« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]

Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Mer 30 Jan - 13:06
Taki no Kuni, le Pays de la Cascade. Un pays qui semble harmonieux, au vu de ses paysages. On dit que son village est bien caché, et qu’il renferme un trésor fabuleux. Mais ma venue dans ce pays n’était pas pour cette raison. J’étais surtout toujours en quête de divertissement et de quelqu’un qui pourrait aider à maintenir la paix. J’avais appris que ces idiots de chefs des villages avaient rompu leurs alliances. Ils avaient combattu ensemble pour battre l’Akatsuki, et au final, aucun progrès au niveau de la paix. Vraiment pathétique. Vu comme cela, il aurait vraiment mieux valu que l’autre chef, celui de l’Akatsuki, gagne cette guerre. Au moins la paix aurait été préservé et solide.

J’étais plongé en grande réflexion devant une cascade, assez claire pour que l’on puisse voir son reflet. Je me regardais. Et je me souvenais d’un adage. Il parait que les yeux sont le reflet de l’âme. Je me demandais si c’était vrai. Tournant les talons, je reprenais ma route vers la ville la plus proche. Comme d’habitude, je ne savais pas ce que j’allais y faire, mais je trouverais bien. Je me faisais parfois un peu d’argent en réalisant quelques missions pour certaines personnes… car il m’en fallait. C’était idiot, ou plutôt ennuyant, l’argent est une source de malheur – on dit bien que l’argent ne fais pas le bonheur – mais c’était bien elle qui régnait en ce monde. A cause de l’argent, j’ai passé de mauvais moments, pendant ma jeunesse, avant qu’Orochimaru me recueille. Mais en même temps, ça m’a fait réaliser que les gens sont égoïstes.

D’ailleurs, comme preuve de l’égoïsme, j’en eus un flagrant devant moi, lorsque j’arrivais en ville. Deux personnes passèrent devant un mendiant qui réclamait un peu d’argent pour survivre. Evidemment, ces personnes se moquèrent de cette personne, et même le bousculèrent. Répugnant. Je décidai de les suivre, et de les interpeller et de leur dire qu’il devrait donner un peu d’argent au pauvre d’avant.

« Qu’est-ce que t’en a à faire, gamin ?
- J’ai 18 ans, vous savez. »

Après un instant de surprise, ils se mirent à rire, apparemment ce que je venais de dire était une blague. Etrange, je ne me souvenais pas d’avoir dit une farce. Décidant de leur remettre les pieds sur terre, je leur averti une dernière fois de faire ce que j’ai suggéré, sinon ils auraient affaire à moi. Ce qu’ils ne prirent pas au sérieux, évidemment. C’était plutôt le contraire, ils voulurent « me mettre une bonne raclée » comme ils le disent si bien. C’était donc des brutes. Euh, pardon, je voulais dire des idiots sans cervelles. C’était un meilleur qualificatif. Et décidant de m’amuser un peu, je les laissai me toucher. Ou du moins essayer. Car j’étais bien trop rapide pour ces deux poids lourds plein de muscle. Puis lorsque cela me barba, je fis la seule mudra nécessaire pour ma technique du Shinra Sakebi. Repousser en arrière, ils se prirent violemment la barrière en bois qui se trouvait quelques mètres plus loin. Tant pis pour la cloison. Mais les deux brutes se retrouvaient désormais assommées.

« Je vous avais averti. » dis-je simplement.

Je m’abaissai pour prendre la bourse de l’un de ces deux personnages. Par la suite, un homme, à qui appartenait la cloison, me sermonna à cause des dégâts causés. Ennuyé, je pris quelques pièces de la bourse de l’homme, et refila le reste comme dédommagement. Puis je retournai voir le mendiant, et après avoir ajouté quelques pièces de ma propre bourse, lui donnait les pièces récupérés aux affreux de tout à l’heure.

« Merci ! Merci beaucoup, jeune homme.
- Ce n’est rien. Tâchez de travaillez pour avoir de l’argent, désormais. Je ne serais pas là pour vous aider tout le temps.
- Oui, oui, je vais essayer ! Et encore merci !
»

‘Essayer’… Quel beau mot. Dommage que souvent l’acte ne suit pas. Mais ce n’était plus mes affaires. Je reprenais ensuite la route comme si de rien n’était, tout en ignorant ces regards interloqués qui se dirigeaient vers moi. Par contre, un peu plus tard, je ressentais que quelqu’un me suivait. Voilà qui est ennuyant, je n’aime pas ce genre de compagnie. Je bifurquais alors, afin de voir si l’autre me suivait toujours, ce qui semblait être le cas, vu que j’avais encore l’impression qu’on m’observait. Puis peu après, je me retournai sans crier garder, et utilisant ma technique du cri répulsif… juste le temps d’une fraction de seconde. Personne n’était derrière moi. J’en eus un sourire.

« Ohé, si tu as envie de jouer à cache-cache, tu me le dis ! Je participe ! »

Si c’était un moyen de me divertir, c’était toujours bon à prendre.
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Jeu 31 Jan - 10:40
La raison de ma venue dans ce pays m'échappe encore maintenant, je me réveille dans la grange où j'ai passé la nuit illégalement, je erre sans réel but dans la nature depuis ma désertion du village caché de la brume. Autant je pensais que ma quête avancerait rapidement, autant depuis la fin de la guerre tous mes partisans m'ont laissé tombé, je pensais rallier ma cause à celle du leader de l'Akatsuki mais visiblement le destin en a pas voulu ainsi. Je pousse un long soupir avant de me relever de la botte de paille sur laquelle je me suis assoupi la veille, il est temps que je parte avant que les paysans viennent me dénicher d'eux même. Je m'étire et d'un pas souple je me dirige vers la grande porte afin de sortir de cet endroit, il fait encore nuit dehors, les étoiles sont au rendez-vous.

« Mmmh...Je me demande si mon frère les voit aussi. »

Je crois qu'il est impossible que j'oublie ces moments de complicité où je regardais les étoiles briller dans le firmament en compagnie de mon grand frère, Yukio. Il n'y a pas un jour où je ne pense pas à lui, depuis sa disparition rien n'a jamais été pareil pour moi, le pire est que je suis incapable de faire le deuil. Si son nom repose sur la stèle des héros morts au combat dont nous n'avons jamais retrouvé le corps, personne ne sait vraiment ce qu'il lui est arrivé, il a soudainement disparu au milieu de la bataille, son enveloppe charnelle reste introuvable. Lorsque j'ai été convoqué pour que l'on m'annonce la nouvelle, je ne voulais pas y croire, mon frère ne pouvait pas s'en aller sans me dire au revoir.

C'est pour lui que je souhaite rétablir la paix dans le monde des Ninjas ! Au début, nombreux furent les Shinobis à s'associer avec moi pour mettre fin à la guerre mais depuis, personne ne semble vouloir connaître la véritable paix. Je n'ai que seize ans mais je ne suis pas complètement idiot, avec les grands villages qui ont rompu toutes leurs alliances, il est impossible que cette ère de tranquillité continue, je dois empêcher des nouveaux conflits de se créer même si je dois utiliser la manière radicale. Seul, il est peu probable que j'y arrive, c'est pour cela que je dois réunir tous les Ninjas partageant mes idéaux à mon côtés, je crois maintenant me rappeler pourquoi je suis venu au pays de la cascade.

J'ai des projets mais je ne sais pas par où commencer, je n'ai ni biens ni argent à part mon sabre, personne ne voudra me venir en aide si je n'ai pas de quoi lui offrir un mode vie assez confortable. Il faudrait que je fasse des missions au service d'un village mais cela me rendrait malade, me soumettre à un pays qui ne partage pas mes objectifs ne me plaît guère. C'est en raisonnant ainsi que je parcours un long chemin, j'arrive près d'une ville, avec un peu de chance j'arriverais à soutirer un peu d'argent à quelques vieilles femmes qui prendront pitié, je suis tellement pathétique.

Puis au bout d'un moment je finis par trouver la cible idéale pour me faire plaindre, mais autre chose attira mon attention, je vis un jeune homme aux cheveux rouges vifs prendre grossièrement en filature quelques brutes. Finalement peut-être que je ne vais pas me contenter de petites vieilles aujourd'hui, me battre me permettra d'évaluer mes nouvelles capacités. Techniquement je ne suis qu'un aspirant mais j'ai beaucoup appris et progressé lorsque je me cachais dans les Monts brumeux en attendant d'embarquer clandestinement dans un navire se dirigeant vers le continent. Je me mets donc moi-même à la poursuite de ce garçon, curieux de voir comment il compte s'y prendre pour dissuader les hors-la-loi d'attaquer l'innocent.

Au bout d'un moment le conflit se déclencha inévitablement, je me gratte la tête en signe d'ennui, les hommes sont-ils dont tous des bons à rien au point d'utiliser leurs muscles à la moindre occasion ? La scène se déroulant entre deux maisons, je décide de prendre place sur un toit pour observer les faits d'un angle plaisant. Ce type qui vient de flanquer une raclée aux pilleurs, c'est un Shinobi à coup sûr, je ne crois pas me tromper sur ça, il possède un chakra assez intéressant, voyons combien de temps il va mettre pour se rendre compte de ma présence. Je sens alors une concentration rapide de chakra, il va bientôt agir ! Des ondes de choc se propagent ainsi dans ma direction, j'effectue un triple saut pour atteindre la façade de la maison et me retrouve juste derrière lui, accroupi sur le mur à la verticale.



« Bouh ! »

Je m'esclaffe en attendant sa réaction alors que je le fixe pour l'analyser d'un peu plus près. Il est vrai qu'il y a quelques secondes, la seule chose qui caractérisait cet étrange personne était la couleur de ses cheveux. Maintenant je vois qu'il a d'autres choses plus...spéciales, en particulier ses pouvoirs, je n'avais encore jamais rencontré de Ninja pouvant maîtriser les ondes sonores, encore un privilégié qui abuse de son Kekkaï sûrement héhé. En tout cas s'il veut se frotter à moi c'est mort, j'ai grave la dalle parce que j'ai rien mangé depuis hier après-midi, et encore...Ce n'était qu'une pomme volée dans le verger d'un paysan.

Bref, à part ça que dire ? Je vais me faire chier s'il me répond pas, j'espère qu'il est le genre de type à avoir la causette histoire que l'on puisse comparer notre vécu. Je constate également qu'il ne porte pas de bandeau frontal, serait-il lui aussi un renégat ? Je fronce légèrement les sourcils, ça fait beaucoup trop de coïncidences, il m'inspire bien ce mec, je sens qu'on va bien s'entendre. Amicalement, je pose une main sur son épaule droite pour me soutenir alors que je descends du mur à la verticale avant de m'y adosser. Le temps est plutôt clément aujourd'hui, est-ce le signe d'un nouveau départ pour moi ?

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Jeu 31 Jan - 13:31
Quand je passais dans des villages, mes journées se passaient généralement toujours comme ça. Pas grand-chose à faire, si ce n’est flanquer une bonne correction à quelques idiots ou rendre service à certaines personnes. Ensuite, j’allais manger un casse-croute dans un restaurant et me reposait en hauteur au niveau des arbres. J’avais l’habitude de ce genre d’endroit pour dormir, je n’avais aucune envie de payer pour dormir dans je-ne-sais quel hôtel. D’ailleurs je trouve qu’ils abusent, ces personne-là, faire payer pour permettre d’avoir aux voyageurs une nuit reposante, autant je n’ai rien contre l’idée de récupérer un peu d’argent, ils travaillent après tout, mais je trouve leurs prix un peu exorbitant.

Mais bref, cette journée n’allait pas se passer comme d’habitude, cette fois-ci. C’est bien la première fois qu’on me suit… à moins que l’autre type me cherche des noises, ce que j’ai déjà connu auparavant. C’est pour ça que je n’apprécie pas la compagnie. Quoiqu’il en soit, j’avais juste l’intention de l’immobiliser – ou de le renverser, ça reviens au même au final – avec mes ondes sonores pour lui faire face. Mais l’autre type avait bien réagit, et je n’avais touché personne. Cela me rappelait des souvenirs, tiens. Ceux qui arrivaient à échapper à ma technique dans ces conditions se cachaient généralement quelque part, souvent au niveau des toits. Finalement, il se trouvait derrière moi. Faisant volte-face, je fus surpris de sa position : accroupi, collé au mur, verticalement surtout. Voilà une bien bonne idée pour éviter de se faire prendre par un balayage ou autre mouvement de défense.

« Oh, c’est nul, on va même pas s’amuser… » dis-je d’un air maussade en voyant qu’il n’avait pas l’intention de jouer à cache-cache.

C’était bien dommage d’ailleurs, j’étais bon à ce jeu. Et en plus, cela m’aurait diverti, du moins un certain temps. Généralement, cela ne durait même pas une minute, les cachés se font tous le temps surprendre par ma vitesse. Voyant qu’il ne se cachait pas, j’en lâchai même un bâillement d’ennui. Tant pis, peut-être qu’il avait quelque chose à faire avec moi. En même temps, parait que je suis un déserteur de rang A. J’aime bien ce rang de déserteur, ça montre que je suis libre de mes mouvements. M’enfin, c’était bizarre quand même, je n’avais pas déserté Oto, notre chef avait disparu, c’est autre chose. Bah, tant pis. Mais si j’étais un Nukenin, peut-être ce type était un chasseur de prime ? Non, impossible. Rien qu’à regarder celui qui se trouvait devant moi, mon hypothèse était complètement improbable. En plus il devait avoir mon âge, si ce n’est un peu plus jeune...

« Je peux savoir qui tu es et pourquoi tu me suivais ? »

C’était bien ce qui m’intéressait. Surtout qu’il n’avait pas l’air dangereux. Enfin, il ne cherchait pas la bagarre, c’est certain. Il s’était même appuyé sur mon épaule pour s’aider afin de descendre du mur… ou plutôt de marcher vers le bas du mur. Quel étrange personnage… Je l’observai sans trop insister, avant de me rendre compte que je ne m’étais pas présenté. Quel malpoli je fais, je lui demande son nom sans avoir donné le mien…

« Au fait, moi c’est Takuya. Odoki Takuya. »
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Ven 1 Fév - 4:16
Il y a un certain temps que j'attends un miracle dans ma vie, parfois il m'arrive d'oublier la raison pour laquelle je cours mais lorsque mon regard croise le pendentif de mon frère Yukio je m'en rappelle subitement, mon objectif et ma raison de vivre, retrouver mon aîné dans un monde paix. Je ne sais pas si mon rêve est réalisable mais qu'importe, je trouverais bien des gens pour partager mes aspirations, des gens qui comprendront mon talent, pas comme à Kiri où tous me rejetaient pour mes pitreries. Depuis que je suis un enfant j'ai porté le fardeau de la haine des habitants du village, je suis né d'une union non-reconnue dans les mentalités. J'ai vécu dans l'ombre d'un frère talentueux que j'aimais tout de même, j'avais presque réussi à oublier mon destin maudit...Jusqu'à ce que tout s'effondre, le temple, Shiro et puis...Mon frère. Je ne sais pas si j'ai déserté sur un coup de tête, il y a des jours où je regrette mon geste - quand mon estomac gargouille par exemple - mais d'un autre côté je pense qu'il est nécessaire pour moi de suivre ma propre voie.

Mes idéaux ne correspondent pas à ceux des grandes nations, je dois former mon groupe seul comme l'a fait l'ancien leader de l'Akatsuki...Uchiha Obito, son nom restera gravé dans les mémoires parce qu'il fut un criminel de guerre mais bon, en ce qui me concerne je l'admire beaucoup. Bref, pour revenir à nos moutons, je suis assez surpris de voir que mon interlocuteur ne s'énerve pas du fait que j'ai esquivé son attaque, il a à peine l'air grognon du fait que je n'ai pas voulu jouer avec lui. Je hausse un sourcil, qui serait donc assez fou pour entamer une partie de cache-cache avec un type qui maîtrise les ondes sonores ? Le niveau de difficulté pour réussir à trouver une cachette potable est à peu près équivalent à celui d'une situation très délicate, comme vouloir échapper à un requin à la nage alors que l'on saigne du nez par exemple.

C'est à cet instant là qu'il me demande mon nom et la raison pour laquelle je l'ai suivi, je suis assez surpris, pour être honnête je ne le sais même pas moi-même alors quelle excuse vais-je bien pouvoir inventer cette fois ? En ce qui concerne mon nom, je ne vois pas trop en quoi cela peut l'intéresser, je ne suis pas le genre de personne que l'on recroise plusieurs fois dans sa vie, je suis en général si insupportable que les gens préfèrent m'éviter. J'ai toujours été rejeté et exclu de la société à cause de mes pitreries, rares sont les habitants du village qui ont ressenti ne serait-ce qu'un peu d'affection pour moi. Et en ce qui concerne la deuxième partie de sa question eh bien...Je n'ai pas grand chose à faire dans ma vie depuis ma désertion, on va dire que je me suis lancé à sa poursuite par dépit, parce que je n'ai nul part où aller. Mais au moment où j'ouvre la bouche pour lui répondre, il m'interrompt en se présentant lui-même en utilisant le prétexte des règles de société. Je m'en contrefous à vrai dire, ce n'est pas comme si je n'étais pas ce gamin des rues que tous les marchands chassaient dès qu'ils me voyaient.

« Moi c'est Hideaki...Hideaki Ryūku »

Dans le monde des Ninjas, il est généralement déconseillé de décliner sa véritable identité auprès d'un interlocuteur inconnu, d'autant plus qu'il est un Shinobi lui aussi, il pourrait revendre des informations sur moi même si aucun des villages ne s'intéresse à moi puisque techniquement je suis toujours un aspirant, ce qui équivaut à peu près au titre de Nukenin de rang C, ce qui est assez risible en vue des progrès que j'ai fait depuis la fin de la guerre notamment en Ninjutsu. Pour en revenir à la question qu'il ma posé, je lui réponds très calmement avec un grand sourire aux lèvres.

« Sinon si je t'ai suivi c'est parce que j'ai remarqué que tu as aidé un innocent dans le pétrin, j'apprécie ce genre d'initiative. »

Il est vrai que dans la société dans laquelle nous vivons il est plutôt rare de voir des gens justes, cela me met du baume au coeur de savoir que je ne suis pas le seul à rechercher la justice dans ce bas-monde. Quoiqu'il en soit je crois que je vais bien m'entendre avec ce type, je ne sais pas pourquoi mais je me sens bien avec lui. Je me gratte vigoureusement la tête, je n'ai jamais su tenir très longtemps des conversations, je préfère agir que parler, c'est bien connu. Je décide tout de même de faire un effort pour ...Comment a-t-il dit qu'il s'appelait déjà ? Ah oui...Odoki Takuya, je n'avais jamais entendu un tel nom, il doit sûrement venir de la partie Nord du continent. Pour meubler la conversation, je lui adresse un sourire puis d'un air maladroit je lui demande.



« Sinon qu'est-ce qui t'amène ici ? »

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Ven 1 Fév - 6:42
Quand les jours ne se ressemblent pas, c'était toujours bon signe. Il y avait deux possibilités, ou plutôt deux cas, de comment aller passer cette journée. Le premier, c'est que cela allait m'intéresser. La deuxième, c'est que j'allais m'ennuyer moins que d'habitude. Dans les deux cas, c'était gagnant pour moi. Mais en réalité, c'était généralement le deuxième cas qui s'appliquait. Pour que le premier cas puisse se faire, c'est qu'il fallait que je croise quelqu'un ayant les mêmes objectifs que moi. Que ce quelqu'un recherche la véritable paix. Pas une paix qui servirait égoïstement à certaines personnes. Ce genre de personne - j'en ai déjà rencontré - ce sont cramé les ailes. Littéralement.

Et lors de ce jour, un garçon du nom de Hideaki Ryûku décida de taper la causette avec moi. Encore que j'appréciais mal la compagnie, mais il valait mieux ne pas prendre de décision trop rapide, il pourrait être le genre de personne que je recherchais. Bon, c'était de l'optimisme, mais qui sait, on est jamais à l'abri d'une bonne surprise. De toute façon, à le voir, je n'avais pas du tout l'impression d'avoir le moindre problème avec lui. Et si jamais il m'en causerait, je m'en débarrasserai vite fait bien fait. Ce n'était pas le problème. Et puis pour le moment, je n'avais rien à faire, autant que je l'écoute tranquillement. Au vu de son esquive de tout à l'heure, j'en avais déduis qu'il était un ninja. Mais je ne voyais pas de bandeau frontal, ni de marque pouvant prouver son appartenance à un quelconque village. Il serait lui aussi un Nukenin ? Ce serait une belle coïncidence...

Par contre, je fus surpris de ce qu'il fini par dire comme raison de m'avoir suivi. Apparemment, il appréciait les personnes qui aidaient les autres. C'était bien le genre de remarque que j'espérais entendre de la bouche de quelqu'un. D'un inconnu surtout. D'un grattement de tête, je répondais que ce n'était rien, que j'appréciais aider ceux dans le besoin. Mais bon, généralement, je n'étais présent qu'un seul jour, et c'était bien dans mon intention : je les aiderai une seule fois, ils se débrouilleront ensuite par eux-même. Et puis bon, je n'étais pas du genre à me faire atteindre par des flatteries. Mais là, c'était bien le genre de compliment que j'acceptais. Puis ensuite, mon interlocuteur me demandait ce qui faisait que j'étais dans le coin. Vaste question que celle-là. Pour moi, en tout cas. Je ne savais pas si je devais lui parler de ma quête...

« Bonne question. »

A vrai dire, j'errais par-ci par-là, sans vraiment savoir quoi faire. J'improvisais mes journées, je faisais quelques exercices pour ne pas être trop rouillé physiquement, afin de rester à mon niveau, car si je faiblissais, je pourrais moins aider les autres. J'essayais même de m'améliorer. Surtout mon Kekkei Genkai, car je ne vois pas à quoi servirait mes techniques Katon dans un contexte d'aide, si ce n'est débuter un feu pour faire griller des chamallows... Et sinon, je bottais les fesses des égoïstes, c'était même mon occupation principal. Du coup, je ne savais pas quoi répondre à la question de mon interlocuteur.

« Je voyage. » finis-je par dire. « Je recherche des personnes qui seraient capable de maintenir la paix. »

C'était un peu vague, mais c'était en gros la définition de ma quête. Et si jamais ça l'intéressait, j'aurais peut-être finalement trouvé un allié. Quoi qu'il en soit, j'avais l'impression que la conversation ne faisait que de débuter. Et cette ruelle n'était pas l'endroit le plus approprié pour une discussion sérieuse. Et je n'avais aucune envie de m'éterniser ici. Non, il y avait mieux... et surtout plus conviviale. Et il y aura toujours moins de chance que des curieux s'intéressent à nous.

« Ça te dit de continuer la conversation pendant qu'on mange ? Je commence à avoir un creux. »
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Ven 1 Fév - 12:27
Je commence sérieusement à avoir la dalle, je dois reconnaître que je n'ai pas mangé depuis un certain temps, la dernière fois que je me suis regardé dans un miroir je me souviens d'avoir constaté que mes joues auparavant bien en chaire n'étaient plus que l'ombre d'elles-même, elles sont désormais creuses et sales. En sifflant d'un petit air classique j'espère que mon interlocuteur n'a pas remarqué que mon estomac gargouille, j'imagine qu'il me prendrait pour un clochard si c'était le cas. J'attends sa réponse, les bras croisés derrière la tête avec un petit air dédaigneux pour ne laisser paraître aucune émotion exprimant mon envie de manger. Je lui lance un regard assez bref, il semble perdu dans les méandres de ses songes tout comme moi il y a quelques temps...Hmpf.

Il y a beaucoup de similitudes entre nous, je suis assez surpris...C'est la première fois que je trouve quelqu'un qui me correspond assez depuis la disparition de mon frère. D'après sa réponse assez évasive, il ne sait pas non plus ce qu'il fait ici, tant mieux ! Encore un point commun, si nous ne savons tous les deux pas où aller autant faire la route ensemble ! J'hésite à partager mon enthousiasme avec lui, il risque d'être choqué par mon énergie débordante et mon initiative, je ne veux pas que l'on se sépare pour une raison aussi stupide alors je décide de garder ma proposition pour moi. C'est à cet instant qu'il reprend la parole, je redresse la tête pour me montrer attentif, apparemment il voyage dans le but de trouver des gens qui cherchent la paix.

D'un coup, le monde commence à tourner au ralenti pour moi, je fixe mon interlocuteur la bouche-bée, je ne pensais pas que c'était possible de trouver quelqu'un qui pense comme moi après plus d'un an de voyage. Je marchais seul dans la nature en oubliant parfois mon but pour me préoccuper de ma survie alors que les conditions n'ont pas toujours été clémentes avec moi. Je souffle longuement alors que je lui adresse un sourire sincère en lui donnant une petite tape amicale sur l'épaule. Alors que je commençais doucement à perdre espoir, il renaît soudainement de ses cendres...Odoki Takuya et Hideaki Ryūku, ça peut le faire pour le moment non ? Comme dirait Shiro "Maintenant que vous êtes deux vous serez plus crédibles."...Ce furent les mots qu'il me dit lorsque je suis enfin devenu un aspirant, pour la première fois j'aurais dû partir en mission d'escorte avec mon frère.

« Tu cherches la paix hein ? Parfait ! C'est ce que je veux moi aussi ! »

Je lui tends la main en signe d'alliance, je sais que c'est plutôt rapide comme pacte, d'autant plus que nous nous connaissons depuis seulement dix minutes, pourtant j'ai l'impression que cette conversation est le début d'une longue coopération. C'est ce que je pensais jusqu'au moment où il me dit qu'il serait préférable de continuer la discussion autour d'un repas, je baisse la tête et flanque mes mains dans mes poches. L'air gêné, je marmonne dans ma barbe :

« Bah...ça aurait été sympa mais...J'ai pas un rond, je n'ai nul part où aller et personne ne veut d'un Nukenin de rang C pour effectuer des missions. »

Disons que je pensais échapper à cette situation avant un moment, je ne voulais pas lui parler de mes problèmes financiers - et bien plus que ça d'ailleurs - alors que nous venions juste de nous rencontrer. Maintenant je ne sais pas ce qu'il pense de moi mais il ne doit certainement avoir une grande estime pour ma personne. Je détourne la tête pour dissimuler ma honte, de nos jours c'est bel et bien l'argent qui fait tourner notre société, sans lui vous n'êtes rien...Je me prépare à tracer mon chemin seul, mais une main ferme me retient, je me retourne et me prend un violet coup de poing dans le nez. Le temps que je reprenne connaissance, je me frotte le crâne et essaie de voir qui m'a attaqué.

Ce type, je le connais...C'est un des marchands à qui j'ai volé une brioche quand j'étais gosse, quelle poisse de le retrouver des années après et à côté, c'est sûrement un de ses apprentis. En même temps j'ai encore plus honte qu'avant, j'ai prétendu chercher la véritable paix ainsi que la justice et pourtant j'ai péché...J'ai volé cet homme. Néanmoins que je ne compte pas le laisser s'en tirer comme ça, alors qu'il se retourne en croyant en avoir fini avec moi, je le retiens à mon tour par l'épaule et au moment où il se retourne, je lui rends la monnaie de sa pièce. J'expire une quantité d'air non-négligeable pour exprimer mon soulagement mais à peine ai-je le dos tourné que je sens que son apprenti va tenter quelque chose contre moi aussi, je fais volte-face et place ma main sur son crâne en libérant un flux de chakra de nature Katon, ma main s'embrase avec ses flammes bleues et les cheveux de mon adversaire prennent feu. Je constate que Takuya est resté en spectateur durant mon court affrontement, je frotte mon nez ensanglanté et lui lance :



« Ouais euh...Tu disais quoi déjà ? »

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Dim 3 Fév - 13:37
Mon périple pourrait enfin réellement débuter. Depuis le temps que je recherchais quelqu’un qui avait la même ambition que moi… Cela devait faire combien de temps ? Un an ? Deux ans ? Aucune idée, j’ai arrêté de compter depuis longtemps, je ne regarde les jours que pour savoir quelle période on était et dans combien de temps mon anniversaire arrivait. Car je préférais être certain de mon âge, mais compter les jours étaient trop ennuyant. Et vu que je ne me souvenais plus de la date de la disparition de maître Orochimaru… D’ailleurs il parait qu’il avait refait surface… Mais ce n’était plus important, je savais qu’un jour je devrais le remercier d’avoir eu confiance en moi, mais en attendant, j’allais m’attaquer au maintien de la paix…

Et ce maintien, j’allais peut-être le faire en compagnie de cette personne, Hideaki Ryukû. Car après que je lui ai expliqué, en gros, le but de mon voyage, il en fut surpris et enthousiasmé. Comme si c’était un cadeau. Il me tapota amicalement l’épaule, et je me forçais à sourire – ce que je n’avais pas fait depuis longtemps. Lui aussi voulais que la paix perdure. Notre rencontre serait donc un coup du destin ? Peut-être, n’empêche que j’avais déjà eu affaire à des beaux-parleurs. Et si ce type était comme eux, je n’aurais aucun scrupule à le carboniser, comme les autres. Mais pour le moment, j’allais lui faire confiance. Et je lui serrai la main qu’il avait tendue, comme s’il voulait réaliser un accord avec moi, un accord pour la protection de la paix, certainement.

Mais lorsque je parlai de continuer la conversation autour d’un bon repas, sa joie semblait disparaître. D’une petite voix, il m’expliquait qu’il n’avait pas d’argent, car il était considéré comme un Nukenin de rang C. Il était donc lui aussi un renégat. Enfin, considéré comme un renégat, car personnellement, je ne me considérais pas comme tel. Je n’avais pas fuis mon village quoi, c’était le village qui avait disparu avec son chef… Bref, alors qu’il semblait repartir, comme si mon opinion envers lui avait chuté, j’allais lui proposer de lui payer le repas. Mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, un homme avait attrapé Hideaki et l’avais frappé en pleine poire. Décidant de voir comment allait se débrouillait mon allié, et vu que les deux hommes – car ils étaient deux, l’un attendant un peu plus loin – ne semblait pas s’intéressait à moi, je me mis contre le mur. Je n’avais pas remarqué leur arrivé, donc il s’agissait certainement de simples civils. Le nukenin n’avait apparemment pas l’intention de se faire marcher dessus, en rendit la monnaie de sa pièce à son agresseur. Et peu après, ce fut l’autre civil qui passa à l’attaque. Mais l’ayant bien senti, Hideaki l’avait esquivé et avait même brûlé ses cheveux. Avec des flammes bleues ? Est-ce que c’était du Katon ? J’en avais quelques doutes, car je maîtrisais moi-même le Katon, et mon feu était rouge, pas bleu… Etrange.

Le combat fini, le jeune homme se tournai vers moi, le nez en sang, demandant ce que j’allais dire. Décochant un sourire, je lui mon bras sur ses épaules, et lui disait de me suivre. Et nous nous dirigeâmes vers le meilleur restaurant du village. J’avais quelques doutes concernant le niveau de mon nouvel allié, je ne pensais pas qu’il avait le niveau d’un aspirant. Si nous devions voyager et combattre ensemble, autant connaitre son niveau, je pourrais peut-être l’aider à s’améliorer s’il n’est pas aussi fort que je l’espère. Mais avant cela, un bon repas était nécessaire pour récupérer des forces. Nous installant à une table, je commandais mon repas.

« Commande ce qu’il te fait envie. »

J’espérais qu’il n’allait pas vider mon portefeuille, mais la confiance mutuelle était la première base d’un travail collectif. Après qu’il ait effectué sa commande, et en attendant que les repas arrivent, je décidai de lui poser quelques questions. Je n’étais pas du genre à beaucoup parler, mon voyage en solitaire et ma méfiance naturelle envers les autres faisaient que je ne discutais pas beaucoup. Ais autant en connaitre un peu plus sur son futur partenaire.

« Puis-je savoir de quel village tu viens, et de la raison de ton départ ? »

Je pouvais supposer qu’il serait parti suite au fait que son village ait rompu les diverses alliances, s’il était accroché à la paix, mais ce n’était qu’une supposition. Même si c’était un acte qui m’aurait plu.
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Mar 5 Fév - 4:41
Je n'ai pas vraiment idée de qui est ce bonhomme et comment nous en sommes arrivés à sympathiser aussi aisément mais il semblait que nous partageons de mêmes idéaux, c'est un bon point sachant que j'ai rarement connu quelqu'un qui s'intéresse à moi. Après avoir terminé mon combat, je décide de revenir vers le Ninja, je suis d'ailleurs surpris qu'il n'ait pas pris la fuite, en général les autres n'aiment pas trop les gens à problèmes, et Kami-sama que j'en ai à la pelle, des soucis. Je soupire en m'excusant de ne pas avoir suivi la discussion, je me demande si je suis chanceux aujourd'hui finalement, j'ai grave la dalle et on vient me punir pour des actes commis il y a des années. Mais en même temps j'ai rencontré un futur allié, raah c'est vraiment trop compliqué de faire la part des choses pour un imbécile comme moi. Après tout, je n'ai jamais été quelqu'un de très futé.

Alors que je m'attendais à ce qu'il me rejette, il pose ses bras sur mes épaules et me dit avec un grand sourire de le suivre. Je ne sais pas encore où est-ce qu'il va m'emmener, mais ce n'est pas comme si j'avais beaucoup à perdre en partant de cet endroit, j'ignore tout de ce village après tout, je n'appartiens pas à cet endroit. Au fur et à mesure que nous avançons, des odeurs alléchantes viennent titiller mes narines, mon estomac grogne une nouvelle fois, j'ai vraiment trop la honte maintenant. Au bout de cinq minutes de marche, mon interlocuteur s'arrête devant un bâtiment, je relève les yeux et constate qu'il s'agit d'un restaurant...N'a-t-il pas compris que je suis vraiment fauché ?

Il s'installe à une table, je fais de même, cela fait longtemps que je n'ai plus mangé avec quelqu'un, j'en oublie presque les règles de société. Dans la pièce, tout le monde nous regarde...Ou plutôt me regarde, je baisse la tête, on dirait bien qu'ils ont pris conscience de ma situation financière et de mon statut social, ils ont tous l'air d'être des bourges ! Moi je ne suis encore qu'un enfant des rues à leurs yeux...J'ai le nez cassé et mes vêtements sont sales. Takuya m'adresse alors une nouvelle fois la parole, pour me dire de commander ce qui me fait envie. Je le fixe avec des yeux ronds, il a l'intention d'inviter un glouton comme moi ? Hum...Je vais essayer de me modérer, je ne voudrais pas le faire fuir alors que je viens à peine de le rencontrer.

« Eh...Merci...Takuya. »

Je tourne la tête pour dissimuler mon embarras, j'espère qu'il ne s'en rend pas compte, à vrai dire je n'ai pas l'habitude de remercier les gens qui me rendent service, je pars généralement du principe que je ne leur ai rien demandé. Le serveur arrive alors à notre table, il me lance un regard hautain pour exprimer sa supériorité mais je n'y prête pas attention, je décide de prendre un plat de sushis et deux brochettes de poulet afin de ne pas ruiner Odoki. Ne sachant pas comment engager la conversation, je décide de me taire jusqu'à ce qu'il me pose une question, ce qui arriva trop tôt à mon goût mais puisqu'il a été si généreux avec moi, je n'ai pas d'autre choix que d'être honnête avec lui.

« Je viens de Kiri, cela fait bientôt 1 an que je suis parti de ce qu'on pourrait appeler "chez moi". »

Ma voix s'éteint doucement alors que l'on approche du vif du sujet, je n'ai jamais reparlé de Yukio et de Shiro à personne depuis que je suis parti. Qui donc prêterait attention à cette histoire ? La guerre s'est terminée avec un bilan extrêmement lourd de victimes de tous les côtés, les gens ont assez péniblement vécu la perte des êtres chers, je n'ai pas à les embêter avec tout ça. Ma gorge se sert, je me sens mal tout à coup car je vais devoir déballer mon sac si je veux qu'il reste à mes côtés.


« Je suis parti parce que...Mon frère Yukio a disparu pendant la guerre. Shiro, notre tuteur, est mort dans le temple où nous avons été élevé. Je n'ai plus aucune raison de revenir là-bas. Tout le monde me déteste et puis, il faut bien que je retrouve mon frère. »

J'esquisse un sourire forcé pour ne pas montrer ma peine, il va sûrement me prendre pour un fou de courir après quelqu'un qui a sans doute péri durant le conflit. Mais c'est ce qui m'a maintenu en vie jusqu'à aujourd'hui, c'est parce que j'ai eu foi en la survie de mon aîné que je ne me suis pas laissé aller, que j'ai continué à vivre sans jamais abandonner. Le serveur se dirige vers nous, je crois qu'il nous amène nos plats, ce n'est pas vraiment trop tôt, j'espère que le repas lui fera oublier tout ce que j'ai pu dire, peut-être aura-t-il après une meilleure estime de moi.

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Jeu 7 Fév - 13:51
J’avais fini par inviter le type que j’avais rencontré au restaurant pour continuer notre conversation. Car c’était peut-être le début d’une longue collaboration vers le maintien de la paix. Et que je voulais l’aider. Il semblait avoir du mal à vivre normalement à cause de son bas rang, et puis il me semblait avoir entendu des gargouillements malgré sa volonté de les dissimuler. Et puis je voulais en savoir un peu plus sur lui. C’est ainsi que je demandai son ‘histoire’. Mais avant cela, il me remercia pour l’avoir invité et lui proposer de manger à sa faim, à mon compte. C’est vrai que cela pourrait être de la folie, allez savoir si c’était un gouffre sans fond ! Mais je m’en fichai, bien que j’espère qu’il n’allait pas trop manger, car dans le cas contraire je serais obligé d’effectuer une mission pour renflouer ma bourse de nouveau. Et puis, si jamais il n’était qu’un profiteur, j’allais le faire souffrir proportionnellement à tout ce qu’il a profité de ma part. J’ai bien horreur de ce genre de personne.

Hideaki m’expliqua qu’il venait de Kiri et que cela faisait un an, soit depuis la fin de la guerre, qu’il était parti de sa patrie. Et qu’il était parti pour deux raisons : parce qu’il se sentait exclu et qu’il voulait retrouver son frère disparu. Cette première raison… c’était peut-être la raison de sa volonté à maintenir la paix. Ainsi, il est en voyage depuis moins longtemps que moi… Par contre, cela semblait dur pour lui. Je n’aurais pas dû lui demander cela si rapidement. Tant pis. Ce qui est fait est fait. Mais puisque j’en étais là, autant lui parler aussi de mes raisons de mon départ. Autant que l’on se connaisse mieux. Cela faisait longtemps que je n’avais pas discuté autant, d’ailleurs.

« Quand à moi, je suis en voyage pour éradiquer l’égoïsme de ce monde. C’est à cause de ça que je suis parti après la disparition de Maître Orochimaru. Ces personnes qui ne sont pas capables d’aider les autres, qui se sentent supérieurs, ils m’horripilent plus que tout ! »

J’avais monté le ton d’un cran et avait durci mes propos lors de cette dernière phrase, ce qui avait déclenché une vague de murmures, laissant une ambiance de gêne et de dégout pour les quelques ‘bourges’ – comme on les appelle – présents ici. Mais je n’en faisais pas attention, s’ils se sentaient visés, c’est qu’ils avaient quelque chose à se reprocher à ce sujet. Mais je n’étais pas là pour faire un massacre. Le serveur fini par arriver, et je pris mes okonomiyakis que j’avais commandé. Je mangeais alors en silence, attendant de voir si mon futur partenaire avait quelque chose à dire, car je n’avais plus rien à dire pour le moment.

Cependant, je pensais à ce que je venais de dire. Ces idiots qui recherchaient à savoir qui était le plus puissant… Oui, c’est ça, c’était bien des idiots. Dire que je voulais croire en eux pour qu’Oto puisse resplendir même sans Maître Orochimaru a ses commandes. Pfeuh, quelle illusion. Moi, si je veux devenir plus fort, c’est dans l’objectif de la paix, pas pour savoir si j’étais le plus fort. Etre le plus puissant a certes un pouvoir dissuasif, mais je n’ai aucune envie d’utiliser ce ‘pouvoir’. La force brute ne mène à rien de toute façon, si ce n’est qu’on n’utilise plus son cerveau. Si on en a un, c’est bien pour que cela serve à quelque chose ! Franchement, je les comprendrais jamais…
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Sam 9 Fév - 3:15
Sans que je lui retourne la question, mon interlocuteur a fini par m'énoncer par lui-même les raisons du départ de son village, j'avais donc raison : il est un renégat comme moi. Apparemment il voyage pour enlever toute trace d'égoïsme dans le monde, puis il se met à parler des gens qui se sentent supérieur. Je repense alors à toutes ses années où tous me regardaient de haut parce que je n'avais pas de parents, dans un sens il n'a pas tort. Mais dans son explication, quelque chose m'a interpellé, le nom d'un homme que je crois connaître du moins, un peu. Orochimaru, n'est-ce pas le type qui a ravagé le village caché des feuilles lors de la session de l'examen Chûnin que mon frère a dû surveiller en tant qu'infiltré ? En tout cas, je me souviens qu'un type d'Oto avait causé des sacrés ennuis là-bas, heureusement que Yukio a pu rentrer de suite à la maison après cet incident.

Autour de nous, des murmures s'élèvent, ce sont les bourges qui réagissent aux dures paroles d'Odoki, je me sens plus à l'aise maintenant, je ne suis plus le seul que les gens regardent de travers. C'est alors que le serveur - avec son air dédaigneux bien prononcé - nous apporte les plats. Je ne fais pas attention à la nourriture présente dans l'assiette de Takuya et jette sans manière sur mon plat de sushi. Après avoir englouti la moitié de mon plat, je décide de modérer mon rythme afin d'éviter l'embarras à mon voisin de table, je me ressaisis et me sers un verre d'eau. Je croise les bras et regarde le plafond couvert de feuilles d'or, les propriétaires de cette enseigne ne doivent pas être pauvres, je me demande s'ils pourraient partager un peu de leurs biens avec moi...Haha.

« Tu as déjà des alliés pour t'aider dans ta quête ? »

La question n'est peut-être pas posée très explicitement mais dans le fond, on pourrait deviner un "est-ce que je peux venir avec toi ?" avec le ton que j'y ai mis. Je n'ai pas forcément besoin de quelqu'un qui me nourris, je ne veux pas profiter de ce type, je veux juste avoir un peu de compagnie et me sentir utile à quelqu'un jusqu'à avoir le niveau de me débrouiller tout seul. Shiro n'est plus là pour moi, avant c'était lui qui se chargeait de tout ça, je pensais pouvoir voler de mes propres ailes mais il semble que je sois encore un peu trop jeune pour ça. Ce Ninja semble avoir de l'expérience, il pourrait m'aider à reprendre du service pour exécuter des missions et puis après bah...Kami-sama nous dira ce qui adviendra.

Peut-être suis-je voué à traîner avec lui jusqu'à la fin de ma vie, m'enfin pourquoi s'interroger sur ça ! En attendant qu'il me réponde, je continue à manger, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas autant rempli la panse. Autour de nous les riches se sont calmés, ils nous regardent désormais comme si nous étions de pauvres Ninjas perdus dans leur société pourrie jusqu'à la moelle. Exaspéré, une brochette dans la main gauche, je me lève et les pointe du doigt, la bouche encore pleine de nourriture, je finis par clamer mon agacement en espérant qu'Odoki ne prenne pas mon comportement pour un caprice de gamin immature. C'est juste que moi j'aime bien mettre les points sur les i avant que la situation ne dégénère complètement.


« Plutôt que de faire des messes basses, venez donc me dire en face ce qui ne va pas ! C'est à cause de vous que notre monde est régit par un cercle vicieux, avec votre fric vous vous croyez tout permis ! »

Essoufflé, je me rassieds tranquillement sur ma chaise et enchaîne entre une bouchée de nourriture et une goulée d'eau fraîche. Toute la salle nous regarde les yeux ronds, on dirait que jamais personne ne leur a opposé de résistance sous prétexte qu'ils ont l'argent pour nous faire emprisonner. En ce qui me concerne ce n'est pas ce que je recherche mais aller croupir sous les verrous pour une cause noble ne m'embêterait pas plus que ça à vrai dire. Avec un air qu'on pourrait qualifier de boudeur, je m'enfonce dans ma chaise et je croise les bras, je crois que mon interlocuteur s'apprête à me faire une remarque, j'espère qu'il ne va pas être trop sévère avec moi.


_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Sam 9 Fév - 10:36
Ce repas allait être le moment pour que l’on puisse discuter, Hideaki et moi-même, tout en rechargeant nos batteries. Dans le village où nous étions, il n’y avait qu’un restaurant, et pas un petit. Au vu de son aspect, autant extérieur qu’intérieur, il était facile de deviner que ce genre d’endroit recevait régulièrement des personnes assez importantes. Et maintenant que je m’en rappelle, on était sur le chemin d’un itinéraire souvent utilisé pour les voyages d’affaires, un chemin généralement paisible, car beaucoup d’autres obligent à passer devant les différentes forêts et rivières où habitaient quelques bêtes sauvages. C’est donc logique que ce village tente d’attirer ce genre de clientèle, et aujourd’hui n’a pas échappé à la règle.

Et pendant que nous discutions, mon petit haussement de ton avait eu comme effet de laisser une atmosphère particulière dans ce restaurant rempli de bourges. Mais cela m’importait peu, je n’étais intéressé que par le ninja qui mangeait avec moi, et ma nourriture. Nous avions d’ailleurs chacun parlé de la raison de notre départ, ainsi que de la raison de notre volonté de maintenir une paix solide. Lui venait de Kiri, moi d’Oto, et si lui se sentait exclu, moi j’étais parti à cause des autres ninjas d’Oto qui ne voulaient que combattre pour voir qui était le plus fort.

Finalement, après que j’expliquai mon histoire après avoir écouté la sienne, Hideaki me demandait si j’avais des alliés qui m’aideraient dans ma quête. Légèrement surpris par la question, je laissai échapper un « Hmpf » caractéristique qui laissait pensait à ce que cette question était comme une mauvaise blague. Les seuls « alliés » que j’ai eus… C’était ça la blague. Ne voulant pas le laisser dans le doute avec ma réaction, je décidai de lui expliquer le tout :

« J’ai eu quelques ninjas qui m’ont aidés par le passé, mais… ce n’étaient que des profiteurs, alors… ils n’ont pas fait long feu… Donc je n’ai aucun allié pour le moment. »

Moui, pour le moment… mais peut-être que cela changera d’ici peu. Je regardai rapidement l’ancien Kirijin avant de prendre un bon morceau de mon okonomiyaki. Je mangeais surtout comme si de rien n’était, car j’avais vite senti les regards tournés vers nous deux. Ils n’avaient donc pas fini de nous dévisager ? C’est embêtant à la fin. Mais je ne fus pas celui qui réagissait. Et une belle, bonne réaction, dont les mots me satisfaisaient. L’argent était le maître de ce monde, et les riches ne sont que des égoïstes qui ne sont pas capables de partager leur richesse avec les plus pauvres. Et voilà comment un fossé se crée. Un bel exemple, que nous deux ayons connu. Quand à moi, j’avais réussi à m’en sortir grâce à Maître Orochimaru. Alors si je pouvais aider en retour quelqu’un qui était à peu près dans la même misère que moi…

« Commandons un dessert. Puis nous nous reposerons un peu pour digérer. Je voudrais de te tester au combat, si cela ne te dérange pas… »
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Mer 13 Fév - 9:23
Après avoir écoulé ma colère, je décide de m'asseoir et méditer sur les précédentes paroles d'Odoki, apparemment lui non plus n'a pas eu de chance dans sa vie. Il est tombé sur des gens qui ont profité de ses compétences pour s'approprier du pouvoir ou de l'argent, je reste songeur face à cette déclaration, dans un sens c'est plutôt admirable de se faire suivre pour de telles raisons, au moins cela montre l'influence que l'on peut avoir sur les gens. Moi c'est plutôt le contraire, je fus contraint de quitter les lieux afin de garder la vie sauve, autant le type qui me fait face a fuit les gens qui l'entouraient, autant moi je fus évité comme la peste au sein de mon village. Au moins ce qui me rassure c'est qu'il y a une faible chance que je puisse venir avec lui étant donné qu'il n'a aucun allié, je ne compte pas m'accrocher à lui pour profiter comme les autres gens qui ont voyagé à ses côtés mais je veux trouver des gens sur qui compter.

Il m'adresse alors une nouvelle fois la parole, je ne lui adresse même pas un regard tant je reste admiratif devant une bougie, je suis un vrai gosse par moment. Mais l'évocation de nourriture me fait sortir de mes rêveries, je me redresse instantanément au moment où il parle de prendre un dessert. J'alterne un sourire avec un air maussade, je baisse une nouvelle fois les yeux. Je ne sais pas si c'est un test qu'il veut me faire passer, pour voir si je profite de lui comme les autres jadis. Alors que les conversations reprennent autour de nous, je murmure à Takuya pour que seul lui puisse l'entendre :


« Tu es sûr que tu arriveras à payer ? Je veux dire...Je ne veux pas que tu me vois comme un poids qui s'agglutine à toi pour manger hein. »

En tant que Shinobi mais aussi en tant qu'homme j'aimerais m'affirmer comme étant autonome, je ne veux pas dépendre de lui, juste l'avoir à mes côtés pour me sentir moins seul lorsque mes rêves et convictions semblent s'éloigner de moi. Mais la dernière partie de son affirmation me redonne le moral, ainsi il veut tester mes aptitudes au combat. Ca me va ! Alors comme ça c'est un dessert contre un combat hein ? Je le laisse commander quelque chose de son choix et attends que le serveur revienne avec son assortiment de friandise. Je fais mine d'être poli et le laisse choisir la viennoiserie de son choix avant d'en saisir une à mon tour sur le plateau.

Alors qu'il part régler la facture, je décide de sortir de ce bâtiment où j'étouffe tant les regards sont braqués sur moi après mon discours. Les mains dans les poches, je pousse la porte d'un coup de pied et me dirige sous un arbre où je m'adosse, je regarde le ciel et contemple les nuages cotonneux en émettant un long bâillement, je ne sais pas si je vais pouvoir faire de mon mieux...Mais je dois me surpasser si je veux qu'il me garde à ses côtés ! Il y a des jours comme ça où je doute de moi sans réellement savoir pourquoi, sans doute le stress. Je vois le déserteur sortir à son tour de l'auberge, je lui adresse un signe de main pour qu'il me rejoigne et prend une posture plus sérieuse. Je fronce les sourcils et affiche un air courroucé, c'est mon destin qui est en jeu là !

Le vent souffle sur Taki no kuni, il secoue ainsi mes cheveux noirs de jais alors que le combat est sur le point de commencer. Mon partenaire de combat reste silencieux, j'en déduis que tous les coups sont permis jusqu'à ce que l'un de nous décide d'abandonner. Je me mords la lèvre inférieure, quitte à mourir ici je lui prouverai ma valeur en tant que Shinobi ! J'ai un sens de l'honneur et une fierté que personne ne peut défier. Je saisis un kunaï, déterminé à me battre, je lance l'offensive et lui jetant l'arme dessus avant de créer deux clones pour tromper mon adversaire. Un combat ce n'est pas toujours le plus musclé qui l'emporte, la stratégie compte aussi beaucoup.

« Bunshin no Jutsu ! »

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Mer 13 Fév - 14:11
La fin du repas arrivait, et la fin de notre discussion avec elle. Du moins, concernant cette discussion de présentation. Car, qui sait, ce jeune homme qui était devant moi, à ma table, et qui s’appelait Hideaki Ryukû, peut-être sera-t-il un allié au final. Même si j’avais eu par le passé d’autres alliés, mais qui ont eu finalement que ce qu’ils méritaient, je n’étais pas du genre à me faire la morale, du genre « Si seulement je n’avais pas fait confiance en cette personne ». Au contraire, je veux faire confiance aux autres, et ceux qui en abuseront n’auront que le retour de leur monnaie. C’est ainsi que je voulais donner sa chance à ce ninja, je ne pense pas que le monde est complètement corrompu par l’égoïsme. Car si je le pensais, j’aurais déjà arrêté ma quête, et j’aurais cherché à détruire ce monde.

Lorsque le moment de prendre un dessert arriva, je le commandais quelque chose de léger, tout en demandant de ramener quelques pâtisseries. Et pendant que le serveur allait chercher la commande, Hideaki me chuchotai quelques paroles demandant si financièrement ce n’était problématique. Ses paroles étaient sympathiques, mais je n’étais pas objet à céder à de telles paroles, je ne m’intéressais qu’aux actes. Je lui répondis alors après avoir étouffé un bâillement qui était venu sans crier gare :

« Il n’y a aucun problème. Mais si tu t’inquiète de ma bourse ainsi, tu n’auras qu’à me rembourser quand tu auras l’argent pour ! »

J’essuyais les larmes qui avaient perlés à cause du bâillement, et je vis le serveur arriver avec le dessert. Il déposa ce que je lui avais demandé, puis proposa les pâtisseries. Voyant que Hideaki semblait attendre que je me serve d’abord, je pris un petit éclair au chocolat. Nous entâmes ainsi nos desserts. Puis à la fin du repas, je réglai l’addition, avant de sortir. L’ancien kirijin était déjà sorti et m’attendait un peu plus loin. Il avait accepté ma proposition de combat d’entrainement, et malgré que j’avais proposé un petit repos, il semblait d’ores-et-déjà d’attaque pour ce combat. Soit, allons-y. Je me positionnais alors, mais en posture décontracté, j’allais d’abord me mettre en jambe. Je n’avais aucune envie de forcer, ni d’utiliser mes technique les plus puissantes. Par contre, ma vitesse, j’allais l’utiliser. Je me rappelle d’avoir essayer un cent mètre il y a quelques mois, que j’avais réalisé en moins de dix secondes. Mais en plus, j’avais une technique dans ma réserve qui doublait ma vitesse… en ligne droite en tout cas. Ma vitesse était mon point fort, et surtout ce que j’ai travaillé depuis mes jeunes années. Même en étant môme, je ne me faisais pas rattraper si facilement. Mais je n’étais pas là pour faire étalage de mes capacités, je voulais juste tester mon nouvel allié.

Celui-ci avait d’ailleurs commencé par se cloner après d’avoir lancer un kunaï. J’évitai le projectile aisément. Mais maintenant, je devais savoir lequel était le vrai Hideaki. Décidé à le singer un peu, rien que pour m’amuser, je fis exprès de bailler puis je lui lançai quelques mots :

« Oh, comment je fais pour te tester, si je ne peux même pas savoir si je vais combattre le clone ou le vrai toi… »

J’esquissai alors un sourire et parti à l’attaque. Pendant ma course, je pris un kunaï, puis je feintai une attaque de corps-à-corps, pour sauter au-dessus de lui, puis une fois de l’autre côté, je fis quelques mûdras et enchaîna sur une technique Katon :

« Katon, Hōsenka Tsumabeni ! »

Je créai une boule de feu qui se sépara en plusieurs boules après que j’eus envoyé plusieurs shurikens à l’intérieur. Puis je regardai comment il allait se débrouiller et répondre. Il avait intérêt à être capable de se défendre, sinon… bah notre voyage aura tourné court. Mais si cela faisait réellement un an qu’il voyageait, j’étais à peu près certain qu’il soit capable de se défendre. Et puis je n’ai pas recherché à faire des attaques trop puissantes, s’il était réellement un nukenin de rang C, il n’aurait aucune chance face à moi si j’utilise mes vraies capacités. Je restai quand même sur mes gardes, je ne suis pas à l’abri d’une surprise.
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Ven 15 Fév - 7:51
Après le dessert nous avons convenu de passer directement à l'affrontement, nous n'avons pas de temps à perdre après tout ! Enfin moi si mais lui...Il me paraît un peu exigeant avec ses équipiers, mais c'est l'occasion pour moi de tester ma progression. Odoki semble avoir une grande confiance en lui, il devait sûrement être Jônin ou quelque chose comme ça lorsqu'il était encore au service de son village. Nous entamons donc alors les premiers assauts, à distance d'abord, mon adversaire évita avec facilité mon projectile comme je m'y attendais. Mais ce kunaï m'a uniquement servi de diversion pour créer mes clones. Au moment où il s'en rend compte, il m'adresse la parole d'un air ennuyé, apparemment ce stratagème ne lui plaît pas trop. Tant pis, je fais avec les moyens du bord, si t'es pas content ben c'est pareil !

Néanmoins, il m'adresse un sourire peu rassurant, mes deux clones et moi-même stoppons notre course et commençons à nous éparpiller sur la zone de combat le temps qu'il compose les mûdras afin que seul l'un de nous soit touché. Il saute au dessus de moi, craignant une attaque de Taïjutsu je me baisse et laisse alors mon dos exposé au danger. Une fois positionné derrière moi, je le vois composer des mûdras, une technique de Ninjutsu ! Je me demande de quelle affinité il est...J'espère que le combat tournera à mon avantage sur ce plan là car, au niveau de la vitesse, il me surpasse aisément. Mes clones se rapprochent de moi, prêts à me protéger, j'espère qu'il n'a pas encore remarqué lequel de nous est l'original.

Je le vois terminer ses signes de main, il crache une boule de feu de taille modeste qui se décomposent en plusieurs après un court laps de temps. Je me mets à pouffer de rire, s'il ne dispose que de l'affinité Katon il est condamné à ne pas utiliser de Ninjutsu avec moi. Je lance un signe à mes clones derrière mon dos, je leur ordonne d'effectuer les mêmes mouvements que moi afin de le tromper un peu plus longtemps. Face à son attaque, je réplique instantanément en composant à mon tour des mûdras. Je m'arrête sur le signe du tigre, dernier sceau nécessaire pour réaliser ma technique, une brume de consistance plus épaisse que la normale prend alors place sur la zone de combat. Au même moment, mes copies prononcent l'incantation avec moi :

« Suiton : Kirisame ! »

Spoiler:
 

Aussitôt les flammes deviennent des étincelles flottant dans le vide avant de disparaître à une vingtaine de centimètres de moi, le timing est parfait. JE SUIS TROP FORT ! Hum bon d'accord j'arrête de m'emballer, il ne m'a pas encore montré l'intégralité de ses capacités, je risque de morfler si je ne me concentre pas plus que ça. Les shurikens présents dans les flammes tombent au sol, j'en ramasse un en parfaite synchronisation avec mes clones. En plus d'annuler la technique de mon adversaire, son chakra va être drainé, ça l'empêchera d'utiliser trop de Ninjutsu et de Genjutsu contre moi. Je vois qu'il n'est pas d'entrain à attaquer, ressent-il déjà les effets de ma technique ? Je ne pense pas, mais alors que fait-il ? Bah, sans doute qu'il réfléchit à un moyen de m'anéantir sans avoir à utiliser de Katon, je ne lui laisserai pas le temps de le faire, je passe toute de suite à l'action.

Je n'ai plus besoin de mes clones maintenant, je peux me permettre de les faire disparaître, ils ne me font que consommer du chakra inutilement s'ils restent sous la bruine qui entoure la zone de combat. Au début de l'affrontement le terrain ne m'avantageait guère car il n'y a pas de point d'eau pour réaliser mes techniques Suiton, mais une fois la brume levée, l'eau se condensera et se matérialisera sous forme de flaques parsemées sur le périmètre environnant, de cette manière je pourrais le prendre par surprise avec mes Jutsus. Mais pour l'instant, mieux vaut me concentrer sur le moment présent : je vais le forcer à s'épuiser physiquement pour qu'il ressente plus tôt que prévu les effets de ma technique, qui fut fatale à beaucoup d'ailleurs. Je me rue sur Odoki, un shuriken en main que je lance sur mon opposant, le forçant à esquiver, je lui assène un coup de pied avant de passer rapidement derrière lui pour continuer mon enchaînement de Taïjutsu, va-t-il se prêter au jeu ?


« Prend ça ! Et encore ça !»

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Lun 18 Fév - 14:21
Après le moment du repas, ce fut le moment du combat. Je voulais tester Hideaki Ryukû, le jeune Nukenin de Kiri que j’avais rencontré le jour même, et celui qui allait peut-être devenir mon compagnon de quête. Cela me permettrait de voir son niveau actuel, et de voir comment je pourrais l’aider à progresser… et s’il était vraiment un nukenin de rang C. Je ne penses pas qu’il soit d’un si faible niveau, il a bien tenu un an sans personne, apparemment. Et même si la guerre est terminée à cette époque, la paix n’en reste pas moins instable… Tcha, rien que d’y penser, j’étais furieux contre les villages ninjas… Comment ont-ils pu renoncer à leurs alliances ? Les vies ne comptent-ils pas pour eux ?

Bon, arrêtons de penser à autre chose, et passons au combat. Mon adversaire avait créé quelques clones, histoire que je ne puisse savoir qui taper… Tant pis, attaquons-les tous en même temps alors ! Après une course vers lui et une feinte d’attaque, j’utilisai la technique de la Griffe Rouge de la Balsamine et attendit de voir comment il allait riposter. Avec une bonne rapidité d’exécution, il utilisa une technique de brume – ah, les Kirijins… Et on s’étonne qu’on appelait leur village, le Village de la Brume Sanglante… - et en même temps, je cru sentir de la pluie. Et mes boules de feus s’éteignirent alors… Voilà une belle réponse, l’ancien ninja de kiri sait se débrouiller.

Mais ce qui me dérangeait était le brouillard qui m’empêchait de voir correctement mon adversaire. Mais le brouillard est composé d’eau, non ? Je réalisai alors d’autres mudras, puis utilisa le Katon Endan, la technique de la boule de feu. Mais cette boule de feu, bien que plus grosse que les petites précédentes, ne fit pas long feu… Depuis quand mes techniques ressemblaient à des flammèches ? Hum, non, cela devait être à cause de la pluie… Non, ce n’était pas une SIMPLE pluie. Surtout que je sens mon énergie partir petit à petit… Bon, j’ai compris, on oublie les techniques Katon. Surtout que le voilà qui fonce vers moi… seul. Aucun clone en vue… il les aurait annulés ? Donc cette technique était à double tranchant… Il envoya vers moi un shuriken que j’esquivai tranquillement, puis il s’attaqua à moi au Taijutsu. Le combat se passa ainsi durant quelques minutes sans que l’un ne prenne l’avantage sur l’autre… D’ailleurs, je ne tentai pas de prendre l’avantage de toute façon, je voulais juste le tester, donc je parais surtout ses coups.

Puis, il y eut comme un tilt. Ce Hideaki, c’est un utilisateur de Suiton… et la brume, c’est de l’eau, dans un autre état… Avec en plus cette bruine, le terrain risque d’être détrempé, et là il risque de prendre l’avantage. Déterminé à ne plus le laisser agir si facilement, j’enchaînai quelques coups rapide pour ensuite me placer derrière lui, faire une seule mudra, et utiliser le Shinra Sakebi pour l’envoyer une bonne dizaine de mètres plus loin. Je lui laissai le temps de se relever avant de lui dire un petit mot :

« Tu rigoles pas, toi ! C’est bien, ça me divertis. Ca fait des mois que je n’ai jamais été aussi intéressé par un combat ! Ce qui est sûr, c’est que t’as pas le niveau d’un rang C. T’as facilement le rang B. Et je pense que t’as même pas sorti tout ton arsenal. »

Je n’ai jamais été pris dans quelque chose depuis que j’avais quitté Oto. Mais là, j’étais à fond, tellement intéressé par ce combat que je réalisai, même si j’y allais doucement, que j’avais l’impression de revivre. Depuis le temps que je n’avais pas trouvé d’adversaire à ma mesure… S’il n’est pas un profiteur, voyager avec lui va bien m’intéresser. Mais pour le moment, finissons ce combat. Je pris alors un kunaï et fonça le plus vite possible vers lui. Voyons voir s’il se débrouille aussi bien avec des armes qu’à mains nues…
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Jeu 21 Fév - 10:01
Nous enchaînons très rapidement les coups sans jamais réussir à prendre l'avantage sur l'autre, nous finissons par nous séparer, gardant une distance d'environ un mètre environ entre nous. Je replonge une nouvelle fois sur lui, mais cette fois il ne se ménage pas et réussi à me dépasser au niveau de la vitesse, il se place derrière moi et là...Aucune chance de résister à sa technique. Des ondes m'envoient valser à une dizaine de mètres plus loin, je suis à terre et essoufflé mais je suis heureux de pouvoir me dégourdir les muscles. Je me relève sans plus tarder, alors que j'ai encore un genou à terre je l'entends me féliciter- dans un sens - je souris, cela me met du baume au coeur mais il a vu juste, je n'ai pas encore dévoilé toutes mes techniques.

Je n'ai même pas le temps de réfléchir plus longtemps à une autre stratégie, mais alors que la brume opère toujours sur mon adversaire, je le vois fondre vers moi. S'il continue à utiliser autant d'énergie il va rapidement s'épuiser, j'espère pour lui qu'il a une bonne réserve de chakra héhé. Au dernier moment, je le vois arriver, un kunaï à la main. Yukio et Shiro m'ont toujours dit de ne pas l'utiliser devant des inconnus, mais il semblerait qu'avec un simple kunaï je n'ai pas le temps de mettre la force nécessaire dans mon bras pour le repousser et utiliser ma tête pour reprendre l'avantage sur le combat. Malheureusement je ne suis pas aussi rapide que lui, mais il n'empêche que je peux être un opposant de taille lorsque je m'y mets, peu importe les handicaps !

Ma main plonge presque naturellement vers la poignée du sabre encore dans son fourreau, alors que l'instant fatidique semble me rendre impuissant, je dégaine mon arme et repousse son assaut. Des flammes bleues surgissent alors de mon sabre et émanent de mon corps, je vois que mon partenaire me regarde stupéfait...Qu'il ne me pose pas la question, je ne sais pas non plus d'où elles viennent, je sais juste qu'elles peuvent être destructrices lorsque la colère s'empare de mon âme. Il est maintenant assez loin de moi, je range de nouveau mon sabre à sa place, je n'ai pas l'intention de me battre avec mon don pour le moins spécial, je ne veux pas que la seule personne qui se présente à moi comme un allié me fui parce que je possède le feu d'un démon.

La brume commence à se dissiper, ma technique ne fera bientôt plus effet mais les gouttes d'eau perlent déjà et le sol devient de plus en plus humide. Je serre les dents et prends une position de combat afin de prouver ma détermination à mon adversaire, je ne sais pas quand il compte s'arrêter pour l'affrontement, je doute qu'il se batte jusqu'à la morte mais au moins jusqu'à l'épuisement, sûrement qu'Odoki doit être un homme d'honneur comme l'ont été mon grand frère et mon tuteur ! Il n'empêche que la question me tracasse, je ne peux me résoudre à ignorer ma pulsion et à lui demander :

« Hé ! Dis-moi, tu ne comptes pas faire un match à mort hein ? »

Il est vrai que la question peut paraître puisqu'il m'a payé un repas et veut juste tester mes capacités, mais peut-être a-t-il agi comme ça avec moi dans le seul but de m'amadouer et qu'en vérité, il veut juste ma peau parce que j'ai vu son visage et que je pourrais le dénoncer pour de l'argent. Je prends alors une expression blasée, je crois que mes suppositions m'énervent moi-même en fait, plutôt que de devenir paranoïaque je devrais attendre la réponse de mon interlocuteur. En attendant, j'en profite pour récupérer mon souffle, nous avons grandement compté sur nos réflexes et notre vitesse a été notre plus grand allié pour nous sortir de situations embarrassantes. De plus, ce temps gagné va permettre à l'eau de se stabiliser au sol, il sera alors temps pour moi de dévoiler une autre de mes techniques

.....................

Une fois qu'il a répondu à mon interrogation, nous reprenons le duel là où nous nous étions arrêtés, je compose des mûdras rapidement pour le prendre par surprise. Je ne dispose pas encore d'assez d'eau pour utiliser une technique d'affinité Suiton mais comme on dit, patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. Je vais donc utiliser mon autre spécialité : le Katon. Une fois la série terminée, je m'emploie à charger mes poumons d'air avant de recracher le tout mélangé avec mon chakra, je répète l'opération deux fois, si la brume n'a pas suffi alors je vais déclencher la pluie.

« Katon : Gōryūka no jutsu »

Deux boules de feules qui prennent la forme de dragon se matérialisent et se dirigent vers le ciel, Odoki croit sûrement que je l'ai raté mais rien de tel qu'un réchauffement atmosphérique pour déclencher foudre et averse. Oh pour une fois que je réfléchis, je ne vais pas me plaindre d'avoir de bonnes idées...

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Jeu 21 Fév - 12:15
Des mois... Des mois se sont passés depuis mon départ d'Oto. Et jamais un combat ne m'avait donné autant d’adrénaline. Peut-être n'avais-je affronté que des faibles... Peut-être que ceux qui furent mes alliés d'un jour voulaient la protection d'un fort... Quoi qu'il en soit, j'avais oublié que de bons ninjas vivaient, que de bons combattants étaient encore présent dans ce monde. Cela faisait des mois que je ne m'étais pas aussi intéressé à un combat, et autant de temps que je m'ennuyais. C'était comme une résurrection. L’ennui était complètement parti. Nous combattions en usant de nos poings et nos pieds, jusqu’à ce que je remarque son plan et que je l’envoyai valser quelques mètres plus loin. Puis je repartis à l’assaut, kunaï au poing cette fois-ci. Et alors que j’arrivai vers lui, je le voyais mettre sa main sur le manche de l’épée qu’il avait sur lui. J’avais oublié ce détail, mais cela ne m’importait que peu. Et lorsqu’il le tira de son fourreau, je déviai le coup avec mon arme, avant de faire un salto en arrière.

« Qu’est-ce que… »

Je n’arrivais pas à croire ce qui venait de se passer. Lorsqu’il avait tiré son épée, des flammes bleues émanaient désormais de son corps… et étaient aussi présents sur la lame. Je me demandais ce que c’était… Une technique Katon ? Non, depuis quand une technique Katon possédait un feu bleu ? Alors, qu’est-ce que c’était ? Etait-il un démon ? Il venait de Kiri, on disait qu’il y avait des démons là-bas… Hum, non, je ne me fis jamais aux rumeurs. Un Kekkei Genkai alors ? Mais pourquoi l’aurait-il utilisé que lorsqu’il a sorti sa lame ? Non, c’était illogique… Puis l’explication vint lorsqu’il rangea sa lame. En effet, le feu bleu avait désormais disparu. Donc, par élimination, il ne restait plus que le sabre… La surprise laissa la place au sérieux. Qui était réellement ce type ? Désormais, j’allais devoir faire attention. Il serait dangereux de le prendre à la légère. On était donc deux gars possédant une arme secrète. Lui était dans son fourreau, tandis que le mien se trouvait autour de mon cou. Une arme que je n’utiliserai que pour la paix, et dans une nécessité absolue. Rien que de repenser à la seule fois où je l’ai utilisé… J’en frissonnais. Les effets des drogues que créent Orochimaru sont carrément flippants… Et il ne me faut pas rien pour me faire peur…

Puis finalement, Hideaki espérait que ce ne serait pas un match à mort. Quand il dit cela, je repris mes esprits. J’étais dans le feu du moment, poussé par l’adrénaline. J’étais juste là pour le tester. Mais alors que j’allais dire que j’étais satisfait, que nous pouvions arrêter, il commença à réaliser des mûdras. La fausse pluie s’était d’ailleurs arrêté, et la brume s’estompait. J’étais bien mieux ainsi, et je me préparais à voir ce qui m’attendait. Puis il cracha deux boules de Katon qui fusèrent vers le ciel en se combinant pour former une tête de dragon. A quoi jouait-il ? Je ne le savais pas, mais j’avais senti la chaleur de cette technique. Mais je n’allais pas chercher plus loin, et je fis à mon tour des mûdras, prêt à attaquer de nouveau.

« Katon, Gōkakyū no Jutsu ! »

Je crachais une nouvelle boule de feu, moins grosse que le Dai Endan, mais assez impressionnante quand même niveau taille. Et alors que j’attendais de voir ce qu’allait faire Hideaki, je senti de nouveau la pluie tombait. Mais une vraie pluie. Bizarre, ce n’était pas attendu, comme météo. Ou alors… c’était la technique de tout à l’heure de l’ancien Kirijin ? Ce n’était pas bon, le terrain allait être encore plus trempé… Je repris un kunaï dans ma main. Qu’allait-il faire, désormais ?
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Sam 23 Fév - 14:46
« Qu’est-ce que… »

Ces mots sonnent à mes oreilles comme ceux prononcés jadis par les marchands de Kiri qui m'ont chassé en découvrant mon don sans doute héréditaire, je ne saurai jamais d'où proviennent ces flammes, ces gens qui m'ont longtemps blâmé ont tué mon père et chassé ma mère. Je ne sais rien d'elle, ni son nom, ni à quoi elle ressemble c'est donc il y a un temps que j'ai renoncé à la retrouver et le fait qu'elle existe en m'ayant oublié ne me dérange absolument pas. Ce qui me frustre en revanche, c'est cette lueur que j'aperçois dans les yeux des gens lorsqu'ils croisent mon feu bleu, ce mélange de surprise, de haine et de curiosité au point que je hais presque mon propre pouvoir. Yukio, malgré qu'il fut lui aussi d'affinité Katon ainsi que mon frère aîné, jamais je ne l'ai vu recourir à ça et Kami-sama sait que j'assistais à la plupart de ses entraînements, caché bien entendu, je n'ai jamais voulu qu'il sache que je l'admirais.

Je ne suis jamais parvenu à en découdre définitivement avec mes souvenirs douloureux, cette crainte que j'inspirais dans ce village alors que j'étais connu sous le nom de "fils du diable" ou encore "démon". Tous m'évitaient comme on fuirait une maladie contagieuse, et enfant je n'étais pas préparé à un tel rejet, ce qui abouti à la naissance de la rancoeur au plus profond de moi-même. J'ai toujours essayé de cacher le ressentiment que j'éprouvais à l'égard des habitants de cet endroit, parce que l'amour que j'éprouvais envers Shiro et Yukio était plus fort que n'importe quel sentiment, mais lorsqu'ils ont tous les deux disparu je me suis abandonné dans les méandres de mes songes et me suis rappelé du garçon que j'ai été.

Et je ne veux pas que l'unique personne qui se présente comme compagnon d'arme me laisse derrière lui, c'est pour cela que je me promets de ne pas abuser de mon pouvoir, de ne pas laisser libre-cours à ma colère. Après avoir lancé mes deux boules de feu en l'air pour attiser la pluie, je remarque que mon adversaire s'apprête à employer à son tour une technique, je reconnais aussitôt les mûdras composés, il s'agit de la boule de feu suprême, on dirait qu'il n'a pas encore saisi mon stratagème, au contraire, la perturbation qu'il fait subir à l'atmosphère s'accentue et les effets deviennent immédiats. J'esquive sans trop de difficulté la boule de feu en me perchant sur un arbre présent dans la zone, il commence maintenant à pleuvoir.

Du coin de l'oeil, j'observe mon adversaire trempé par l'averse qui frappe soudainement notre terrain de jeu, l'orage gronde dans le ciel en même temps, si j'avais été un utilisateur de la foudre je pourrais facilement en tirer profit, mais ici ce sont bel et bien les précipitations qui m'intéressent. Je finis par redescendre de mon perchoir, nous avons tous les deux utilisés une quantité raisonnable de chakra et le temps a montré que le Taïjutsu ne nous permettra pas de définir qui sortira vainqueur de cet affrontement. Je marche lentement vers mon adversaire, essuyant machinalement la pluie qui coule le long de mes tempes, un volume d'eau important est déjà tombé au sol, si bien que la terre n'a pas encore pu tout absorber...Et ce n'est pas prêt de se terminer. Un sourire amusé sur les livres, je compose rapidement des mûdras.


« Suiton : Daibakufu no Jutsu »

Spoiler:
 

Aussitôt l'incantation énoncée et mon chakra suffisamment concentré, un cercle d'eau se forme autour de moi et emmène sur son passage tout ce qu'elle peut. Je pose un genou à terre, plutôt satisfait du résultat, cela faisait un moment que je n'avais pas utilisé cette technique, pas qu'elle ne soit pas efficace mais jamais je ne m'étais retrouvé assez avantagé lors du combat pour avoir à ma disposition une étendue d'eau. La pluie tombe toujours drue au dessus de moi et la vague atteint sa cible, néanmoins je ne suis pas sûr que mon opposant ait été vaincu comme je l'entends, j'opte donc pour un plan de rechange, au cas où ça n'aurait pas suffit. En composant le signe du tigre, je créé un clone que j'envoie vers l'emplacement où devrait se trouver Odoki alors que je me fonds dans le décor grâce à une technique de camouflage basique.

Tout d'abord j'attends que les effets de mon Jutsu se dissipent complètement, l'eau s'étale de nouveau au sol, aucune perte n'ayant été faite je pourrai la réutiliser à ma guise si mon adversaire a réussi à tenir le choc. Je vois mon clone s'approcher sans crainte de la zone, il marche d'un pas assuré vers l'endroit où devrait être l'homme qui m'a offert un repas. Je retiens mon souffle, c'est l'instant de vérité...

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Jeu 28 Fév - 6:47
L’interrogation sur les capacités de mon adversaire – ou du moins au sujet de ces flammes bleues – laissa leur place pour la fin du combat. J’étais même prêt à arrêter le combat, car j’avais d’ores et déjà aperçu ses capacités. Certes, je ne donnais pas le meilleur de moi-même, je ne voulais pas trop l’amocher, mais je ne le ménageais pas trop non plus, et bien moins encore quand je voyais quel genre d’attaque il se préparait. A part mon Kekkei, j’étais un utilisateur du Katon, et ainsi j’étais assez faible aux utilisateurs du Suiton – et au vu des technique et de ce que semblait vouloir réaliser Hideaki en trempant le terrain, je n’étais pas à la fin de mes surprises.

Mais alors que je pensais pouvoir l’arrêter, sa technique Katon s’envola vers le ciel, réchauffant l’atmosphère et rendant le temps plus orageux que jamais. La pluie s’invitait de plus belle, rendant le terrain trempé à souhait. Quand à mon adversaire, il esquiva ma propre technique Katon en s’aidant d’un arbre. Puis il remit le pied à terre, préparant sa prochaine technique. Et comme je le craignais, il préparait une technique Suiton. Puis, cela se voyait lorsqu’un cercle d’eau se créa derrière lui. Cette technique-là, je la connais. Il avait bien vu le coup : une technique rapide contre un adversaire rapide. Je serrai les dents, il allait falloir que je termine ce combat vite fait bien fait. J’ai utilisé trop d’énergie, et je suis certain qu’il en doit être au même point que moi. Il a utilisé beaucoup de technique demandant pas mal de chakra, et sa réserve ne doit pas être illimité. Quoi qu’il en soit, c’est clair : il est bien plus puissant qu’un simple ninja renégat de rang C. Cela signifie qu’il a dû beaucoup s’améliorer depuis.

Je savais quoi faire pour le tromper. Cela se faisait en deux étapes. La première était de repousser cette technique quelques secondes pour me laisser le temps de me mettre à l’abri. Puis la deuxième était de passer discrètement derrière lui pour terminer le combat. J’avais déjà réalisé un bon nombre de missions d’infiltrations, que ce soit pour Orochimaru-sama ou pour mon propre compte. Je réalisai de nouveau une seule mudra. Mais une mudra différente. Je faisais celui du cheval pour le Shinra Sakebi. Pour cette autre technique, c’était celle du dragon. Je concentrai mon chakra dans ma gorge, et j’attaquai au même moment où l’attaque Suiton arriva vers moi :

« Kujo Sakebi ! »
Spoiler:
 

Je créai alors plusieurs ondes de destructions à la suite, bloquant la technique de la grande cataracte, le temps de me préparer à me substituer. Vu la technique que Hideaki a utilisé, il ne devrait même pas remarquer la substitution. Puis lorsque ma technique ne pu arrêter celle de suiton, j’utilisai la substitution en me remplaçant par une branche de l’arbre sur laquelle il s’était mis à l’abri lors de mon attaque précédente. Puis discrètement, en arrêtant mon flux de chakra, je me mis derrière lui, sorti un kunaï et le mis sous sa gorge.

« C’est terminé. »
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Ven 1 Mar - 10:20
Mon instinct me dit que le combat touche bientôt à sa fin, alors que je lance la technique de la grande cataracte pour pulvériser mon adversaire j'en profite pour créer un clone et me cacher dans le décor en attendant la réaction de Maku. Les effets de mon Jutsu se dissipent aussi vite qu'il a été lancé, bientôt tout prête à revenir au calme. Camouflé dans le paysage, j'attends que mon clone me donne le signal pour sortir de ma cachette, sans quoi je me verrais bien obligé de continuer à attendre dans l'ombre comme tout Shinobi qui se respecte. Dans le monde où nous vivons, l'avantage appartient à celui qui sait rester discret plutôt qu'à celui qui crie sur les toits qu'il est le plus fort. La mort est un mot que nous, Ninjas, connaissons bien et nous savons pertinemment que nous n'en sommes jamais à l'abri même si une trêve est déclarée officiellement.

Quand j'y pense, c'est dangereux de rester dans la même cachette et dans la ligne de mire de mon double qui pourrait m'adresser un regard furtif mais suffisant au moment où il disparaîtra, ainsi mon adversaire connaître ma position. Je change donc de position, mon clone ne saura alors même plus lui-même où je me trouve et enverra mon opposant dans un piège qui déterminera l'issue du combat. La pluie cesse, laissant place à quelques éclaircies mais un volume d'eau conséquent se trouve encore à ma disposition pour continuer le combat si cela s'impose. Je me suis considérablement rapproché de mon Bunshin lors de mon déplacement, il se trouve désormais à ma gauche, de profil. Je scrute rapidement les alentours mais je ne vois pas le corps de mon adversaire, où a-t-il donc pu filer ?

Je ne sens pas son flux de chakra non plus, est-il parti, m'a-t-il laissé ? J'ai la réponse à la question au moment où il sort de sa tanière, exactement à l'endroit où j'étais avant, pour se glisser habilement derrière mon clone et lui placer un kunaï sous la gorge avec un air menaçant. Ses lèvres bougent lentement, je ne sais pas ce qu'il lui dit mais c'est sûrement pas quelque chose de très rassurant. Grâce à une technique de déplacement rapide basique - mais que j'ai mis du temps à apprendre du temps où j'étais à l'académie des Ninjas - j'échange les rôles. Mon clone disparaît dans un nuage de fumée blanche, un sourire aux lèvres alors que je place à mon tour un kunaï sous sa gorge.

« C'est un peu l'arroseur arrosé non ? »

Tout comme mon clone quelques secondes auparavant, j'esquisse un sourire triomphant et resserre un peu plus l'arme blanche sur son cou, je veux voir son sang perler pour être certain qu'il s'agit bien de lui. Je suis récompensé peu de temps après, un filet de liquide rouge coule le long de mon kunaï. Cela ressasse en moi de vieux souvenirs que j'aurais préféré oublier, la vision d'horreur de mon frère écroulé après avoir été transpercé par la lame de l'ennemi. Je reste silencieux après ces paroles, ma main tremble encore d'effroi à la mémoire de ce tragique évènement. J'espère juste qu'il ne remarque pas mon état de stress sans quoi il risque de ne pas vouloir d'un camarade qui ne contrôle pas encore ses émotions.

Sérieux comme il est, il doit certainement vouer un culte au code Shinobi comme Yukio le faisait autrefois, moi c'est exactement le contraire. Je déteste être étriqué par des règles de société qui dictent ma conduite, je veux d'un monde libre, juste où tous pourront choisir leur destin. Une utopie hein, il semblerait que ce soit ce dont je rêve, j'ai tout intérêt à croire que mon interlocuteur me mènera vers cette voie, ensemble nous pourrons peut-être bâtir ce monde meilleur dont je rêve depuis ma désertion alors que j'avais tout perdu. Si aujourd'hui tout sentiment de rancune et de tristesse semble avoir été annihilé, il n'en reste pas moins qu'un sentiment d'échec et de frustration logé au fond de mon coeur.

[HRPG : Post assez court mais je ne voyais pas quoi dire...En plus j'avais pas très bien compris si ma cible c'était l'original ou le clone ^^]

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Ven 1 Mar - 11:20
HRP:
 

Le combat devait se terminer, mes forces étaient amoindris, suite aux nombreuses techniques et surtout à la pluie étrange qu’avait invoqué Hideaki un peu plus tôt dans le combat. Même si je pensais que mon adversaire devait lui aussi commencer à être épuiser. Il a utilisé bien plus de chakra que moi, au vu de ses différentes techniques utilisés. Mais je devais rester prudent, car l’ancien Kirijin avait certainement plus d’un tour dans son sac, déjà que le coup du sabre m’a un peu perturbé. Voilà bien longtemps que je n’ai pas eu pareille surprise… Et c’est ce qui me joua un mauvais tour.

Repoussant un temps sa technique da la grande cataracte afin d’avoir le temps de me substituer, j’activai la technique au dernier moment, en même temps que de relâcher le Koju Sakebi, puis rapidement et discrètement, je m’étais placé derrière Hideaki avec un kunaï sous la gorge. Mais je m’étais fait avoir. Il s’agissait en fait d’un clone, et celui-ci disparu lorsque je senti un kunaï sous ma propre gorge. Il s’était certainement camouflé et avait laissé un clone sur le terrain. Quel idiot. Voilà ce qui se passe quand on laisse si ce n’est qu’une seconde à l’adversaire. Au moins, voilà un bon rappel. Puis l’ancien Kirijin parla d’une certaine chose comme l’arroseur arrosé.

« Oooooooh… »

Puis je laissai échapper un vrai rire. Je trouvai ma position amusante. Par contre, il avait resserré son arme et je m’étais ainsi légèrement coupé. Mais cela faisait un moment que je n’avais pas vraiment ris, ainsi cela me pris quelques secondes avant de m’arrêter de rire. Puis je me substituer une nouvelle fois avec une branche de l’arbre, mais j’y restai en m’allongeant un instant. Je passai mon pouce sur ma petite coupure, et le lécha. Cela faisait longtemps que je n’avais pas saigné. Depuis mon départ du village d’Oto, mes adversaires n’étaient que des bandits ou des ninjas plutôt faibles. La guerre avait réquisitionné tous les meilleurs, et je n’avais pas eu de vrai adversaire depuis. Puis après un instant, je redescendis de l’arbre.

« Cela aurait été un vrai combat, je n’aurai jamais fait une telle erreur. Ca fait plaisir d’affronter un adversaire avec un vrai bon niveau. »

Certes, j’avais encore plein de techniques plus puissantes que j’avais en réserve, mais je n’avais aucune envie de les utiliser dans un combat d’entrainement. Et si je les avais utilisés, même caché, il ne m’aurait pas échappé. Mais bon, c’était autre chose. Aujourd’hui allait donc être le jour d’une nouvelle ère pour moi. Puisque j’allais désormais voyager avec ce Hideaki Ryûku. D’ailleurs, à ce sujet, je ne pu m’empêcher de sortir une petite taquinerie, en espérant qu’il le prendra bien. J’essuyai de nouveau le sang avec mon doigt, le regardai d’un air ennuyé, et dit :

« A Kiri, on continue de faire saigner ses amis ? »

J’essuyai de nouveau mon doigt avec ma langue, puis je le regardai et lui souris. Voilà que j’ai un nouvel ami et un nouvel allié. Au vu du personnage, j’espérai vraiment qu’il ne sera pas comme les autres, mais cela, seul le temps nous le dira.
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Sam 2 Mar - 7:40
HRPG : Je comprends t'inquiète. Sinon je pense qu'il est temps de clore ce RP ^^

Je laisse mon souffle chaud se faire ressentir sur la peau moite de mon adversaire, enfin je l'ai eu, après toutes ces attaques ! Et le pire, c'est qu'une simple ruse a suffi pour le faire perdre, je rage tout seul en pensant que j'aurais dû faire ça avant ! Il pousse un cri de stupéfaction, apparemment il ne s'attendait pas à ce que je l'ai dupé, me pensait-il aussi crétin pour me jeter dans la gueule du loup ? Enfin, il commence à rire, je me demande ce qu'il y a de si drôle à perdre un combat contre quelqu'un qu'on a rencontré quelques heures auparavant à peine. Mon kunaï fait couler son sang le long de ma lame, à ce moment là il disparaît et me laisse une branche d'arbre à mes pieds, une technique de substitution !

Est-ce qu'il veut continuer l'affrontement ? Si c'est le cas, c'est un bien mauvais joueur, dans un combat à mort je l'aurais certainement tué avant qu'il ait le temps de se rendre compte que la personne dont il menaçait de trancher la gorge n'était qu'un leurre. Je me retourne et je le vois allongé sur une branche d'arbre, se prélassant comme si rien était. Je soupire tristement, pourquoi faut-il qu'il y ait toujours quelqu'un supérieur à moi à mes côtés ? D'abord Yukio et Shiro, maintenant cet homme, je vais vraiment finir par croire que j'ai des penchants masochistes. Je laisse échapper à mon tour en petit rire avant de le rejoindre alors qu'il descend de son perchoir.

Il commence à faire l'éloge de notre combat, d'après ses dires cela fait un temps qu'il n'a plus ressenti autant d'émotion en se battant, dans une sens je le comprend, chaque affrontement nous donne une poussée d'adrénaline plus ou moins intense. Après avoir vécu une véritable expérience combattante, on devient accro à cette sensation, tous les Shinobis peuvent le confirmer. Je me laisse aller à ses côtés alors que je lui bafouille quelques remerciements pour la flatterie, dois-je comprendre par ses mots qu'il accepte de voyager avec moi ? Je suis un tel un enfant surexcité à l'idée d'avoir un peu de compagnie, n'est-ce pas ce que j'ai toujours cherché dans le fond ? La reconnaissance de quelqu'un ?

« Takuya-san...Est-ce qu'on..part ensemble alors ? »

Je veux l'entendre de sa propre bouche, alors qu'il est occupé à lécher le sang que j'ai fait couler quelques instants auparavant il me dévisage avec un air interrogateur, j'ai l'impression que je suis un imbécile, rectification, je suis un imbécile. Après avoir répondu à ma question, il commence par me demander si on fait toujours saigner ses camarades dans le village que j'ai déserté. Je ne suis même pas surpris que l'on me pose cette question, j'y ai répondu tant de fois en essayant de redorer le blason de cette faction, maintenant que je suis avec une personne pour qui j'ai un minimum d'estime je lui dit enfin la vérité.

« L'ère de la brume sanglante est passée...Malgré ça, il y a toujours des gens qui souffrent dans le lot. Lorsqu'on abandonne un camarade en mission, j'estime que c'est comme si on l'avait tué. »

Mes yeux se lèvent vers le ciel, par ces mots je pense fort à mon frère qui a été lâchement abandonné par son escouade, seul contre une brigade d'assaillants il a courageusement résisté mais ça n'a visiblement pas suffi. Les larmes me montent presque, il faut que son souvenir arrête de me peser sur le coeur sinon je ne pourrai jamais aller vraiment de l'avant, pour autant il ne faut pas que j'oublie ce pourquoi je me bats moi-même. Je renifle en évitant le regard de mon interlocuteur puis me recroqueville, je sens que le voyage ne va pas être rapide et encore moins facile. Takuya et moi, nous ne nous connaissons pas vraiment mais nos idéaux respectifs nous ont rassemblé aujourd'hui, j'espère qu'on se battra longtemps côte à côte pour faire perdurer la paix.

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Kyuuseishu no Shinobi
Kyuuseishu no Shinobi



Nombre de Messages : 41
Nindô : Je vais éradiquer l'égoisme de ce Monde, pour que la paix et l'entraide domine !
Date d'inscription : 04/01/2013



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
71/1000  (71/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   Dim 3 Mar - 13:20
Le combat était terminé, et j’avais perdu à cause d’une simple ruse… Certes, je ne me serais jamais fait avoir ainsi dans un vrai combat, mais ce n’était pas forcément une bonne chose non plus. Je n’étais plus assez concentrer, la surprise me l’avait fait perdre un peu, et cela a suffit. Je m’aurais fait tué si c’était un véritable combat, ce manque d’entrainement face à de bons adversaires m’avait affaiblit. Et c’est une mauvaise chose, si je m’affaiblis, je serais moins apte à aider les autres… Quelques bonnes missions devraient me permettre de me remettre d’aplomb. Même avec Hideaki.

Car j’avais bien envie de voyager avec l’ancien Kirijin. Dire que notre rencontre ne date que d’il y a moins de deux heures… Cette journée était celle du destin, même si je gardais quelques réserves envers mon nouvel ami, je n’avais en effet confiance qu’en ceux qui veulent la paix véritablement et seulement en le montrant via leurs actes. Ainsi, je voulais faire confiance à Hideaki et voyager avec lui afin qu’il me prouve qu’il recherche réellement la paix. Lors de ce combat, j’ai pu voir ses capacités, et même si le coup des flammes bleues m’interrogeait encore, si j’utilisais mes vraies aptitudes, je pensais réellement pouvoir gagner. Je n’avais rien à craindre véritablement – sauf si l’épée ne possédait pas des capacités cachées, et ainsi je devrais être plus prudent si jamais il me trahirait. Ainsi, lorsqu’il posa la question sur si on allait désormais voyager ensemble, je souris à nouveau et lui tendais la main.

« Je serais ravi de voyager avec toi. J’espère que tu sauras me faire mentir en prouvant que tu veuilles vraiment la paix. Ne le prends pas mal, mais avec ce que j’ai vécu, je n’ai confiance en personne tant qu’ils ne m’ont pas montré le contraire. »

La non-aide des autres quand je fus orphelin, l’incapacité que je ne puisse avoir confiance envers n’importe quel ninja d’Oto si ce n’est Orochimaru-sama ou Kabuto-sama, ce qui s’est passé après que ce premier a disparu… Beaucoup de moments donc qui ont fait que j’ai une grande méfiance envers les autres. Mais je voulais faire confiance en ce jeune homme du nom de Hideaki Ryûku qui ne m’a pas déçu du peu qu’on a passé ensemble. Et pourtant, beaucoup auraient déjà échoués en arrivant ici. Ceux qui ont réussis n’ont duré que… quelques semaines au maximum. Une espérance de vie plutôt faible, non ? C’est ça de profiter de ma gentillesse.

Puis je voulu faire une vanne concernant le pays natal de mon nouveau compagnon. Tout le monde connaissait la période la plus noire du village de Kiri, lorsque ce dernier était le village de la Brume Sanglante. Des manières de procéder brutales et sanglants étaient utilisées pour la formation des aspirants, et il faut dire que l’ancienne génération des épéistes n’a rien fait pour arranger cette réputation… Puis il y eut la réponse de Hideaki. Je savais que cette période était révolue, ainsi il ne m’apprenait rien. Il n’avait apparemment pas aperçu la blague dissimulé derrière ma question. Au contraire, il avait répondu de façon sérieuse, et il parlait même de l’abandon d’un camarade en mission qu’il considérait comme un meurtre… Et je restai silencieux à ce sujet. Quand j’étais à Oto, on donnait notre vie pour nos missions, pour rembourser Orochimaru-sama qui avait sauvé la notre. Je n’ai pas appris le respect, l’amitié ou le vrai travail d’équipe là-bas. Mais pour ma volonté de maintenir la paix, je l’ai recherché. Comme je pense pouvoir apprendre certaines choses à Hideaki, lui aussi pourrait, je pense, m’apprendre ces valeurs morales.

« Je ne connais pas le travail d’équipe. Dans mon village, nous donnions notre vie pour notre chef. La mission était la plus grande priorité. Peut-être… que réaliser des missions à tes côtés m’apprendra cette valeur. »
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]   
 

Rencontre avec la Justice [PV : Hideaki Ryuku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Taki no Kuni - Pays de la Cascade-