« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Mission de rang C - Jackpot

Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Mission de rang C - Jackpot    Ven 22 Fév - 13:35
Je ne suis plus revenu dans ce village depuis que j'ai été contraint d'assister à une conférence...où j'ai fini par m'endormir, je garde donc un assez mauvais souvenir de mon dernier passage ici, d'autant plus que la bouffe n'étais pas extraordinaire non plus. Bref, je peine déjà à me souvenirs des raisons de ma venue ici, l'air perdu au milieu de la foule en délire qui parie sur tel ou tel numéro gagnant...Ah, je crois que ça revient, oui...Je n'ai rien à faire au milieu d'une salle de bingo mais j'y suis allé parce qu'il y avait un café et un morceau de gâteau gratuit. Heureusement que personne ici ne sait que je suis le nouvel Hokage, la population est bien trop âgée pour se soucier de ce qu'il se passe en dehors du quartier voisin, je me lève et remercie une femme d'âge mûr de m'avoir invité ici.

Lorsque je sors de la salle étouffante, je me rends compte qu'il fait froid même si je porte sur moi la veste où se trouve l'emblème de Konoha à l'arrière. Je me dirige vers les casinos où je suis censé régler les problèmes de violence qui règnent actuellement, je ne comprends vraiment pas ce que les gens trouvent intéressant dans les bagarres, d'autant plus que leur affrontement se solde par une faible récompense d'après ce qu'on dit. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de sa casser quelque chose pour remporter une modique somme d'argent dont vous dépenserez la moitié pour payer vos soins ? Je soupire, décidément la logique humaine me dépasse et de loin, je crois que je ne serai jamais le genre de dirigeant compatissant mais plutôt le juge intransigeant.

Quoiqu'il en soit, je suis prêt à utiliser les grands moyens si cela s'avère nécessaire, ça fait un temps que je n'ai pas eu l'occasion de taper sur quelqu'un. Pour commencer je vais quand même essayer d'être clément, mais si ces imbéciles décident de ne pas m'obéir eh bien tant pis pour eux, ils risque de se souvenir de la tête du nouveau dirigeant de l'armée du village caché des feuilles. J'entre dans la zone concernée par les crimes, je vois quelques filles de mauvaise augure entraîner des gaillards non mécontents dans une ruelle, je détourne la tête et me concentre sur mon objectif principal, je m'occuperai d'elles plus tard. Je pousse la porte du premier casino situé à ma gauche où deux hommes se battent pour une raison qui m'est encore inconnue. Je m'approche d'eux, confiant, et leur demande quel est le problème. En choeur, ils me répondent :

« Il m'a volé une partie de mon gain !
- Calmez-vous messieurs. Je suis sûr que l'on peut arranger ça, combien d'argent avez-vous amassé ?
- Euh...300 Ryôs ! Mais j'ai plus investi pour jouer !
- Menteur ! J'vais te..
»

Je vois qu'il est inutile de continuer à parler, aucun des deux ne va admettre ses torts, j'interviens soudain en me plaçant entre eux, je pose la main sur le torse et soupire pour montrer mon agacement. Je les sépare assez loin pour me laisser le temps de placer mon bandeau sur mon front. Cela faisait un temps que je ne l'avais plus remis, au moins depuis ma nomination en tant que Jônin où je ne voyais plus l'utilité de le porter, sachant pertinemment que personne ne me reconnaissait en tant que véritable Shinobi de Konoha. Mais maintenant c'est différent, j'en suis arrivé au stade d'avoir la fierté de porter cet emblème sur mon front. C'est donc avec un ton noble et ferme que je les informe de ma nouvelle fonction.

« Je suis le Septième Hokage, calmez-vous ou je me verrai dans l'obligation d'utiliser les grands moyens. »

Ils se dévisagent d'un air honteux avant de partager la somme amassée en deux à contre-coeur visiblement, mais leurs états d'âme ne m'intéressent guère, l'important est que j'ai réussi à leur faire entendre la raison. Je quitte ce premier casino après avoir observé le comportement des autres joueurs d'un coin de l'oeil, apparemment mon sermon les a dissuadé de se battre. Mais je sais bien que je ne suis pas au bout de mes peines, si ici les gens ont pu se contenter de quelques belles paroles, je sais qu'un peu plus loin ça ne sera pas le cas. Je me redresse et bombe le torse avant d'entrer dans un autre bâtiment où les clients semblent être un peu plus difficiles à convaincre que les précédents. Je vois quelques bagarres dans le fond du casino, deux gros balaises se sont jetés sur un type assez frêle, j'ai à peine besoin de tourner la tête pour voir un autre homme donner un coup de pied dans une machine. Je ne sais pas vraiment pas où commencer, mais je décide d'intervenir là où la vie de quelqu'un est en jeu.

Je m'approche calmement des deux loubards qui ruent de coup un homme à terre qui, malgré sa douleur, refuse de lâcher l'argent qu'il a gagné. Je ne sais pas trop s'il fait ça par sens de l'honneur ou plutôt par cupidité, mais tant pis, je ne peux pas laisser un citoyen dans l'ennui comme ça. Je tape gentiment sur l'épaule d'une des brutes qui se retourne, je lui montre du doigt la sortie sans lui adresser la parole. Il cesse alors de frapper l'homme et appelle son acolyte, je les invite à sortir sans sourciller mais au lieu de prendre mon avertissement en compte, ils commencent à rire avant de se positionner autour de moi. J'ai quand même un avantage, s'ils sont nettement plus baraqués de moi, je les domine d'une vingtaine de centimètres en taille.

Vraiment trop prévisibles, le premier attaque en essayant de me bloquer les jambes, j'esquive en faisant un salto arrière et me retrouve collé au mur à l'horizontale, le deuxième n'attend pas le signal de son équipier et se jette sur moi alors que l'autre malfrat semble être encore sonné par mon geste. Je n'ai qu'à faire un saut en avant, foncer tête baissée vers sa cible n'est jamais la solution idéale : mon pied frappe par inadvertance son nez qui craque violemment. Je retrouve le sol, même pas encore essoufflé par l'effort alors que l'un de mes adversaires est déjà hors du combat. Celui qui m'avait attaqué en premier revient à la charge, cette fois ci je me baisse, attends d'être passé dans son dos avant de lui asséner un coup de poing à l'extrémité de sa colonne vertébrale qui émet un bruit pas très plaisant pour lui. Il hurle de douleur et rejoint son camarade à l'autre bout de la pièce.

Le nez en sang, l'autre homme s'enfuit en courant en laissant son équipier livré à lui-même. Je tends la main vers la victime des brutes, il hésite un peu avant de la saisir puis se relève. Je lui conseille de ne plus revenir ici s'il tient à sa vie, il hoche la tête et part, il ne me reste plus qu'à prévenir un des employés pour qu'il s'occupe de notre charmant invité quand je résoudrai les autres problèmes. Quelques minutes après, un croupier vient à moi et ligote le bandit en attendant l'arrivée des autorités, quant à moi je me dirige vers l'homme qui martèle la machine à sous en espérant récolter le jackpot. D'un ton neutre, je lui adresse la parole comme si rien n'était.

« Vous êtes prié d'arrêter de frapper cette chose si vous ne voulez pas avoir d'ennuis avec la justice. »

Moi qui croyait que Tanzaku était une ville calme, on dirait que je ne suis jamais venu dans les périodes critiques. Je soupire, l'intéressé se tourne vers moi et fronce les sourcils, il tire de sa poche un couteau et esquisse un sourire avant de susurrer.

« T'as un problème mec ? Tu veux goûter à ma lame ? Et puis, t'es qui pour me parler comme ça HEIN ?! »

Sans perdre une seconde il se jette sur moi, il est rapide...Je tire avec agilité un kunaï de mon étui et contre son attaque, je parviens tant bien que mal à le repousser alors qu'il trébuche et tombe sur la machine à sous. Je peux lire de la haine dans son regard, le même sentiment que j'ai longtemps éprouvé, j'ai presque pitié de lui en le voyant dans cet état là. Mais je n'ai pas le temps de le raisonner, s'il est comme moi il ne voudra rien entendre, il faut que le temps s'occupe de lui, peut-être qu'un jour il comprendra.

« Je suis le Septième Hokage. Si tu m'obéis, aucun mal ne te sera fait. »

Il grogne et replonge vers moi, maintenant que je connais son angle d'attaque il est plus facile pour moi de parer son coup. Je ne cherche pas à le blesser, mais je le repousse autant de fois qu'il le faut pour qu'il ne se relève plus. Lors du dernier assaut, mon kunaï a malencontreusement effleuré sa joue où un filet de sang perle désormais. Je le regarde d'un air désolé et fait demi-tour, je me dirige alors vers la sortie, il me reste encore un casino à voir, les autres ont tous fermé pour la nuit, j'enverrai sûrement quelqu'un d'autre demain pour se charger de les inspecter. Mais, alors que je me rends dans le dernier établissement, je sens une force m'attirer dans une ruelle. C'est une des jeunes femmes que j'ai croisé avant de régler les comptes à quelques gaillards. Je souris alors qu'elle me caresse la joue avant de me dire d'un air ennuyé :

« Ecoute, je suis prête à t'offrir gratuitement mes services à vie si tu ne dis pas que mon frère est mêlé à cette affaire. »

Son frère ? Je lève un sourcil et croise les bras, je me focalise alors sur le type allongé au sol qui se tient le nez...Ah, c'est cette vermine, son frère. Je replonge mon regard dans le sien, elle semble chercher du secours à travers mes yeux mais je la repousse d'une main ferme.

« Ton frère aura ce qu'il mérite...Quant à toi, tu ferais mieux de disparaître avant que je décide de te faire subir la même sanction. »

Elle me regarde l'air outré au moment où je sors de la ruelle sombre, il est temps d'en finir avec cette mission à la noix. Je pousse la porte du dernier casino ouvert, c'est l'anarchie...Jamais je ne vais pouvoir me battre contre tous ces hommes. Je me fraye un chemin et parviens à atteindre le bar où la situation est encore plus critique que je ne pouvais l'imaginer. Je commence par séparer deux hommes qui se disputent pour un verre d'alcool, je maîtrise l'un d'eux assez facilement sous le regard triomphant de son antagoniste qui ne réalise pas que je suis sur le point de lui faire subir le même sort. Dans le coin, je ramasse un ivrogne qui détériore les murs du bâtiment en faisant ses besoins dessus, je l'assomme et le laisse là où il est.

La salle de casino est pleine d'hommes et de femmes dépourvus de manière, ils se battent, hurlent et vomissent partout. Je soupire et commence par m'occuper des loques endormies dans leur propre...Bref, je les mets à la rue alors qu'ils protestent, même pas capables de tenir sur les jambes. Les bagarres ne sont pas trop difficiles, la plupart des clients se plient à mes ordres et ceux qui ne connaissent pas la hiérarchie finissent assommés avec quelques côtes cassées en prime. L'un d'eux a tenté de me crever un oeil, finalement c'est lui qui s'est retrouvé avec une cheville tordue et le crâne fissuré. Quand je pense que les touristes sont nombreux à apprécier l'ambiance qui règne ici, je me dis qu'ils sont un peu étranges.

Au passage, alors que je m'apprête à rejoindre l'hôtel le plus proche pour y passer la nuit, j'arrête encore un type qui frappe des étalages. Je n'ai plus le coeur à utiliser les poing, je charge donc ma main droite en électricité et la place sur son crâne, il semble avoir quelques spasmes en l'espace de cinq secondes puis tombe au sol, demain il ne se rappellera même plus pourquoi il est venu ici. Les mains dans les poches, je quitte la rue des casinos dont les enseignes s'éteignent les unes après les autres, je bâille puis tourne définitivement les talons, je ne suis pas prêt de revenir ici je crois.

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Rokudaïme Kazekage
Rokudaïme Kazekage



Nombre de Messages : 193
Date d'inscription : 25/09/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
103/1000  (103/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Mission de rang C - Jackpot    Mer 27 Fév - 11:19
Notation Rang C


  • - Structuré (+1)
  • - Sans fautes apparentes, peut-être un soucis de syntaxe que j'ai pu relever dans ton texte mais je ne dirais rien parce qu'il y'en a qu'une (/)
  • - Intéressant et créatif (+2)

  • - Un poil trop court, tu peux faire beaucoup mieux mais c'est une mission de rang C donc bon (/)


10 + 3 = 13 xp

_________________
 

Mission de rang C - Jackpot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Tanzaku-