« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Mission de rang A [Validée le 4 Mars 2010]

Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Mission de rang A [Validée le 4 Mars 2010]   Ven 11 Fév - 12:42
Spoiler:
 


Tout au fond, tapis dans l’ombre de la caverne de l’organisation de la lune rouge, Madara était assis et attendait que sa journée passe. Ces derniers temps, il devait avouer qu’il s’ennuyait, il se sentait si inutile pour l’Akatsuki. Sous son masque, il cachait une expression qui exprimait sa profonde frustration, il détestait que tout se passe sans lui, apparemment, Kakuzu et Itachi étaient tout deux partis vers Kiri Gakure no satô, le village caché de la brume. Comme il les enviait ! Sa manie de se battre nuit et jour au rang d’honneur sur le champ de bataille le perdrait, il était soucieux de sa propre réputation. Il faut dire qu’après subit les pires infamies, il voulait voir rejaillir l’honneur et la gloire sur le nom sanglant des Uchiha. Le Juunin se redressa lentement, allait-on encore le laisser seul dans cette misérable caverne ? Il espérait bien que non. D’un geste vif, le doyen s’empara de la cape noire qui recouvrait entièrement son corps avant de sortir de la pénombre. Il y avait du soleil aujourd’hui, ce qui était bien rare en cette saison pensait l’ancien co-fondateur des feuilles. Malgré les doux rayons qui venaient caresser le sol, la température était assez basse. Alors qu’il regardait nerveusement sa bague au pouce gauche, il mourrait intérieurement d’ennui. Vers la fin de la matinée, lorsqu’il ne s’y attendit pas, le Shinobi sentit une présence derrière lui. Ses courts cheveux volants au gré de la petite brise matinale, l’homme de l’Akatsuki se retourna brusquement et regarda l’autre personne avec un air interrogatif. Il se demandait pourquoi on le sollicitait en cette lumineuse journée de Mars, l’homme masqué s’approcha de l’autre et le questionna :

- Qu’as-tu à me dire aujourd’hui Kateo ?

- Tobi-san ! On vous demande d’aller au pays du fer, je ne peux pas vous en dire plus !


Le dénommé Kateo parti aussi vite qu’il était venu, dans un grand nuage de fumée blanche pour être un peu plus précis. Le Ninja s’agenouilla et commença à se poser pas mal de questions. Pourquoi devait-il aller dans un pays étranger à l’organisation ? Quelle était donc cette mission ? Madara se le demandait bien, d’ailleurs, ce pays n’était-il pas réputé pour être gardé par de nombreux Samouraïs qui affirmaient avoir un pouvoir égal, voir supérieur aux Ninjas. Quelle prétention certes, mais l’Uchiha n’avait pas vraiment le choix, il devait se rendre au pays du Fer sans discuter ni faire d’embrouilles avec les habitants de ce pays neutre à tout. Le possesseur de Sharingan se gratta le menton à l’aide de sa main droite avant de tourner les talons d’un air fatigué, le pays du fer était assez loin d’ici ou du moins, ce n’était pas tout à fait la porte d’à côté. Préparant ses affaires pour son long voyage, le Shinobi ne croisa aucun autre membre de l’organisation de la lune rouge. Ils s’étaient donc passer le mot pour le laisser seul, lui qui pensait que ses coéquipiers n’étaient pas aussi ingrats que ça. La vie l’avait bien endurci et entraîné à toutes ces rudes épreuves. Lorsqu’il fut tout au fond de la grotte sombre, l’ancien Ninja du Konoha enleva son masque pour essuyer la sueur qui coulait le long de ses tempes, ce masque orange en spirales était peut-être esthétique mais qu’il faisait chaud lorsqu’on le mettait ! Il se redirigeait vers la sortie de la pénombre, le soleil l’accueilli une nouvelle fois, il se mettait en route pour le pays du Fer. Masquant sa présence, le Juunin réussit à dénicher quelques journaux. Bien sûr, il n’y avait pas grand-chose de captivant au milieu de tout ces faits divers mais un évènement retint son attention au point qu’il ne réussit pas à dormir cette nuit là. L’Uchiha s’était arrêté au milieu de la vaste forêt qui bordait le pays de la pluie, il avait installé un camp pour s’y installer confortablement le temps d’une nuit. La lune brillait dans le ciel bleuté parsemé d’étoile lorsque le Ninja repensa à l’article qu’il avait lu ce matin même. Des pilleurs avaient dévastés un village entier, décimé des familles, c’était vraiment horrible. A la fin, ils avaient conclu leur acte par l’assassinat de l’homme le plus puissant d’un tout petit village, leur chef. Les gens étaient visiblement effondrés au sol lorsqu’ils eurent apprit la mauvaise nouvelle. La souffrance les mènera vers le droit chemin songeait Madara alors qu’il était allongé contre un rondin de bois, c’était leur destinée, ils ne pouvaient rien changer…

Le lendemain matin, le membre de l’organisation de la lune rouge se leva de bon matin, il n’avait pas dormi cette nuit, à qui la faute ? A cause de ce foutu article, il n’aurait jamais pensé être autant perturbé par un simple petit bout de papier. Le Ninja eut une illumination soudaine, et si cette attaque avait un lien avec sa mission ? Le vent frais caressant son masque, l’ancien guerrier des feuilles chassa ces pensées et reprit tranquillement la route. La conscience un peu moins lourde, Madara était beaucoup plus rapide et donc, réduisait la distance qui le séparait du pays du fer. Un peu avant la tombée de la nuit, le Juunin arriva dans une grande plaine enneigée, il ne devait pas être très loin de sa destination finale, ce fut un grand soulagement pour le possesseur de Sharingan, un jour de plus à marcher sans arrêt et ça en aurait été trop pour lui. De grandes montagnes de taille très imposantes lui faisaient face, les flocons volaient à une vitesse fulgurante vers lui, l’Uchiha jeta un léger coup d’œil sur sa carte, il devait être à Yuki no kuni, le petit pays où il neigeait sans cesse. De grandes structures métalliques firent leurs apparitions à l’œil du Shinobi, le pays du fer devait être quelque part par là. L’homme au masque commença à courir tel un enfant dans l’épaisse neige toute fraiche, de loin, il aperçu les gardes, c’était des Samouraïs. Avec un peu d’appréhension à leur égard, l’ancien Ninja de Konoha passa à côté d’eux sans leur adresser un seul regard. La nuit allait tomber, il fallait qu’il rentre vite pour trouver un refuge avant de se faire emporter avec la tempête de neige. Mais il n’eut pas vraiment le temps de se préoccuper de son logement que déjà, un grand cri retentit à travers la ville :


- Les pillards ! Ils arrivent, le seigneur du fer est en danger ! Faites quelque chose voyons !


Ils étaient déjà là ceux-là ? Plus aucun doute là-dessus, le Juunin était bel et bien venu pour protéger leur dit seigneur. Mais où diable était-il donc ? Il avait beau essayer de demander à quelques habitants, ils étaient tous dans un état de panique et de désespoir total. Les bousculades se faisaient nombreuses, bientôt la foule n’était plus qu’un grand troupeau à la place centrale du village. Chacun essayait de défendre ses biens comme il le pouvait, des cris de femmes, des cris d’enfants résonnaient dans les oreilles du Ninja de l’Akatsuki. Il n’en pouvait plus, il fallait que ce bruit cesse, ces cris lui rappelait les cris qu’avait poussé son frère cadet, Izuna lors de la grande bataille. Ils avaient vaillamment combattu mais le plus jeune avait été grièvement blessé, les cris exprimant la souffrance, il ne pouvait plus les entendre sans ressentir leur douleur. Il était un homme déchu certes, dépourvu de sentiments d’après les rumeurs, mais il avait beaucoup aimé son frère, et ça, les débris de son cœur s’en rappelleront pour l’éternité. Mais qu’importe le passé dans cette situation, il fallait qu’il agisse rapidement et sûrement, les pillards avaient gagné du terrain depuis leur intrusion dans le village, la peur et l’angoisse se faisait ressentir chez le peuple. Alors qu’il cherchait une solution pour trouver leur seigneur, Madara aperçu un vieil homme, fragile, blotti dans les bras d’un Samouraï, il tremblait de peur. Plus de doutes possible, c’était lui qu’il recherchait, l’insigne brodée sur le pan de sa veste lui prouvait qu’il était le seigneur de ce petit pays. D’un geste vif et habile, le Ninja sauta contre le mur et rebondit avant de sortir un Shuriken et une ficelle pour les attacher. Il lança ensuite l’arme comme un lasso et sauta en direction du protégé. Il n’était apparemment pas le seul à l’avoir repérer à ce moment même, son adversaire qui devait être le chef s’était également jeté à la poursuite du vieil homme. D’un coup de kunaï d’une rapidité hors du commun, le Shinobi parvint à repousser son ennemi de justesse. Mais en même temps, il avait été blessé au bras gauche, le possesseur de Sharingan observa les doigts de sa cible, il avait des pics le long de ses gants, c’était donc ça son arme ! Mais Madara pu également constater qu’il était lui aussi recouvert avec un masque. L’homme à la capuche fit un signe et ses troupes se dissipèrent, le calme revint peu à peu dans le village où la discorde avait fait son temps. D’un bond, le Juunin se rapprocha de son protégé qui lui glissa doucement à l’oreille :


- C’est vous que j’ai engagé ?
- Oui, mon nom est Tobi, je reste encore avec vous, ils vont revenir j’en suis sûr…

- Parfait, Taku, raccompagne le s’il-te-plait !


Le dénommé Taku était recouvert d’un épais manteau noir, il semblait assez frêle mais le possesseur de Sharingan ne jugeait pas les gens avec leur apparence, avec les années, il avait apprit que la plupart du temps, les gens à face de faible étaient assez expérimentés dans les techniques de combat, il avait acquit énormément d’expérience en matière de description psychologique. L’homme du pays du Fer lui fit un bref signe de tête qui voulait sûrement demander à l’Uchiha de le suivre jusqu’à l’endroit où il était attendu. Après une marche de courte durée, le Shinobi arriva devant un grand bâtiment, d’après les bafouillages qui servaient d’explications, il en déduit que c’était là qu’il allait pouvoir dormir et passer son temps libre. L’ancien co-fondateur de Konoha n’eut même pas le temps de froncer les sourcils que Taku était déjà parti, il lui avait aimablement laissé un mot glissé grossièrement dans une enveloppe ainsi que la clé de sa chambre. Comme il l’avait pensé, il serait contraint de rester dans cet endroit plusieurs jours, du moins, le temps que le seigneur du fer se décide à devenir un peu moins peureux et parano. Le doyen soupira et repensa à son entrée dans le village, elle n’avait pas été de tout repos il fallait l’avouer, mais il semblait que cette mission n’était pas de son niveau. Madara écouta les divers renseignements de la secrétaire de l’hôtel et se rendit dans son lieu de résidence, c’était une petite pièce sombre avec comme unique tapisserie, des illustrations diverses qui ressemblaient plus à des gribouillis d’enfants qu’à des flocons de neige. Lorsqu’il essaya d’ouvrir son sac, il fut pris d’une soudaine douleur au bras, un flash lui revint alors en tête, le malfrat lui avait blessé le bras avec ses sortes de griffes en fer. Maudit soit-il pensait le Juunin, sa blessure était tout de même assez profonde, l’homme masqué se dirigea dans la pièce voisine qui devait servir de salle de bain. D’un geste violent, il ouvrit la porte de l’armoire de pharmacie et se couvrit la partie blessée avec des bandages. C’était bien sa veine, se faire blesser dès le premier jour, lui qui était tellement excité à l’idée que l’on sollicite ses services ! Il allait lui faire payer la prochaine fois, il savait très bien qu’il reviendrait, c’était une affirmation pour l’homme d’âge avancé…


Après une bonne nuitée de sommeil léger, le pseudo « Tobi » se leva et s’habilla en quelques minutes avant d’ouvrir la large fenêtre qui se trouvait juste en face de son lit, il fut enfin sorti de la pénombre, c’était assez rassurant de savoir que l’hiver ne durait pas six mois comme au pays de la neige. Des enfants jouaient, l’air insouciant, comme s’ils ignoraient les dangers qu’ils courraient lorsqu’ils se barbouillaient de neige. Ils étaient joyeux, tout comme Izuna et lui le jour où leur père avait décidé de leur apprendre leur première techniques Katon. La vie était un cycle infini de bonnes et de mauvaises choses, tout recommençait pour chaque être, la période de crise et de guerre s’était achevée depuis peu que déjà, la nature haineuse de certaines personnes avaient déjà reprit le dessus sur le pacifisme. Le Ninja s’étira, prit rapidement sa cape noire avec des nuages rouges avant de sortir d’un pas chaste vers la sortie de l’hôtel. La soirée précédente, il avait lu attentivement la lettre que Taku lui avait donné lors de son entrée dans la bâtisse, il en avait conclu qu’il devait juste protéger le seigneur de ce pays contre les malfrats. Ce n’était pas vraiment une mission de grande envergure mais il se contentait de ça pour l’instant. Le Shinobi de l’Akatsuki sillonnait sur la grande place du village, il demandait sa route à plusieurs habitants qui ne lui répondaient qu’avec un regard froid et malveillant, son arrivée au pays n’était guère appréciée des habitants. Cependant, il n’était pas un Uchiha pour rien, avec son tempérament fort, il se laissa très vite débordé par cet accueil vraiment non chaleureux. Il fut donc obligé de recourir aux grands moyens, lorsqu’il eut ciblé sa victime, il s’approcha d’elle sans dire un mot et activa son Sharingan. Complètement prit dans le piège, le civil était contrait de lui révéler la cachette actuelle de son dirigeant. Ce n’était pas trop tôt songeait Madara alors qu’il était à mi-chemin, les gens de ce coin étaient visiblement aussi antipathiques que Kakuzu lorsqu’on lui refusait une pièce. Il arpentait les rues d’un rythme de course assez lent, il n’était pas vraiment pressé de revoir le trouillard de la veille, à vrai dire, il était presque réjoui à l’idée qu’il se fasse tuer. Mais malgré toute la hargne qu’il éprouvait pour ce malheureux froussard, une mission restait une mission, il n’avait donc pas le choix, il devait rester à ses côtés pour le surveiller malgré que l’idée de le livrer aux forçats ne lui déplaisait guère ! Une grande structure en ferraille rouillée faisait son apparition sur les hauteurs de la ville, c’était donc là qu’était la résidence du seigneur ? Mais il n’eut pas le temps de faire d’autres commentaires qu’une explosion, visible à l’œil nu à des kilomètres, frappa la tour d’une manière sauvage et barbare. L’air paniqué, l’Uchiha couru en direction de la fumée noire qui enveloppait le village entier. Les malfrats avaient frappés une nouvelle fois…


Ce palais ressemblait plus à un labyrinthe qu’à autre chose, c’était réellement bizarre, à côté de ça, la grande tour de métal du village caché de la pluie faisait pâle figure ! N’ayant guère le temps de se préoccuper d’avantage de ces comparaisons idiotes, le Juunin fonçait à une vitesse fulgurante là où son instinct le menait, il n’était sûr de rien à vrai dire puisqu’aujourd’hui, il devait faire une visite complète des lieux. Une fois de plus, les bandits étaient apparus au mauvais moment, c’était impensable de savoir qu’ils allaient attaquer deux jours de suite ! Il se précipitait au milieu des débris causés par l’explosion, il ignorait même comment elle s’était produite celle-ci aussi ! Après de longues recherches, le renégat de Konoha avait trouvé la salle principale, le seigneur du pays du fer était tout simplement caché derrière son trône, voir un homme dans cet état de faiblesse était réellement pitoyable. Pas le temps de se réjouir de l’avoir retrouvé que le leader de l’organisation ennemie faisait également son apparition. Cette fois-ci, il ne pouvait pas le laisser filer aussi facilement ! Le Shinobi de la lune rouge activa son Sharingan et lança l’assaut sur son adversaire, avec beaucoup de discrétion, il s’empara d’un kunaï pour lui porter un grand coup dans l’abdomen. Le malfrat n’était pas novice en matière de combat, même avec beaucoup de difficultés, il parvint à esquiver le coup à son avantage, l’arme n’avait touché que son bras gauche, au moins il avait un handicap maintenant songeait Madara alors qu’il était très concentré dans son combat. Cet homme n’était donc pas n’importe qui ! Il fallait s’en douter, réunir une multitude d’hommes n’était pas rien non plus, mais comment avaient-ils pu passer inaperçu pour s’infiltrer dans le manoir ? Pas le temps de réfléchir, cette fois-ci, ce fut le bandit qui lança l’offensive, le Juunin ne craignait rien mais voulait quand même en savoir plus sur ses techniques de combat, il pouvait tout aussi bien être un Shinobi renégat lui aussi, peut-être qu’avec un peu de chance, il le découvrira. Le combat faisait rage mais personne ne les interrompit, ce qui surprit énormément le possesseur des pupilles magiques, d’habitude, les guerriers venaient aider leurs supérieurs à la bataille dans ce genre de situations. Mais là, rien du tout ! Bizarre non ? Trop étrange pour que se soit vrai en passant. Ne croyez donc pas qu’un Uchiha puisse être aussi dupe, non, son Sharingan avait déjoué l’illusion, il faisait juste semblant d’y croire. Son adversaire ignorait donc tout des pupilles légendaires du clan maudit, il ne pouvait donc pas être un Ninja du village de la feuille ou ses alliés, c’était déjà pas mal de savoir ça. D’un coup, sans qu’il ne s’y attende, Madara contre-attaqua et se rua sur l’homme qu’il combattait. Pris de peur, l’homme rebroussa chemin et sauta par la seule fenêtre qui se trouvait dans le long couloir. Le verre des vitres se brisa, les pillards repartirent. Cette histoire intriguait de plus en plus le Shinobi, il voulait vraiment savoir qui se cachait derrière ces offensives surprises…

- C’est…c’est fini ?


Quelqu’un avait couiné ces mots vers le fond de la pièce alors que le Ninja de l’Akatsuki était en plein dans ses pensées. Quel lâche était-il cette immonde vermine qui servait de seigneur au pays du fer. Il n’avait donc aucune fierté ? Aucun sens de l’honneur ? Pour l’Uchiha, c’était la chose la plus importante. Sa colère commençait à monter, il se ferait une joie de suivre son adversaire pour le rappeler et lui livrer sans aucuns scrupules l’homme à qui il devait assurer la protection. Oui, c’était fini, mais pas pour longtemps songeait l’homme masqué, combien d’hommes avait-il encore à disposition pour lancer la prochaine attaque ? Ce n’était forcément pas les même chaque jours, les être humains avaient besoin de repos et de sommeil d’après les analyses scientifiques. Ils n’étaient pas des machines à tuer, c’était impossible, il devait avoir une horde de pillards sous son contrôle. Il fera plus attention à la prochaine offensive pensait le coéquipier de Pein. La matinée avait bien vite passée après cette destruction qui avait infligé des dégâts minimes au manoir du Kage du pays du fer. La nuit allait tomber, Madara était resté toute la journée en compagnie du chialeur de service alias, le dirigeant du pays du fer. Il se plaignait pour n’importe quelle occasion, il appelait ses serviteurs pour quelconque raisons. Le Shinobi masqué en avait ras le bol de cet individu mais sa colère se dissipa à la vue de différentes photos collées grossièrement au mur. L’ancien ninja du village caché des feuilles s’avança vers les portraits et lu rapidement la légende qui trônait au dessus des photographies « Armée Samouraï, légion 12 des apprentis ». Une illumination soudaient naquit dans la tête de l’Uchiha, il avait une idée. Ses doutes s’étaient confirmés, à la droite de ce commando se tenait un brave garçon aux cheveux blonds, il semblait assez maussade et ne portait pas l’uniforme que ses équipiers portaient fièrement sur eux avec le blason. D’un air interrogatif, le co-fondateur du village de Konoha lança :

- Qui est cet homme ?

- C’est Tatseo Nayomi, il a échoué 4 fois à l’examen pour rentrer dans mon armée, il est venu s’installer dans ce pays à l’âge de huit ans, il était orphelin car ses parents étaient morts lors du trajet, ils venaient d’Oto no kuni. Son rêve a toujours été de rentrer dans l’armée, il n’a jamais réussi hélas !


Il comprenait mieux à présent, ce n’était pas les même pillards que ceux qui avaient attaqués l’autre village, cet homme avait de la rancune uniquement envers ce village, il en voulait atrocement à ses dirigeants car il pensait que c’était à cause d’eux qu’il avait été recalé. Les rêves d’un homme brisés du jour au lendemain, ça fait toujours mal songeait le Juunin alors qu’il se grattait le menton d’un air désinvolte. La famille voulait sans aucun doute s’installer dans ce village à cause de la crise que traversait le village caché du son à cette misérable époque. Voilà pourquoi il était aussi fort physiquement, il était donc apprenti pour devenir l’un des Samouraïs, c’était donc ça son secret. Mais Madara ignorait tout de même que les guerriers du pays du fer apprenaient le Genjutsu, peut-être avait-il apprit des techniques de base durant ses longues années d’errance en dehors du village ? Le vent soufflait fort dehors mais un autre bruit ne tarda pas à se mêler avec celui des rafales de vent incessantes. Des cris de guerre et aussi des cris de peur. Des lumières jaillirent au beau milieu de la ville, l’Uchiha se précipita et réveilla son client qui était plongé dans un lourd sommeil. Sans trop lui fournir d’explications, le Shinobi de l’organisation de la lune rouge le prit rapidement sur son dos et commença à courir, courir le plus vite possible. Le dirigeant du pays était toujours à moitié dans les vapes lorsqu’il le déposa dans la grange d’une ferme modeste. Ici au moins, il ne courra aucun danger, personne ne viendrait chercher un noble dans un endroit aussi répugnant pour les gens de cette catégorie là. Maintenant, il fallait avant tout rester crédible. Perdre toute crédibilité ne serait que faciliter la tache aux malfrats. Utilisant sa vitesse extraordinaire, le Ninja arpenta une nouvelle fois les ruelles enflammées, des enfants étaient dans ces maisons mais Madara s’en fichait, ce n’était pas sa mission alors ils pourraient tous crever de la façon la plus abominable qui soit, il n’aurait ni chaud ni froid pour la famille. Lui aussi avait vécu les atrocités de la guerre mais lui et son frère, personne ne les avait plaints à cette époque sombre de l’histoire de Shinobis. Il était de retour au manoir, avant d’entrer à l’intérieur du bâtiment, le Juunin masqua sa présence ainsi que son chakra. Il ne serait pas bon qu’on le repère dès son entrée. Cependant, son adversaire n’avait pas été aussi perspicace qu’il ne l’avait imaginait, il criait dans le palais, il poussait des jurons et cassait tout sur son passage tel une tornade. L’Uchiha n’eut aucun mal à le retrouver, il était de retour dans la résidence principale, il était beaucoup trop prévisible pour quelqu’un qui avait la même expérience de la guerre que le possesseur de Sharingan. Il ne tarda pas à activer ses pupilles une nouvelle fois, il n’allait pas le laisser filer une nouvelle fois, il serait téméraire et sans pitié en cette froide et brumeuse nuit de début Mars. La lune éclaira la pièce d’un coup, brusquement, celui qui avait vu ses espoirs se briser se retourna et pointa l’ancien Ninja des feuilles du doigt :


- Toi ! Où est-il ? Je veux le voir et lui faire payer !

- C’est très grossier de pointer du doigt ! Maintenant tu vas m’écouter tranquillement et sans broncher….comprit ?


Mais son ennemi n’était pas vraiment du genre à vouloir discuter, tant pis, maintenant qu’il s’était rué sur le Shinobi, il allait le regretter profondément, ce n’était pas une hypothèse mais bien affirmation. Sans prétention, son adversaire n’était pas vraiment très fort, de point de vue de Madara bien sûr, peut-être que si un simple Genin se serait retrouvé face à lui, il en aurait dit autre chose. Doté d’une endurance hors du commun, le dénommé Tatseo utilisait le Ninjutsu basique et du Taïjutsu niveau Chuunin. Il était décidément étonnant ce gamin songeait l’Uchiha, il aurait peut-être mieux fait de devenir un Ninja plutôt que de s’obstiner à vouloir devenir Samouraï. Chacun sa vocation après tout, ce n’était pas le plus âgé qui allait faire changer d’avis son adversaire. Plutôt lassé de ses attaques inutiles contre un possesseur de Sharingan, l’ancien ninja des feuilles s’empara d’un sabre posé par hasard sur la table en décoration et heurta la tête du jeune homme en plein fouet, le foulard qu’il portait s’abattit lamentablement, c’était bien lui le garçonnet de la photo. Seulement, il avait l’air un peu plus âgé maintenant, ses traits avaient durcis et il était bien plus pâle et mince qu’avant. Il était à terre, à la merci du Ninja de la lune rouge, pourtant il n’était pas décidé à abandonner, dans son caractère, quelque chose lui faisait repenser au premier Hokage de Konoha. Une volonté de fer qu’il s’était forgée depuis des années semblait l’animer en cette nuit de début Mars. Soudain, l’adversaire du Shinobi du clan Uchiha lança une attaque bien surprenante :


-Fuuton ! Kirikiri no Mai !


Un furet apparu dans la pièce, c’était le disciple du vent cette sale bestiole ? Trêve de bavardages et revenons au combat, le possesseur de Sharingan fut très surpris de voir la bête arriver sur l’aire de combat, il maîtrisait donc également du Ninjutsu niveau Chuunin ? Il était donc bien plus fort que Madara ne l’imaginait ! Il avait sous-estimé ses capacités mais il ne faisait tout de même pas l’équilibre de force entre l’Uchiha et lui. Bien qu’il fut légèrement blessé par sa technique, il ne fut pas hors combat pour autant. Replaçant son masque au bon endroit, le co-fondateur du village des feuilles regarda rire son ennemi, il avait un rire stupide et nerveux, il n’était réellement pas franc du tout. Il en avait marre, réellement, le Juunin activa son Mangekyou Sharingan et plongea son adversaire dans un profond sommeil remplit d’illusions. C’était la meilleure façon de mettre un terme à ce stupide combat qui n’aboutissait à rien de toute manière. L’air rêveur, le Shinobi prit l’homme sur son dos et monta tout en haut du manoir avant de monter sur le toit et montrer d’un air victorieux, le corps inerte du leader de l’organisation. L’effet fut immédiat, les troupes se replièrent dans un grand raffut possible, la discorde régnait dans les rangs de soldats si bien rangés d’habitude. Le dirigeant sorti de la grange, un peu plus qu’avant et fit signe à son protecteur de venir. A contre cœur, Madara descendit du toit du manoir et s’avança vers son employeur qui avait un air visiblement choqué et horrifié :


- Grand Dieu ! Vous l’avez tué ?

- Non, il croupira dans votre prison. A présent, je n’ai plus rien à faire ici, je pars !



Il ne laissa même pas le temps à son interlocuteur de répondre qu’il lâcha le corps du bandit à ses pieds alors qu’il tournait les talons, prêt à se rendre dans le repaire de l’Akatsuki, il avait réellement hâte de rentrer dans son fief. Bien qu’il sera malheureusement inutile pour le moment, il préférait largement être tranquille, perché sur une falaise à observer la nature plutôt que de protéger une grosse larve ambulante. Le chemin du retour fut tout aussi long qu’à l’allée. Deux jour après environ, il se retrouvait de nouveau tout seul, au fond de la caverne des membres de l’organisation de la lune rouge…

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
 

Mission de rang A [Validée le 4 Mars 2010]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Tetsu no Kuni - Pays du Fer-