ayant fini de récupérer mon souffle, j'attendais une nouvelle attaque de mon adversaire. Je devais essayer de l'épuiser afin de porter mon coup final plus facilement. Pourvu que ça marche !

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 13:22
Les derniers retranchements du combat. Désormais, les deux combattants étaient dans leurs dernières limites. Tandis qu'Akahito avait usé de beaucoup de stratagèmes aussi divers et variés qu'ils occasionnaient un spectacle pour les yeux, Maku lui avait usé une bonne partie de son chakra afin de se protéger des attaques que tentait de lui lancer l'Urakami. Même s'il n'était pas encore fini, le combat était riche en affrontement, comparé aux autres combats où l'action n'était guère au rendez-vous. Lors de l'affrontement entre un Genin de Suna, Ari, et un Chûnin appartenant comme Keisho, l'adversaire d'Akahito du tour précédent, au village caché de la pluie, dit Amegakure no satô, le combat fut très rapide. Les deux shinobis n'eurent pas le temps de se saluer que le combat se termina aussi vite que le Genin lança deux shurikens sur son opposant du jour. A croire que la seule action à laquelle eurent pu assister le public avec admiration ne put qu'être que le dégainage des deux sabres de Kid ainsi que le lancer des deux shurikens d'Ari. Aussitôt que les deux shurikens furent lancé, le combat s'arrêta très rapidement et de ce fait, le Chûnin d'Ame, Kid, fut déclaré vainqueur de l'épreuve. Ce fut dans l'indignation d'un combat aussi court et sans intérêt que le public hurla de mécontentement, insatisfait d'un tel affront envers eux-mêmes, pour avoir osé fait joué deux shinobis le temps de quelques minutes. Mais ce combat ne fut pas le seul à susciter la colère du public qui se déchaine dans le vacarme. Encore pire que le précédent combat, celui d'Izuki, jeune Genin de Kiri, et de Takimaru Utaki, Genin également mais du village caché des nuages, Kumo, fit monter la colère d'un cran du côté des spectateurs. En effet, lors du combat entre Genin, le Kumojin ne fut même pas présent. Absent, la foule devint encore plus énervé qu'auparavant. Lors du dernier affrontement, la foule avait pu assisté au moins aux salutations des deux combattants, même si leur combat ne fut que de très très courte durée. Ici, l'un des deux ninjas manquaient à l'appel mais heureusement un Genin d'Ame vint le remplacer. Enfin, essayer plutôt car le combat fut comme le précédent, de courte durée, car le Genin d'Ame ne réagit pas tellement, même s'il était censé combattre. Rebelote enfin pour le combat Yue versus Maku.

Le Keruberosu, unique représentant de Konoha aux côtés d'Akahito, même si c'était métaphorique, car il ne s'était jamais croisé et rencontré dans toute leur vie, n'avait pas répondu présent au combat l'opposant à Maku, adversaire justement de notre protagoniste. C'était dommage car si le combat avait effectivement eut lieu, Akahito qui en avait fini avec son adversaire aurait pu en profiter pour assister à l'affrontement. Du coup, cela lui permettrait de connaître à l'avance le niveau de son adversaire, ses affinités, ses techniques, ses points faibles et évidemment ses points forts, dans le but de créer avant le début du combat un plan d'attaque. Mais bon, de toute façon, Akahito ne pouvait pas prévoir à l'avance qu'il allait affronter le Morichi. Ça aurait été bien trop beau. Et puis après tout, mieux vaut laisser la surprise. De cette façon, le combat ne serait que plus riche, ce fut le cas par ailleurs. Quoiqu'il en soit, si Yue aurait eu affaire à Maku, autant dire de suite qu'il aurait eu du fil à retordre avec un tel adversaire. Il aurait été évident que sa maîtrise du Doton combiné à celle du Fûton aurait causé de nombreux problèmes au Genin de Konoha pour attaquer. Mais bon, maintenant, Akahito était contre Maku, et rien n'allait y changer. Il avait fallu qu'Akahito parvienne à se qualifier grâce à l'abandon de son adversaire, et que Maku fasse de même, pour que les deux hommes se rencontrent au cours d'un affrontement. Non pas un simple combat, mais comme l'avait suggéré notre protagoniste, un divertissement. Et ce même amusement semblait bien plaire et amuser le public qui n'hésitait pas à gueuler à tout bout de champ.

Lors de son offensive, l'Urakami en question semblait confiant. Il avait conservé précieusement ses câbles dans une de ses mains, filins métalliques eux-mêmes reliés à trois shurikens lancés précédemment en combinaison avec la technique de la boule de feu suprême. Reprenant ainsi les trois projectiles, il savait qu'en les réutilisant, Maku en ferait les frais avec une grande surprise. Malheureusement, dans sa manœuvre, Akahito fut lui aussi surpris de constater que son lancer de shurikens échoua. Le Genin de Suna anticipant l'attaque, il composa dès lors une série de signes incantatoires afin de créer un mur de terre surgissant du sol enneigé, une fois avoir posé sa main au sol pour que son chakra fasse effet. Le petit mur de terre, issu d'un autre ninjutsu de Doton. Les trois étoiles de fer se plantèrent donc dans le mur de terre encore frais, tandis que le Morichi s'empressa de faire le tour de son mur tout juste crée afin de couper les fils qui reliaient les shakens. Puis, il se retracta rapidement en se mettant à l'abri une fois de plus derrière son muret. Apparemment, il semblait prudent. Ce n'était certainement pas la peur qui guidait ses actes, mais il savait qu'importe l'émotion qui l'animait qu'il devait se protéger car il était une cible facile d'où il était précédemment. Méfiant donc, Maku semblait à l'abri derrière son petit rempart. Mais encore une fois, il faisait l'erreur de ne pas surveiller du regard son adversaire qui pourrait du coup attaquer à tout instant. Et cette fois-ci, Akahito espérait bien mettre fin à son affrontement avec le Morichi. Même s'il avait pris plaisir à l'affronter, en reprenant le gout de la vie, il n'empêche qu'Akahito était quand même ici pour gagner, même si participer est le plus important. Bref. Analysant la situation, notre protagoniste décida une fois encore de se servir du terrain environnant afin d'attaquer. Ramenant vers lui un filin qui semblait être le plus long, il tenta en vain de ramener les autres. Fouillant dans sa sacoche ninja qui désormais était bien maigre, il parvint à trouver deux shurikens dans son étui, les deux derniers. Attachant une énième fois les shurikens aux filins, comme tout à l'heure, il sauta dans les airs, décollant de quelques mètres sans trop oser monter en altitude afin de ne pas se faire remarquer par Maku. Dans sa chute, il balança les deux shurikens de deux côtés différents. L'un allant sur la droite du mur, l'autre sur la gauche, il s'enroulèrent autour de la barrière Doton et Akahito suivant le mouvement, il se retrouva face à Maku qui était immobilisé par les câbles enroulé autour de lui. Serrant fort, l'Urakami ne voulut rien dire, n'osant pas sortir une phrase. Qu'importe ce qu'il aurait dit, ça aurait été de la vantardise pour lui, ou de l'orgueil. Continuant de serrer la prison de câble, l'Urakami recula de plusieurs pas, puis mettant les fillins à la bouche, il composa une série de signes avant de déclarer tout en bombant son torse:

    « Katon ! Goukkakyû no jutsu ! »
D'un bon il recula tandis qu'une nouvelle sphère de flammes surgit de sa bouche. Les flammes se joignirent aux câbles tandis qu'une explosion retentit. Contrairement à la dernière fois, les fillins métalliques ne firent pas long feu car en effet, la chaleur fut tellement intense que le métal fondit dans une maigre marre de métal en fusion. Au passage, comme précédemment, les flammes vinrent à la rencontre du sol enneigé qui perdit sa pellicule blanchâtre. Au moment instant, Akahito n'hésita pas un instant à fuir la scène qui était en train de se produire en se dirigeant une nouvelle fois vers la marre d'eau fraiche. Utilisant le Furasshukumo puis la technique pour marcher sur l'eau, notre protagoniste était une fois de plus aux aguets, prêt à intercepter l'ennemi qui, Akahito l'espérait, était désormais dans un sale état ...
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   Lun 28 Mar - 13:28
Flash-back

Ma coéquipière s'avança à son tour dans l'arène vide, telle était notre souhait. Il s'agissait d'un duel d'entrainement, ce ne serait guère intéressant aux villageois et autres ninjas de le voir, car il était certain que le duel ne serait guère véritablement intéressant. Nous nous saluâmes d'une révérence sobre puis nous nous mirent en garde. Nariwen commença alors le combat.

- Fuuton, Kamaitachi no jutsu

Une rafale de vent, amplifié et donc légèrement accéléré par le vent déjà présent, fonça vers moi. Et pour palier un tel type d'attaque, le choix de la technique fut restreint. Faisant quelques signes, je posai les mains au sol par la suite, tout en prononçant le nom de ma technique, le Doton, Doroku Gaeshi. Un mur de terre se leva alors et bloqua l'attaque violente sans trop subir. J'attendis la fin de la technique, puis je me concentrai. Mon Taïjutsu était encore insuffisant pour être efficace en combat au corps-à-corps, je décidai alors une alternative lointaine. J'allais pouvoir tester ma nouvelle technique dans un vrai duel, si on pouvait appeler quand même ce combat d'entrainement ainsi. Je fis alors quelques sceaux et annonçai ma technique, le Fuuton, Boufuu no Jutsu. Deux tornades apparurent et se placèrent à mi-distance entre ma position et celle de ma coéquipière, ou du moins sa position lors de son attaque. Le mur de vent fut parfaitement contrôlé quand je sortis de derrière mon rempart de terre et j'envoyai deux kunaïs. Les deux projectiles furent accélérés par ma technique et allèrent se planter dans le corps de Nariwen, qui n'avait pas bougé. Mon inquiétude d'avoir blessé ma coéquipière fut de courte durée, juste le temps que son clone disparaisse. Elle m'avait bien eu...

Fin du flash-back


A moitié accroupi, une jambe contre le sol pour garder mon équilibre, protégé par mon rempart créé il y a peu afin de bloquer quelques shurikens qui étaient sortis de l'ombre, manipulés par des fils d'acier, je repensais à ce combat. Mon premier duel, bien qu'il s'agît d'un entrainement. Actuellement, c'était la deuxième fois que je trouvais refuge derrière ma technique. Ce premier duel, si loin remonte-t-il, je n'avais pas oublié les enseignements qu'ils m'avaient apportés. Je n'avais pas cherché à regarder fixement la position de mon adversaire. Beaucoup penserait qu'il s'agissait d'une erreur. Or, j'avais un plan. Une stratégie qui me permettrait de gagner une dernière information afin de mettre en place mon attaque finale. Peu m'importait que je surveille les mouvements d'Akahito ou non. J'allais le surprendre et attaquer de façon mémorable. J'allais tenter de gagner ce combat et même si cela devait me couter des blessures. Une mission ne se termine pas si elle est incomplète. Ainsi, il arrive qu'un membre se sacrifie pour la finalisation de la mission. C'était pareil ici. Je ne pourrais pas gagner sans obtenir tous les renseignements qu'il me fallait.

Akahito était un Chuunin de Konoha et il était doué pour l'attaque. A chaque fois, il cherchait à ce que son adversaire prennait des coups en complétant ses offensives par une autre. Projectiles, Taïjutsu, Ninjutsu, tout lui permettait de faire ce qu'il voulait faire. Il avait de la suite dans ses idées. A chaque fois cela payait. Ou presque. La première fois, cela me couta trois clones, ainsi qu'une légère brulure au niveau de l'épaule. La deuxième fois, ce fut mon dernier clone qui y passa. Et lors de la dernière, j'avais eu un coup dans le dos. A chaque fois j'évitai le plus gros des dommages grâce à ma spécialisation dans le domaine non-offensif. Et le combat aurait pu s'éterniser si je possédais plus de chakra - et si je le contrôlais mieux aussi. Mais nous ne sommes pas des dieux, nous sommes des êtres humains, des shinobis, nous avons nos limites, même si nous nous entraînons afin de les repousser encore et encore. Le konohajin maitrisais le Katon, l'un des éléments que je craignais le plus, du fait que mon Fuuton ne permettait que de rendre plus puissant ce type de technique. Ensuite, il s'était placé au-dessus du seul point d'eau de l'arène. Pour éviter une attaque, il y avait mieux comme abri : les arbres par exemple. Non, il s'était placé au-dessus d'un élément contraire au feu. Ainsi, rien que pour cette raison, je pensais qu'il maîtrisait le Suiton. Mais je n'avais pas de preuve concrète à ce sujet, bien qu'il ait esquivé mes salves de shurikens en plongeant dans l'eau froide. A moins qu'il avait fait cela pour m'embrouiller, pour me désarçonner ? Je doutais de ce point. Pour finir, il possédait un Taïjutsu étrange. J'avais remarqué que lorsque j'avais tenté de l'attaquer au corps-à-corps, il ne m'avait contré que quand j'avais déjà bien avancé mon coup. Etrange, et même très étrange façon de contrer. Lors de tous mes entraînements de Taïjutsu avec mon père, jamais il n'avait contré une attaque en attendant autant. Mon adversaire était-il seulement long à la détente ou était-ce sa façon de faire ? Encore une fois, je doutais de ce premier point, car il avait dû réagir très rapidement face à mes shurikens, au moment où j'avais utilisé ma technique de la Tempête Violente.

C'était ce dernier point que je voulais vérifier. Créant un clone simple, non élémentaire, je fis quelques sceaux afin de replonger dans le sol. J'attendais ensuite que quelque chose se passer. Je ressentis quelqu'un poser le pied à terre, faire quelques bonds - ou saut, enfin, allez savoir, en tout cas je ressentais des ondes de chocs plus fort et plus distant que si Akahito marchait. Cependant, je ne pouvais pas encore utiliser ma technique de la décapitation, je risque de me prendre sa technique, ou son onde de choc, du moins s'il en utilisait une. Ceci se confirma lorsque la terre se mit à bouger. Cela devait être une explosion. Avait-il utilisé sa technique en forme de toile d'araignée, comme tout à l'heure, ou en était-ce une autre ? Encore une fois, je ne pouvais pas le savoir, mais en tout cas, si explosion il y a, alors fumée il y aura aussi. Je ressortis presque à l'endroit de la prétendue explosion, caché par la fumée, comme pensé, avec le kunai qui m’avais servi couper les fils de fer encore dans ma main. Je créai alors quatre autres clones et attendais que la fumée commence à se volatiliser afin de repérer mon adversaire. Finalement, encore une fois, il se trouvait au-dessus du point d'eau. Mon doute sur son affinité du Suiton s'estompait de plus en plus. Mais maintenant, j'allais passer à l'attaque. Chacun possédant un kunai, nous chargeâmes le konohajin, mais de manières distancées afin d'éviter de se faire avoir en groupe par son attaque de la toile d'araignée de feu une nouvelle fois. Arrivés près de sa position, nous attaquâmes un par un. J'allais sûrement connaître ce détail qui me manquait...

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku   
 

Tournoi d'Automne : Akahito VS Maku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Tetsu no Kuni - Pays du Fer-