« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage

Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mar 8 Jan - 14:40
J’exécutais des mudras et concentrai mon chakra dans mes mains. Peu après, elles se posèrent sur un petit animal, blessé. Quelques instants plus tard, ce dernier reparti comme si rien ne s’était passé. Soufflant un peu, je préférais m’assoir sur l’une des chaises présentes dans la pièce. Cela faisait une bonne heure que je m’entrainais à soigner des animaux, et avec succès à chaque fois. Mais cela consommait trop de chakra à mon gout.

« Je suis impressionnée. Tu n’es vraiment plus le Maku que je connaissais, pas très doué pour le contrôle du chakra. »

Je regardais la femme et la remercia du compliment. Mais en rester là après quatre ans d’entrainement, j’étais un peu contrarié. Mais apparemment, malgré mes succès, il fallait que j’apprenne à utiliser moins de chakra. C’était un art très délicat. Et ce n’était qu’une étape par rapport à la technique de soin du clan. Une grosse étape, mais il restait du boulot.

« Dire que tu as commencé à t’y entrainer seul, je suis fière de toi. » disait en souriant Ayame Morichi, ma mère.

Je fus surpris sur un temps, car ce n’était pas vrai. Mais je me rappelai de n’avoir jamais parlé de cet épisode. De la rencontre avec ce type de Konoha, qui m’avait enseigné les bases du Ninjutsu médical, il y a quatre ans. Mais rien que penser à cet homme, j’en avais des migraines. Je n’avais eu que des problèmes avec ce type. Maintenant que j’y pense, la dernière fois que je l’avais vu, c’était après la guerre. Ma dernière mission pour un pays autre que Suna. Logique, vu que les villages avaient coupés leurs liens d’alliance avec les autres…


Flash-back
« Tu es sûr qu’il est parti par là ? On revient vers le village en allant dans cette direction.
- Vous n’aviez qu’à demander l’aide d’un chien pisteur, à Konoha ! Il y en a plein, là-bas, il y a même un clan qui a des loups-traqueurs.
- Tu en sais des choses !
- J’ai beaucoup voyagé avec Kasumi-sama. Konoha aussi. Mais pour en revenir au sujet, c’est loin d’être facile de retrouver la trace de quelqu’un à partir d’une odeur, surtout pour un chat !
»

Je préférais ne rien répondre sur le coup. J’avais confiance en Atoichi, et cela pourrait m’épargner des journées de recherches. Même si j’en avais déjà passé deux. Bon sang, ce type a des responsabilités, et qu’est-ce qu’il fait ? Il se balade je-ne-sais-où. Il me rappelle Yozo, tiens. Je baissai les yeux de tristesse, en repensant à ce dernier.
Konoha m’avait appelé pour une aide précieuse : retrouver le nouveau Hokage. La guerre avait fait de nombreuses victimes, et Yozo semblait l’une d’elles. Même si mon estime pour lui ne volait pas très haut, je m’entendais pourtant bien avec le Hokage, et apprendre sa mort m’a attristé. Mais cela fait partie de la vie d’un ninja, et je savais que je n’aurais rien pu faire pour l’aider. Il est mort en héros, c’est déjà ça. Et le nouvel Hokage s’appelait Kanamishi Atotsugi. Konoha avait pas mal de travaux à faire suite à la guerre, et ils avaient demandés de l’aide à un ambassadeur allié, moi en l’occurrence.

Relevant la tête, j’aperçu un village au loin. Je sorti alors ma carte et vérifia ma position. Ce village se nommait Tanzaku apparemment. J’aurais peut-être des informations pour retrouver ce type… Ce que je demandai aux passants en arrivant là-bas, en donnant son nom, et en montrant sa photo. Les dirigeants m’avaient donné sa photo afin de m’aider à le retrouver plus facilement. D’ailleurs, j’avais l’impression de l’avoir déjà vu quelque part, mais sans rien trouver pour en être sûr. J’avais peut-être vu son visage sur une photo ou une affiche quelque part, peut-être. Allez savoir. Puis après quelques dizaines de minutes de recherche, un homme, qui l’aurait apparemment vu, m’expliquai qu’il devait être juste en-dehors du village, du côté ouest. Suivant ses indications, je me dépêchai d’y aller. Et là-bas, j’y trouvai un type qui ressemblait à celui sur la photo. Je m’approchai donc de lui.

« Bonjour ! Vous êtes Kanamishi Atotsugi ? » demandais-je d’une forte voix.

En le voyant, mon impression de l’avoir déjà-vu se manifestait de nouveau. J’avais dû le voir quelque part, mais où ? N’ayant aucune réponse à m’apporter, si ce n’est un début de mal de tête, je préférais abandonner l’idée. Mais mon cerveau chauffait. Rah, ce n’est pas le moment de se taper une migraine, pourtant ! Faisant de mon mieux pour ne pas le montrer, j’observai cet homme qui allait être nommé Hokage.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mer 9 Jan - 9:55
Les fêtes organisées par Tanzaku connaissent toujours autant de succès, avant, pendant et même après la guerre, à croire que ce genre de truc ne connait pas la crise. Je n'ai pas vraiment de raison d'être ici, je n'ai personne avec qui partager mon "bonheur" et manger une glace en s'asseyant sur un banc - je cite ce que j'aurais certainement fait si j'avais des proches, ce qui est loin d'être le cas - mais bon que voulez-vous, je suis voué à rester seul et à essayer de faire parler de moi le moins possible. Je ne peux m'empêcher de hausser un sourcil au moment où je vois un homme se faire entraîner dans un club de...enfin vous voyez très bien de quoi je parle, ne m'obligez pas à le dire ouvertement. Enfin bref, je me fraye un passage entre la foule en regardant les gens s'amuser au stand de tir ou encore déguster quelques spécialités locales, je finis par céder à la tentation finalement et me glisser dans un des restaurants qui me semblent potables.

Après une heure, mon estomac est enfin rassasié et je quitte ma table en payant la facture sous les salutations chaleureuses des serveurs qui m'accompagnent jusqu'à la sortie : je n'apprécie guère les gens trop collants. C'est le début de l'après-midi, je n'ai aucune mission à effectuer et je n'ai absolument rien à faire au village, parfait...Je vais donc pouvoir faire quelques emplettes ! J'achète principalement des choses destinées à laisser une emprunte de ma visite dans ce village, quelques affiches qui me rappelleront plus tard que je suis venu ici lors de la fête, je les accrocherai sans doute au mur de ma chambre histoire qu'elle soit moins vide. Cela fait quatre ans que la guerre est finie maintenant, mon ancien mentor est mort et je n'ai plus vraiment de vengeance à accomplir, l'Akatsuki a définitivement disparu. Dans un sens cela me soulage mais d'un autre côté, cela me donnait une raison de vivre.

Je pousse un soupir et décide d'aller faire un tour plus à l'ouest, il y a vraiment trop de monde dans cette allée marchande. Je trouve un petit endroit tranquille près d'une rivière, je retire mes sandales et pose mes pieds dans l'eau, je profite d'un de ces rares moments de détente depuis la reconstruction de Konoha où les dirigeants provisoires se succèdent sans succès depuis la mort de Yozo, le Rokudaïme. Je ne veux pas vraiment dire que je regrette son règne car il fut une personne assez irresponsable de mon point de vue, du moins de ce que j'ai connu de lui. J'ai pourtant entendu que beaucoup de personnes ont pleuré son décès et que l'entièreté des habitants a assisté à ses funérailles...à une seule exception : moi. Je pense que se morfondre sur le passé ne nous aidera pas dans notre quête future, le monde et instable et quelques révolutionnaires vont sans doute en profiter. Je ne veux pas que l'histoire de la lune rouge se répète, si j'étais resté terré dans mon coin à servir Obito peut-être que je ne pourrais pas vivre en paix actuellement.

Les yeux fermés, je distingue une présence non loin de moi, je ressens du chakra...Bien, ce n'est pas un ennemi à moins qu'il ne soit pas futé au point de venir à moi sans penser à masquer son énergie. Je ne prends pas la peine de me retourner et attends de voir si je suis bien le destinataire de cette visite imprévue. Il s'arrête juste derrière moi et m'appelle, c'est alors que je fais volte-face et reconnais mon interlocuteur. C'est le Ninja à qui j'ai enseigné les Ninjutsu médical quelques temps plus tôt, il ne semble pas me reconnaître pour une raison qui m'échappe encore - ou alors dont je ne veux tout simplement pas me souvenir - puisqu'il m'a demandé qui je suis ou alors cherche-t-il simplement à me demander un nouveau service. Je passe une main passive dans mes cheveux noirs de jais en constatant son évolution, il n'a pas tellement grandi mais il me semble que ses cheveux ont un peu poussé...Je crois, à moins que je me fasse des idées.

« Euh...Ouais ? »

Ah, maintenant ça me revient ! Je crois que je lui ai fait perdre un peu la mémoire en lui infligeant un choc électrique dans la zone responsable des souvenirs de son cerveau, la neurologie n'a jamais été mon fort mais quand il s'agit de pratique je suis le maître incontesté. Je le regarde quelque peu déconcerté et cela m'amuse, j'aime bien faire tourner les gens en bourrique comme ça, on va dire que ça occupe pas mal. Je finis par me lever et remettre mes sandales pour lui faire face en me grattant l'arrière de la tête, je suis assez gêné de me faire surprendre en pleine séance de relaxation alors que je suis censé m'entraîner ou encore aider les habitants du village à refaire quelques travaux. Mais bizarrement je ne crois pas que le Shinobi de Suna est venu pour me faire des reproches, il a au contraire un petit air sérieux qui pourrait faire assez noble, sauf que ça ne lui va pas. Puis il commence à faire une drôle de tête, je le fixe l'air interloqué et lui demande :

« Ca va ? Tu vas pas clamser hein ? »

Quel tact me direz-vous mais je n'ai jamais su parler en société alors ce n'est pas maintenant que je vais apprendre à le faire ! En tant que Ninja, j'ai reçu peu de missions qui me demandaient de me tenir correctement - on se demande pourquoi - je crois que même Obito ne m'a jamais fait confiance sur ce point là, au point qu'il ne me laissait pas me faire griller tout seul en mission d'infiltration. Bref, assez parlé de ma vie, je me demande pourquoi ce type est venu ici parce qu'à mon avis, ce n'est pas pour que je l'aide à cueillir des fleurs...Enfin, je ne pense pas. Je m'approche de lui et l'examine rapidement du regard, il me paraît bien pâle pour un type qui vient du pays du vent, comme s'il n'avait pas vu le soleil depuis longtemps ! Les autres gens issus du même coin que lui sont pourtant plus hâlés mais bon, laissons-le parler de lui-même. Je crois que le harceler ne servira à rien.

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Sam 12 Jan - 13:05
Etrange mission que celle qui m’a été confié par le village de la Feuille, ou du moins, elle était des plus surprenantes. Demander à un ambassadeur d’un village allié de rechercher le nouveau Kage, il faut vraiment avoir confiance en cet homme pour faire une pareille demande. Qui sait s’il n’allait pas en profiter pour tuer ce chef, prendre sa place en se transformant en cet homme, et mener les opérations nécessaires à une attaque aisée du village. Cela aurait bien pu se passer il y a plus de trois ans, quand Suna avait décidé d’attaquer Konoha pour s’aguerrir militairement. Le village s’était même allié au village du Son à cette époque pour lancer l’attaque. Heureusement pour moi, je n’étais qu’un aspirant incapable de bien contrôler son chakra pour être efficace dans ses techniques – même si cette lacune restait encore présente, mais largement moins qu’auparavant. Konoha avait confiance en moi, et n’était-ce pas logique suite à cette guerre ? Certes, mais cela faisait toujours plaisir à voir.

Cet homme, le Hokage septième du nom, je l’ai recherché pendant quelques journées, à suivre des trace d’odeurs qui lui appartiendrait, mais cela sans succès. Jusqu’à arriver au village Tanzaku, où je pu enfin trouver des informations sur lui, et surtout sa position. Il n’était apparemment pas très loin à l’extérieur du village, et j’allai alors le retrouver. Mais s’il y avait quelque chose qui m’embêtait, c’était cette désagréable impression de l’avoir déjà vu quelque part, une impression forte qui laissait même place à un mal de tête. Mais je préférais éviter d’y penser, et demanda à l’homme que je vis s’il s’appelait bien Kanamishi Atotsugi. Ce qu’il affirma après une légère hésitation. Croyait-il que j’étais venu pour une quelconque corvée ? Possible, en tout cas la façon dont il avait répondu était plutôt interrogative, du genre ‘Ouais, c’est moi, que veux-tu ?’. Et j’allais de suite expliquer la raison de ma venue, du moins si ma tête me laissait tranquille, car en regardant l’homme, l’impression de tout à l’heure ne me lâchait pas… et ma migraine ne faiblissait pas non plus.

« Ca va ? Tu vas pas clamser hein ? »

Il avait apparemment remarqué mon mal de tête, bien que j’aie tenté de le masquer. Je préférais cependant qu’il ne s’occupe pas de moi, je n’étais pas venu pour ça. Je montrais alors un léger sourire amusé, et ajouta quelques mots :

« Non, ça va, ce n’est rien. »

Oui, je n’étais pas venu pour qu’on soigne cette migraine – qui s’est déclaré que lorsque j’ai vu ce type de mes propres yeux – mais plutôt pour lui dire ce que les dirigeants du village de la Feuille m’avait demandé de faire. Ainsi, malgré cette impression de l’avoir déjà vu auparavant je-ne-sais-où, je décidai de me présentai – au cas où que nous nous étions jamais rencontré - ainsi que d’expliquer les raisons de ma venue :

« Je suis Morichi Maku, ambassadeur de Suna. Les dirigeants de votre village m’ont demandé de vous escorter pour le retour. Apparemment, vous avez été nommé Hokage… et ils demandent à ce que vous rentriez au village. »

Je ne savais plus si c’était Hokage provisoire ou non, mais le statut restait le même quoi qu’il en soit, je ne vais pas m’embarrasser de détails administratifs d’un autre village. Ce serait plus une prise de tête qu’autre chose. Mais je me demandai s’il allait accepter mon escorte, il est assez puissant pour être Kage, et il y en a qui n’en voudront pas… Mais vu que c’était la demande des dirigeants du village de Konoha, s’il refusait, j’allais quand même insister… Et puis ainsi, je pourrais lui demander si nous nous étions déjà rencontré, car même avec ma plus grande volonté, cette impression était toujours là. Savoir si c’est le cas ou pas me permettrait d’en finir avec cette migraine. D’ailleurs, en parlant de voyage… je ne connaissais pas forcément bien la route du retour, j’étais venu depuis un endroit plus en retrait. Je n’aurais pas d’autre choix que le suivre.

« Euh… je vous suis, vous connaissez la route bien mieux que moi. »

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Dim 13 Jan - 4:37
Apparemment ce n'est pas trop grave, l'homme me répond assez poliment qu'il va bien et reprend aussitôt ses esprits, ça m'enlève une épine du pied. C'est donc avec cette pointe de soulagement qui vient envahir mon corps que je cesse de l'examiner de près et reprends mes distances avec le type aux cheveux rougeâtres. C'est à cet instant là que je remarque qu'il prend tout à coup un air plus grave qu'auparavant. Je fronce les sourcils en me grattant l'arrière de la tête, j'espère que durant mon absence on a pas nommé un nouvel Hokage trop cérémonieux qui souhaite me voir pour faire un habituel discours ennuyeux en compagnie des autres Jônins de ma promotion. Ce que je déteste par dessus tout, ce sont les gens qui parlent dans le vent et n'agissent jamais de leur propre chef, après tout ce ne sont jamais les belles paroles qui ont mis fin aux grandes guerres mais bien des batailles décisives. Formellement, il se présente donc à moi - même si je connais déjà son identité - ce qui me fait sourire, si seulement il savait qui j'étais. Je m'étais promis de ne plus jamais rencontrer les gens à qui j'ai fait du mal dans le passé, visiblement on m'empêche toujours de tenir parole.

Mais ce n'est pas la seule chose qu'il me dit, après cette présentation bien trop exagérée à mon goût - d'autant plus qu'il a l'air un peu plus âgé que moi - il balance dans un souffle une phrase que j'ai du mal à comprendre...Je reste muet face à cette "déclaration". J'hésite franchement à lui demander s'il ne fait pas un canular pour se venger de mon acte envers lui après lui avoir appris les bases de la médecine. Je crois - à en voir sa tête - que mon expression doit être risible, j'ai sûrement les yeux exorbités tant que je crois pas en ce qu'il me dit. C'est impossible...Moi...Hokage ! Après tout ce que j'ai fait, mon casier judiciaire et mon aveu durant la guerre, comment le conseil a-t-il pu me nommer dirigeant du village caché des feuilles. De plus, je pense que Yozo n'aurait jamais toléré que je sois son successeur après notre petite mésaventure...Enfin bref ! Ces quelques secondes qui passent semblent interminables, c'est comme si mon coeur avait raté un battement, je me sens bizarre. Je décide toute de même de reprendre une attitude sérieuse face à mon interlocuteur, histoire de faire comme si cela ne m'affectais pas, je réponds donc d'un ton neutre :

« C'est une blague n'est-ce pas ? »

Visiblement c'en est pas une, je pousse donc un soupir et place mes mains dans les poches arrières de mon pantalon, c'est vraiment galère toute cette histoire. En plus je vais devoir rentrer au village, moi qui avais envie d'un peu de paix, de calme ces derniers temps. La mort d'Obito, la fin de la guerre, malgré moi tout cela m'a affecté, ce n'est pas comme si j'avais un jour ressenti un quelconque sentiment de sympathie envers mon ancien mentor mais disons qu'il a quand même fait partie de ma vie. J'étais un adolescent paumé à l'époque, je ne connaissais rien à part la cruauté des Hommes. Je me résigne donc à répliquer :

« Très bien, retournons au village dans ce cas...Mais si tu m'as menti gare à toi. »

Il est vrai que j'ai encore du mal à faire confiance aux autres, même s'il a l'air inoffensif je vois toujours en chaque personne une part de mal, je n'ai pas très envie de me faire berner une seconde fois. Mais de tout de même, c'est une nouvelle assez surprenante, je me sens à la fois gêné et flatté d'apprendre que - s'il ne me mène pas en bateau - l'on a pensé à moi pour devenir le nouveau chef des armées de la feuille. Alors que je suis prêt à me mettre en route, je constate que l'ambassadeur du village caché du sable n'a pas bougé, c'est donc avec une voix un peu hésitante qu'il m'annonce qu'il va me suivre. Je hausse un sourcil, plutôt étrange pour quelqu'un qui est censé m'escorter, je me demande comment il a pu me retrouver dans ce coin aussi reculé s'il ne connait même pas le chemin. Mais soit, je lui offre un hochement de tête montrant mon approbation en guise de réponse avant de me mettre vraiment en route.

C'est plutôt agréable de marcher dans la forêt regorgeant de fraîcheur par des températures assez estivales pour la saison. Je marche donc tranquillement en profitant du spectacle que m'offre la nature autour de moi, je reste silencieux mais je sens un regard pesant sur moi, je sais que Maku m'observe régulièrement sans que je comprenne vraiment pourquoi et cela m'agace au plus au point. Je ne sais pas s'il a vraiment retrouvé la mémoire en me parlant mais s'il a quelque chose à dire, qu'il me le demande directement, je me mords pas - du moins pas encore - alors pourquoi tourner autour du pot en m'adressant quelques regards furtifs. Au bout d'une quinzaine de minutes de trajet, je me retourne et marque une halte. Froidement, je l'interroge sans pour autant sous-entendre que l'on s'est déjà rencontré pour ne pas éveiller les soupçons dans le cas où il aurait juste une impression de déjà-vu.

« Je peux savoir pourquoi tu me regardes comme ça ? C'est désagréable tu sais. »

J'ai presque l'impression qu'il est au courant de choses sur moi que...Oh non, ne me dites pas que le conseil des vieux éclopés lui a tout raconté sur moi ! Je serais dans l'embarras si c'est le cas, je crains de devoir recommencer l'opération menée pour lui faire perdre sa mémoire sur un long laps de temps et continuer ma route seul, après tout ce n'est pas moi qui ne connais pas le chemin hein ! Mais j'attends tout de même sa réponse avec curiosité, quelque chose me dit que cette journée est déjà..spéciale.



_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mar 15 Jan - 13:06
L’annonce de son nouveau poste, de ses nouvelles responsabilités laissa un silence, mais surtout, au vu de l’expression qui s’affichait désormais sur son visage, une expression de très grande surprise. Apparemment, il n’aurait jamais pensé devenir Hokage, ou qu’il ait eu le moindre indice qui aurait laissé penser qu’il le deviendrait un jour. Mais il reprit bientôt son sérieux, et demanda si ce que je venais de dire était une plaisanterie. J’en fus étonné de cette question, je ne voyais pas pourquoi je ferais ce genre de plaisanterie, je n’étais pas du village ni même un ennemi qui voudrait l’amener dans un piège. Ce qui était évidemment impossible : non seulement je venais d’un village allié, cela se voyait sur mon bandeau frontal, mais il y avait bien mieux comme excuse pour mener quelqu’un dans un piège. J’allais répondre que ce n’était pas le cas, mais Kanamishi soupira, ce qui me laissait penser qu’il avait compris que ce n’était pas le cas. Nous partîmes alors, mais non sans que l’homme me menace. Il n’avait apparemment pas confiance en moi. C’était compréhensible, difficile de faire confiance à un étranger…

Etranger… bizarrement, ce mot ne me paraissait pas percutant, mon impression de l’avoir déjà vu continuait à me trotter dans la tête, et il n’y avait rien que je puisse faire pour éviter d’y penser. C’était comme un blocage, une idée fixe qui me prenait la tête. Et elle ne diminuait pas. Ma curiosité était en éveil, et je n’arrivais pas à m’empêcher de le regarder via quelques regards furtifs. Furtifs mais pesants quand même, une lutte de pensées prenaient place dans ma tête et à chaque fois que je le regardais, ma pensée s’orienter sur ‘Je l’ai déjà vu quelque part’. A chaque fois démenti par ‘Mais je n’ai aucun souvenir de lui.’ Une preuve que je n’avais jamais du le voir. Ou alors… c’était il y a longtemps, et on s’était croisé comme ça. Non, impossible, cette impression me laissait deviner que cette rencontre devait être plus importante. Mais pourquoi ?

« Je peux savoir pourquoi tu me regardes comme ça ? C'est désagréable tu sais. »

J’eus un léger sursaut que j’avais déguisé en étonnement. Je l’avais regardé de nouveau sans vraiment m’en rendre compte. Paniquant légèrement, je laissai échapper un rire gêné, en répondant qu’il n’y avait rien. Cependant… c’était peut-être le moment pour lui poser cette question… ce serait certainement moins gênant… moins intimidant… Bizarre, je pensais que j’avais pourtant dépassé ma timidité il y a longtemps… depuis que j’ai rencontré mes coéquipières, en fait. Préférant ne pas y penser plus, je répondis finalement pour expliquer pourquoi je le regardais.

« C’est juste que… j’ai l’impression de vous avoir déjà rencontré par le passé. »

Je le regardai une nouvelle fois avec un regard intrigué et pesant, avant de le détourner. Je n’avais aucun souvenir de cet homme, la question était close. Ce n’était qu’une impression. Une impression… trop pesante pour être normale. Cela commençait à me taper sur les nerfs. Je décidai alors de penser à autre chose.
Puis finalement, une bonne heure plus tard, alors que l’on marcher dans la forêt, quelque chose attira mon attention. Ou plutôt mon odorat. Une odeur que je ne reconnaissais que trop désormais, et que j’espérai ne plus sentir pendant longtemps. Une odeur de sang. Elle devait être proche pour que je la sente aussi bien. Prenant un kunaï en main, je cherchai aux alentours après d’avoir demandé qu’on s’arrête un instant. Puis finalement je trouvai : un ninja était allongé conte un arbre, et était recouvert de sang. Son bandeau frontal désignait son appartenance à Konoha.

J’appelai le nouvel Hokage, afin qu’il m’aide à panser le blessé, mais je regardai sa blessure d’abord. J’avais senti son souffle, donc il était vivant. Par contre, sa blessure à l’abdomen semblait grave. Il fallait le soigner. Expliquant qu’il avait besoin de premiers soins avant qu’on l’amène le plus vite possible au village. Je ne maitrisais pas parfaitement l’Irou, mais si je pouvais si ce n’est l’aider un peu à tenir, j’en serais satisfait. Dire que celui qui m’a appris l’Irou ne m’a appris que la base… D’ailleurs, je ne me souvenais plus qui m’avait enseigné cela. Pas le moindre détail. Il devait pas être remarquable pour que je l’oublie ainsi…

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mer 16 Jan - 6:38
Je commence à prendre conscience de toutes les responsabilités qui me tombent dessus, c'est assez risible d'accorder de telles charges à une personne qui n'a jamais été vraiment présente pour le village. Sérieusement, je me demande comment le conseil des p'tits vieux a pu tomber sur mon dossier lorsqu'ils ont cherché un successeur au défunt Yozo. Au début, je me souviens qu'un certain "Onime" avait été placé au pouvoir, alors que le Rokudaïme venait de disparaître tragiquement, le village était bouleversé, j'imagine qu'il a été nommé d'urgence étant donné la gravité de la situation. Je n'ai aucune idée - à priori - de la raison pour laquelle cet homme a fui le Konoha, peut-être a-t-il des choses à se reprocher - tout comme moi - et qu'après la guerre, ses crimes auraient été dévoilés au grand jour. Nul n'est omniscient donc il se peut que je ne connaisse jamais la vérité.

Enfin bref ce n'est pas la chose dont je devrais me préoccuper en premier, pour l'instant il paraît que je dois rentrer au village pour officialiser mon arrivée dans le cercle privilégié des dirigeants du village caché de la feuille. Alors que je marche aux côtés de l'ambassadeur de Suna gakure no satô, je remarque qu'il me lance des regards furtifs à plusieurs reprises ce qui a le don de m'agacer et qui finit par me mettre hors de moi. C'est à cet instant que je me retourne et le réprimande à ce sujet, c'est alors qu'il me répond avec une certaine gêne qu'il n'a pas réussi à dissimuler qu'il a l'impression de m'avoir déjà vu. Je ne sais pas quoi répondre au début, entendre la vérité de lui ferait sûrement pas plaisir. Il m'adresse alors ce regard à la fois intrigué et désagréable, je fronce les sourcils et fait volte-face avant de lui répondre calmement.

« Sûrement rien de très important alors. Concentre-toi sur la route, même si nous sommes en période de paix. On ne sait jamais. »

C'est la seule chose que j'ai trouvé à dire pour détourner le sujet, je n'ai pas l'intention d'avoir une conversation au sujet du petit "accident" qui est arrivé dans le désert bordant le village caché du sable, cet instant où ma main a - sans le faire exprès - dérapé sur la tête de Maku et lui a infligé quelques impulsions électriques. Sans plus attendre donc, nous reprenons la route dans une ambiance encore plus morne et monotone qu'avant, je n'ai pas besoin du contact humain de toute façon. Puis, au bout d'une heure de route, j'entends le Ninja renifler bruyamment derrière moi, je me demande qu'est-ce qu'il a senti cette fois, serait-ce mon parfum qu'il a reconnu ? Ah décidément il ne me laissera pas en paix de sitôt !

Il accourt alors vers un endroit non loin d'ici, je décide de l'attendre dans un premier temps, il a sans doute repéré un pillard ou autre danger mineur. Moi, je n'interviens pas : c'est son boulot de me protéger non ? Mais après quelques minutes il m'appelle, je soupire et arrive d'un pas traînant vers l'endroit d'où provient la voix de mon interlocuteur. Je découvre alors un spectacle assez "choquant", un Shinobi de Konoha ensanglanté et affecté de manière plutôt grave, sur le coup je ne sais pas si je dois réagir au risque d'éveiller des souvenirs chez l'homme à la crinière rouge. Mais au moment où je m'interroge sur le fait d'intervenir ou non, je regarde fixement sa blessure et prend pitié, je vois bien que le Suna'jin n'est pas apte à l'aider.

Un cruel dilemme s'installe alors, assommer une nouvelle fois le type du clan de nomade pour qu'il ne se souvienne de rien et sauver l'autre Ninja ou alors le laisser ici et tout de même assommer Maku. Le choix est difficile et le temps me manque, si seulement on ne l'avait jamais découvert, tout aurait été plus simple. Je me gratte l'arrière de la tête en signe d'hésitation avant de lancer assez froidement à Maku tout en plaçant mes mains sur le thorax de la victime couverte de sang qui me fait doucement sursauter en poussant un grognement inattendu :

« Je me charge de lui procurer les premiers soins. Va faire le guet plus loin s'il-te-plaît, il se peut que l'ennemi soit encore dans les parages. »

Toutes les excuses sont bonnes pour l'éloigner de moi, j'attends qu'il soit assez loin de moi pour dégager de mes mains un halo verdâtre qui vient refermer peu à peu la plaie du blessé qui pousse un petit cri de douleur au moment où sa peau se referme. Les tissus nerveux sont assez soudés pour les deux heures de route qu'il nous reste à faire, les médecins du village pourront certainement encore améliorer ça mais pratiquer de la chirurgie dans un lieu insalubre pourrait infecter sa plaie. Pour dissimuler sa balafre largement refermée pour des premiers soins, je saisis de ma poche quelques bandages que j'enroule autour de son corps. Comme il fait assez chaud, je pense qu'il n'est pas nécessaire de le revêtir, on pourra très bien le porter torse nu en faisant attention à ne pas rouvrir ses blessures. Je hisse son corps avec attention sur mon épaule et commence à reprendre la route en clamant :

« Nous pouvons partir Maku. Ne t'inquiète pas pour le soldat, il est hors de danger. »

En tout cas j'espère qu'il ne m'a pas discrètement espionné pendant que je donnais les premiers soins à ce Ninja, je suis dans l'embarras si c'est le cas...

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Dim 27 Jan - 13:36
Le voyage n’allait pas être très agréable. Avec cette impression tenace qui occupait ma tête, je savais que cela allait être dérangeant… d’autant plus que je cherchais à savoir pourquoi je l’avais, vu que je n’avais aucun souvenir de cet homme. Kanamishi Atotsugi, ou le nouveau Hokage. Evidemment, il avait remarqué ces regards furtifs que je lançais en sa direction, et je lui expliquai le problème lorsqu’il me questionna par rapport à mes agissements. Mais la réponse qui vint n’était pas celle que j’aurais pensée. En effet, il avait répondu que cela ne devait pas être important. Evidemment, je le comprenais, mais cette impression ne voulait pas partir, même avec toute la volonté du monde. Et même en le disant par lui-même, cela n’avait rien changé. Ou alors c’était une rencontre plus importante pour moi que pour lui ? Non, je ne pense pas. Bah, inutile d’y réfléchir.

D’ailleurs, le Konohajin expliquait qu’il valait mieux se concentrer sur la route, et il n’avait pas tord. Car un peu plus tard, j’avais senti l’odeur du sang, et retrouvé un ninja de Konoha inconscient, et gravement blessé. Je me demandais ce qui avait bien pu se passer pour qu’il se retrouve dans un tel état. Cependant, je ne savais pas si je devais essayer de le soigner, même si je ne maîtrisais pas vraiment l’Irou. Puis finalement, ce fut l’Atotsugi qui s’en chargea, en me demandant de faire le guet. Evidemment, j’étais d’accord, qui sait si ses poursuivants étaient dans le coin ou non. Je m’étais alors éloigné un peu, et Atoichi, qui nous avait suivi discrètement – je dois avouer l’avoir oublié depuis que j’avais rencontré l’autre homme – se plaça sans histoire au-dessus de moi, en alerte.

« C’est rare que tu décides seul de surveiller les alentours.
- Je ne suis pas bête
, dit-il avec dédain, j’ai plus d’expérience que toi sur les champs de bataille. Je connais mon rôle. »

C’était loin d’être faux. Depuis combien de temps étais-je devenu un ninja ? Un an avant la guerre, en fait, je n’étais pas prêt lors de l’examin chuunin auquel mes coéquipières avaient participé. J’étais prêt au suivant, et ce fut l’élément déclencheur de la guerre. J’étais devenu Chuunin au même moment. En même temps que Bras Droit. Il faut dire que j’avais énormément progressé en six mois, vu que j’avais désormais mon nindo. Mais cessons de ressasser le passé. Tiens, maintenant que j’y pense, j’avais peut-être une idée. Je n’avais pas envie d’avoir des ennuis avec des ennemis qui nous pourchasseraient. Et j’avais une astuce pour ça. Par contre, je devais mémoriser l’aspect physique du blessé.

Je me retournai donc, regardant de loin le Hokage soigner l’autre ninja inconscient. Je mémorisai rapidement à quoi il ressemblait, mais par la suite, mon regard était attiré par la scène. Du moins par l’Atotsugi soignant le blessé. Mais ce ne fut que de courte durée, car ma migraine pris la suite. Plus forte que d’habitude, d’ailleurs. La tête dans mes mains, je tentais de ne penser à plus rien pour calmer ce mal de tête. Qu’est-ce qui m’arrivait ? Ce n’était pas le moment de tomber malade ! Non, ce n’était pas une maladie, ce mal de tête, n’avait débuté que depuis que j’ai rencontré cet homme. Il devait y avoir quelque chose qui s’était passé entre moi et cet Atotsugi pour que ma tête réagisse ainsi. Mais impossible de me rappeler de quoi que ce soit !

Finalement, la voix de Kanamishi retenti. On pouvait reprendre la route. Reprenant mes esprits, je me souvins de mon idée et l’exécuta rapidement : je créai un clone qui se transforma pour ressembler au ninja blessé, et lui laissa un parchemin explosif. Un leurre explosif en quelque sorte. J’avais déjà utilisé cette astuce durant la guerre, mais dans un but de capture plutôt. Ce sera la première fois que je l’utilise pour brouiller les pistes. Puis je rejoignais le Hokage, après qu’Atoichi est choisi d’utiliser ma tête pour se reposer. Je ne lui reprochai rien, car je préférais l’avoir avec nous, au cas où, et puis, j’avais déjà la tête plutôt chaude, alors avec une boule de poil sur la tête ou pas, ça n’allait pas changer grand-chose. Quel tête de mule, ce neko, de toute façon…

« J’ai laissé un leurre explosif là-bas, ça devrait les empêcher de nous tracer… normalement. » expliquais-je à Kanamishi, afin qu’il ne soit pas étonné qu’une explosion retentisse.

Et cela devrait fonctionne, car sinon ils auraient déjà retrouvé le ninja s’il y avait un ninja sensorielle parmi ceux qui avaient infligés sa blessure au Konohajin. Espérons juste qu’il ne l’avait pas passé sans l’avoir vu, car sinon il pourrait alors être alerté par l’explosion, s’ils s’étaient scindés en groupes, et que l’un de ces groupes est tombé sur mon leurre. Et les ennemis restants pourraient nous croiser… et là le combat serait inévitable.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mer 30 Jan - 4:40
Nous reprenons donc la route avec la conscience plus légère que précédemment, du moins en ce qui me concerne, je ne peux pas parler au nom de l'ambassadeur du village caché du sable. J'ai réussi à sauver cet homme en lui octroyant les premiers soins sans me faire détecter par l'homme aux cheveux rouges, ça m'enlève déjà une épine du pied si l'on peut dire ainsi. Tout de suite après mon signal, mon interlocuteur se dirige vers moi, apparemment il n'a pas eu de complication, tant mieux d'un côté...Ce n'est pas comme si ma vie n'était pas déjà assez difficile, d'un autre côté ça m'aurait donné une excuse pour le laisser dans cette forêt seul, avec un peu chance il ne se serait pas souvenu qu'il était censé m'accompagner. Enfin bref, autant prendre les choses comme elles vont, qu'elles aillent dans le bon sens ou non d'ailleurs.

J'aperçois alors Maku me rejoindre avec un chat sur la tête, j'implore par la même occasion que son invocation n'ait jamais croisé ma route, si ça se trouve il était présent avec nous lorsque je l'entraînais dans le désert bordant Suna gakure no satô...Argh, je crois que je suis atteint de paranoïa ! Je sais qu'un jour ou l'autre il apprendra la vérité car, si je suis bien nommé au poste de Hokage, je crains bien que nous serons tous les deux obligés de nous revoir par la suite, même si je pense qu'il n'éprouve absolument aucune sympathie pour moi et c'est réciproque. En tant que "diplomate" il est néanmoins obligé de ne rien laisser paraître, je me demande ce qu'il me dirait s'il retrouvait subitement la mémoire par le plus grand des hasards.

Le Suna'jin me sort soudainement de mes songes en élevant la voix, d'après ses dires il a préparé un leurre pour tromper l'ennemi et l'empêcher de retrouver notre trace. Je hoche la tête en signe d'approbation, je n'ai rien à ajouter, c'est son devoir d'assurer ma protection jusqu'au village de toute façon, je ne vais certainement pas l'applaudir en poussant des cris de joie. De toute façon, je ne suis pas sûr que son plan va fonctionner, l'ennemi est peut-être dupe mais pas aveugle, au bout d'un certain temps il va se rendre à l'évidence que nous sommes passés par là et, à l'allure où nous marchons il est très facile de nous rattraper. De plus, il n'est pas impossible que notre futur adversaire ait vu le Ninja nomade à l'oeuvre, et s'il était déjà à nos trousses ?



« Pousse toi, ils sont déjà là. »

Oui j'ai bien précisé qu'ils sont plusieurs, deux plus exactement, en observant quelques détails de plus près j'ai remarqué que ce n'était pas possible qu'un seul homme ait pu blesser aussi gravement le Ninja de Konoha. En le soignant j'ai aperçu sur son bras un tatouage symbolique, ce mec est un vétéran du service spécial ANBU, ce n'est pas à la portée de n'importe qui de battre un membre des forces secrètes de notre village. Et puis, lorsque j'ai repris la route j'ai aperçu au sol différentes traces de pas, j'aurais pu croire qu'il s'agissait des miennes et celles de Maku mais en prêtant un peu plus d'attention, aucun de nous ne possède un aussi petit pied pour porter les sandales dont les traces semblaient partir vers l'Est et en ce qui concerne les autres empruntes, elles semblaient effectuer un déplacement latéral vers le Sud, or...C'est là d'où nous venions et aucun de nous n'a fait demi-tour.

Comme je m'y attendais l'un d'eux s'était déjà rapproché de nous pour suivre notre trace, je peux sentir son chakra maintenant. Je me retourne vivement et lance un kunaï en direction de mon adversaire qui esquive habilement mon projectile et siffle par la même occasion, le deuxième ne devrait pas tarder une fois que son camarade a lancé le signal. Le combat est sur le point de commencer, décidément...Je ne suis même pas rentré chez moi et les ennuis commencent déjà. Quelle raison avons-nous de nous battre ? Aucune j'imagine, mais nous autres Shinobis avons sans nul doute un ego qui nous pousse à nous affronter pour l'honneur, enfin il paraît que ça s'appelle comme ça.

« Je m'occupe de lui, reste sur tes gardes. L'autre ne va pas tarder à venir.
- J'te trouve bien prétentieux.
»

J'esquisse un faible sourire, ce n'est pas du tout de la prétention mais disons que je suis presque content de pouvoir me dégourdir un peu les muscles, depuis la fin de la guerre je n'ai pas vraiment eu d'occasion pour me battre sérieusement contre des adversaires qui donnent tout. Il n'a pas l'air vraiment dangereux, je pense qu'il est juste doué pour se dissimuler dans le décor, c'est pour cette raison qu'il a pu prendre par surprise l'ancien membre des forces spéciales et son équipier a dû s'occuper du reste. Nous sommes en temps de paix, parfois il arrive de trop baisser sa garde en pensant que rien ne peut arriver. Quoiqu'il en soit, au corps à corps je ne pense pas qu'il ait la moindre chance contre moi...

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Lun 18 Fév - 9:42
La trouvaille d’un corps, certes encore en vie, d’un ninja, je craignais que ce voyage ne soit perturbé par une attaque. Et pire, si ceux qui avaient blessés ce konohajin étaient de bon niveau, j’aurai besoin de l’aide de ce Kanamishi pour combattre. Je suis plutôt bon – ce que j’en ai déduit après ma nomination comme Bras Droit et comme chef des Forces Spéciales – que ce soit au niveau des combats, ou comme stratège, à voir. Mais cela n’empêche pas que je connaissais mes lacunes, et que j’avais encore beaucoup de progrès à faire. Je connaissais un bon objectif pour savoir si j’étais du niveau de mes prédécesseurs Dotoniens, et j’en étais encore loin… Mais pour le moment, j’allais me contenter de mon rôle, mon rôle de ninja de soutien et de protecteur. Et c’est avec ce dernier rôle que je passe cette journée, comme escorte pour le futur Hokage.

Après que le futur chef de Konoha ait soigné le ninja blessé, j’avais créé un leurre. Si le ninja était encore là, vivant, c’est que ses agresseurs ne l’avaient pas encore trouvé, et donc qu’ils ne devaient plus être très loin. Puis nous reprenions notre route. J’avais prévenu le konohajin par rapport au piège. Puis un peu plus tard, je venais de penser à un détail qui m’avait échappé tout à l’heure… Et si les ennemis venaient de l’autre côté ? Bah, peu importe, du moment qu’ils ne nous croisent pas… Je restai optimiste… jusqu’à ce que le futur Hokage me dise qu’ils ne sont pas loin. Surpris mais aussitôt en alerte, je demandai à Atoichi s’il ressentait un chakra approcher. Il répondit affirmativement, mais avant que l’on puisse faire quoi que ce soit, Kanamishi envoya un kunaï derrière nous. Un homme surgit alors en esquivant le projectile, et siffla, pour ramener son ou ses compagnons, c’est selon. Mais peu après, j’avais entendu un bruit d’explosion. Mon piège avait fonctionné ? Le timing me paraissait louche… Autant être préparé au pire.

Atoichi, voyant que le combat allait certainement commencer, s’enfuit en direction de l’arbre le plus proche. Ce n’était pas un combattant. Puis Kanamishi me dit de rester sur mes gardes, car un autre devrait bientôt arriver. Sans blague ? Je savais ce que je devais faire. Je pris ma pose de combat, et attendait patiemment. Le Hokage allait s’occuper du type déjà présent, donc je devais rester concentrer concernant l’arrivée de l’autre ennemi. Je fini par ressentir sa présence, et me tournait en sa direction. Juste à temps, car ils nous avaient réservé une vague de projectiles pour nous cueillir. Sans attendre, je fis quelques mudras puis posais mes mains sur le sol pour soulever un mur de terre. Les projectiles furent ainsi bloqués, tandis que l’autre homme fit son apparition. Je m’avançai alors vers lui, inutile de trop trainé dans les pieds du Konohajin, il avait bien dit qu’il s’occupera du premier qui est arrivé, et apparemment, ils n’étaient que deux. Du moins d’après lui. Puis en regardant mon opposant, je vis que sa main avait des traces de brûlures…et récentes en plus.

« Je vois que tu as réussi à éviter mon piège…
- Ah c’était donc toi ! Je me disais bien que ce type de Konoha n’avait pas pu se faire sauter lui-même. Pas de chance, ça a failli marcher !
» disait-il en raillant.

Donc finalement ce piège pouvait ne pas fonctionner. Au vu de la brûlure, je dirais qu’il a bloqué mon clone avec un projectile quand ce dernier lui a sauté dessus quand mon opposant avait entendu son compagnon l’appeler. Du moins, logiquement, car on n’utilise pas ses mains pour se protéger, mais ses bras… Et la brûlure ne s’étendait que jusqu’au poignet…

« C’est bien que tu m’ais dis que c’était de toi, ce piège, je vais pouvoir te faire payer au centuple ce que tu m’as fait. »

Et sans perdre un instant, il enchaîna les mudras. Et il utilisa une technique Raiton, le Daishinso. Et ce fut comme un gros arc électrique qui fonça vers moi. Je l’esquivai au dernier moment, histoire qu’il ne puisse contrôler sa direction afin de pouvoir échapper à l’arc qui revenait désormais vers moi. Je continuai d’éviter l’attaque avec des sauts, jusqu’à avoir le bon moment propice pour lancer un kunaï en la direction de mon adversaire. Il l’esquiva facilement, mais sa technique s’arrêta. C’était au moins ça. Et désormais, les hostilités sont lancées. Et dire que je pensai ne pas avoir à combattre si tôt après la guerre…

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mer 20 Fév - 8:01
Avant même d'accéder officiellement à mon poste de Hokage je commence à avoir des ennuis, eh bien on peut dire que ma vie ne sera jamais un long fleuve tranquille. Après avoir donné mes très brèves instructions à Maku, je me lance sur mon adversaire qui a visiblement hâte de me défier. Il ne prend même pas la peine d'esquiver la première droite que je lui assène d'un coup de poing bien placé. Je le vois cracher quelques gouttes de sang avant de reprendre l'assaut, plus déterminé que jamais à me mettre à terre, je pare son coup sans difficulté et prends du recul, c'est étrange quand même, il n'a vraiment pas le niveau pour mettre un type des forces spéciales dans l'état où je l'ai retrouvé. J'espère que mon dit coéquipier n'aura pas trop de problèmes pour descendre l'autre. Je finis par pousser un soupir, le combat ne va pas être intéressant s'il s'y prend toujours de la même manière, décidément ce bourrin n'a aucune notion de stratégie.

Frustré de son échec, il revient à la charge, je sens qu'il concentre son chakra, je ferais mieux de me méfier même si je ne pense pas qu'il pourra faire grand chose. Je saisis un kunaï et effectue quelques bonds vers l'arrière afin d'avoir l'avantage d'une vue d'ensemble sur le terrain. Il sourit, un filet de sang coule le long de sa lèvre inférieure, il perd soudainement connaissance, je ne comprends pas...Je m'approche sans trop me brusquer, pourquoi est-il tombé à terre sachant que quelques secondes auparavant, il semblait encore aller très bien. Une aura entoure son corps qui se relève lentement, quelque chose n'est pas pareil qu'avant mais je ne sais pas encore quoi. Il ouvre brutalement les yeux, ses pupilles sont devenues rouges, j'abaisse mon regard vers son avant-bras, il a activé un sceau d'après ce que je peux constater.

« Hmpf. Je ne sais pas d'où tu viens ni qui tu es mais je vais devoir utiliser les grands moyens. »

Le corps du type se met à avancer à une allure fantomatique...C'est vraiment bizarre ! Je fais un saut de côté pour éviter de justesse son premier assaut, c'est donc avec cette technique pour le moins étrange qu'il a réussi à mettre l'ancien ANBU dans un sale état. Je compose des mûdras et fait apparaître à mes pieds un chien de foudre, je me demande s'il va reprendre conscience s'il subit des dégâts, vérifions ça tout de suite. Mon animal électrique se rue sur mon adversaire alors que je fais un bond pour atteindre une branche d'arbre située juste au dessus de moi. Comme je l'ai prévu, mon adversaire esquive facilement l'attaque et se retrouve le dos tourné vers moi, je saute sur l'occasion et me propulse sur lui à l'aide de la force de mes bras, mais il se retourne au dernier moment et pare mon attaque.

Il me rejette plus loin, je n'ai pas le temps de regarder en arrière pour voir si Maku s'en sort face à son adversaire, s'il possède le même pouvoir. Malgré la puissance qui lui donne cette technique de sceau, je peux déjà citer un inconvénient majeur. Depuis le début de notre combat je ne l'ai pas touché une seule fois mais du sang coule maintenant de son nez, il ne va pas pouvoir utiliser cette technique longtemps, à moins qu'il souhaite se battre jusqu'à la mort. Je relève les manches de ma chemise et frappe un coup sur mes cuisses, j'attends qu'il approche pour vérifier quelque chose chez lui. Il répond à ma provocation et approche, une arme blanche en main, je fais de même et pendant que nous échangeons quelques coups de lame, j'essaie de voir si sa peau n'est pas en décomposition.

Au moment où je m'éloigne, je fais un rapide bilan des faits dans ma tête...Ce n'est pas un cadavre, il est donc bel et bien possédé alors qu'il est vivant. Mais alors pourquoi utiliser cette technique ? Pour nous faire perdre du temps ? Je fronce les sourcils, ce n'est pas logique d'agir ainsi ! Néanmoins, avec une telle vitesse et une telle force, je crois que je ne vais pas pouvoir le battre avant qu'il ne se vide complètement de son sang - dont l'écoulement semble avoir ralenti - et ça risque de m'épuiser plus qu'autre chose. J'ai bien une stratégie, mais je ne suis pas sûr qu'elle fonctionne et puis je risque quand même ma peau dans le cas où il ne se montrera pas sympa avec mon "cadavre". Si seulement j'avais une réserve de macchabées déjà prêts juste pour moi, malheureusement je ne peux pas en invoquer un ici, ça serait beaucoup trop flagrant. Tant pis, il faut que le timing soit parfait.

Je m'avance vers lui et soupire, il me regarde, son oeil gauche commence lui aussi à évacuer du sang...C'est répugnant. Il prend un kunaï, c'est frustrant de le dire comme ça mais je vais être contraint de le laisser gagner pour le moment..Néanmoins il risque d'avoir une petite surprise après. Je ricane intérieurement rien qu'à la pensée de sa réaction si mon plan fonctionne comme il faut. Nous marchons l'un vers l'autre et prenons de la vitesse jusqu'à nous frôler suffisamment pour entendre le coeur de l'autre battre. Tout se joue en une fraction de seconde, je simule ma chute au moment où il me donne un coup de kunaï et fais terre les battements de mon coeur. Ma conscience s'envole, je suis incapable de continuer à réfléchir, ça faisait longtemps que je n'avais plus utilisé cette technique...Léthargie. Maku, j'espère que si tu me retrouves, tu comprendras mon plan.

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mer 20 Mar - 12:53
Finalement je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir des complications, il faut toujours que les missions soient plus difficiles que prévu ou que quelque chose se passe en même temps. Ce deuxième cas est exactement la situation du moment. Alors que j’avais juste à escorter le nouvel Hokage a son village, il a fallut que l’on croise un ninja de Konoha blessé, et que cela finisse par nous apporter des ennuis… Deux ennuis surtout. Deux ninjas étaient arrivés là où nous étions, et nous n’eûmes pas d’autres choix que de les combattre. J’aurai bien voulu y passer outre, mais après une telle guerre, finalement la paix est fragile, et ce genre d’ennemi est malheureusement trop courant. Nous avions eu pas mal d’incident du côté de Suna, avec les bandits ou équivalents.

Alors qu’un des types arriva, le deuxième ne se pointa qu’après, nous réservant une salve de projectiles en guise de bienvenue, que je bloquai aisément avec une technique. Ce deuxième ninja qui a malheureusement échappé à mon piège… Puis Kanamishi et moi-même prîmes chacun un adversaire. Et en guise de début de combat, il utilisa une sorte d’arc électrique pour m’attaquer, mais je réussis à le stopper avant obligeant mon adversaire d’esquiver quelques projectiles. Je me remettais en garde, prêt à toute éventualité. La Raiton est mon plus gros point faible, je vais devoir faire plus attention.

Mon adversaire ne se reposa cependant pas un seul instant. Recommençant de nouveaux mudrâs, il fallu moins de temps pour invoquer sa technique, celle du Doton - Tsuchi Kairō. Donc il maîtrisait le Doton aussi… Associer deux éléments comme ceux-là fait que s’il est capable de les combiner, cela devient extrêmement dangereux, et je parle en connaissance de cause, mon ami Hisato et moi-même avions fait des essais avec mon Doton et son Raiton. Aussi je compris le bon coup : il était trop dangereux pour moi de rester dans cette technique. Donc soit je me fonds dans le sol, mais avec son raiton il pourra se déloger tranquillement, soit je saute, et je risque de me faire cibler par une autre attaque Raiton. Cependant, contrairement à la première solution, je pouvais toujours me défendre pour la deuxième. Je commençai alors quelques mudrâs puis je sautais hors de la technique. Et comme je le pensais, mon adversaire ne tarda pas à relâcher un nouveau laser de foudre. Je relâchai ma technique, et mon Fuuton Fuusajin dévia sa technique suffisamment pour que je sois hors de danger.

Et cette fois-ci, j’attaquai de suite afin qu’il ne puisse pas avoir le temps de riposter. Je créais alors en même temps quatre clones de terre et l’attaqua au Taïjutsu, mes clones en avant. Mais pas assez rapidement. Il avait eu le temps de concentrer son chakra et une sorte d’armure de foudre l’enveloppa avant que deux de mes clones le touche. Le Doton étant faible au Raiton, il n’en fallu pas plus pour les faire disparaitre. Profitant de ce moment d’invincibilité, il fit de nouveau mudra, puis lorsque l’armure disparu, il plaqua sa main contre le sol.

« Doton - Retsudo Tenshuyō »

Le sol trembla puis le sol se fissura de tout part. Déstabiliser, je décidai de reculer le plus loin possible pour éviter cette technique hautement dangereuse. Mes deux derniers clones eurent moins de chance. Retour à la case départ. Décidément, pas moyen de l’avoir de près. Va savoir comment était son coéquipier, mais rien que de l’affronter, je me rends compte de la difficulté du combat. J’espérai que Kanamishi s’en sortait. Je ne pouvais quitter mon adversaire des yeux pour le moment. Encore raté. En profitant de sa technique et mon obligation de prendre du recul, il avait créé quelques clones qui se dirigeaient vers moi. Habitué à ce genre de situation, je fis rapidement les mudrâs nécessaires au Fuuton, Fuusajin, qui repoussa les clones au bon moment. Mon adversaire en profita pour utiliser une technique. Et je vis à ma grande – et mauvaise – surprise, qu’il s’agissait d’une technique Katon. Ma protection Fuuton pris feu, mais je pus m’échapper de justesse en retournant dans le sol. Ce dont profita mon adversaire encore une fois : enchainant de nouveau des mudrâs, il plaqua ces mains sur le sol et libéra son chakra Raiton. La terre étant conducteur, je fus électrisé par la technique. Mais ce ne fut pas ma plus grande douleur.

En effet, peu après avoir commencé à subir la technique, et peut-être à cause d’elle, ma migraine repris avec une intensité maximale. Ma tête était en feu, du moins j’en avais l’impression. Elle me faisait très mal. Mais en même temps, il y eu comme un déclic. Comme un verrou qui s’était ouvert, pour ouvrir un secteur de ma tête qui contenait des souvenirs que je n’arrivais pas à me rappeler… Le visage du Konohajin me semblait d’un coup familier, et mon impression prit un sens. Oui, je connaissais ce type. C’était lui qui m’avait appris les bases de l’Irou. Cette migraine qui m’avait pris en le voyant soigner le blessé était logique, c’était lié à se souvenir quasi-effacé, ou plutôt enfermé. Pour je ne sais quel raison, il avait dû, grâce au Raiton, se faire oublier. Quand j’avais repris connaissance ce jour-là, j’avais dû rester en arrêt car mon cerveau ne fonctionna plus correctement. On m’avait cependant dit que j’avais reçu un sacré coup de Raiton. Quoi qu’il en soit, ce type n’était pas net… Reprenant tout mon corps en contrôle, je fus déterminé à finir ce combat, avant de m’occuper de ce pseudo-Hokage… J’étais en rage, désormais.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mar 26 Mar - 9:03
Lorsque je reprends doucement conscience je crois que je n'ai pas encore totalement le contrôle de mon corps, je préfère attendre un peu au lieu d'essayer de reprendre le dessus directement. Mon adversaire est redoutable, et tout ça à cause d'un Jutsu à priori interdit. Je sens ses mains sales me porter, j'ignore où il m'emmène mais j'espère qu'il n'y a pas beaucoup de monde, comme si je n'avais pas assez avec un spécimen ! Il me pose doucement et pousse un grognement, une fois que je le sens éloigné de moi je bouge mes doigts pour récupérer mes sens, je ne sens la présence d'aucune autre personne, je vais pouvoir l'attaquer en traître dès qu'il reviendra. Ce qui est bien avec moi, c'est que je maîtrise les techniques de l'adversaire, contrairement aux autres guerriers prudes de Konoha qui n'osent pas s'approprier des Jutsus interdits, la nécromancie est mon alliée.

Seuls ceux qui savent comment se bat l'ennemi peuvent l'anéantir, ceux qui n'osent pas resteront à jamais des faibles, pour battre des adversaires de taille il faut savoir les maîtriser et par conséquent manier leurs propres armes pour les retourner contre eux. C'est ça qui m'a sauvé pendant la guerre, je savais tout aussi bien ce que préparait un camp que l'autre, ainsi j'étais libre de choisir ma voie et d'offrir la victoire au camp qui me convenait le mieux. J'ai choisi celui de l'alliance Shinobi, ce ne fut pas facile de me décider mais au final je suis plutôt satisfait de mes actions, après avoir ouvert les yeux au sujet de mon ancien mentor j'ai tendu le bras vers la lumière, aujourd'hui une ère de paix provisoire berce le monde des Shinobis, et j'en suis l'un des acteurs.

J'ai longtemps parcouru les ténèbres sans jamais y trouver quelque chose qui me correspond, il a fallu attendre que j'en sorte pour trouver le véritable homme qui sommeillait en moi. Kanashimi Atotsugi n'a pas un mauvais fond malgré ce que les gens disent, l'assassin de ses parents, de sa grand-mère et de son meilleur ami, un dangereux psychopathe qui s'est rallié à Konoha pour ne pas finir comme la vermine de l'Akatsuki. Pourtant aujourd'hui, il paraît que je vais devenir Hokage, quelle mouche a piqué les dirigeants pour mettre à la tête du pays le plus influant du continent, un homme plein de remords et dont les bruits qui courent à son sujet sont plus que péjoratifs ?

Revenons à nos moutons, je sens que mon opposant se rapproche de moi, j'ignore ce qu'il compte faire et pour le découvrir, j'ouvre un oeil de manière assez discrète pour qu'il ne remarque rien, à ce que je vois il revient avec une arme. Je souris, alors il n'y a aucun enjeux stratégique derrière cette embuscade, il veut simplement me tuer, qui l'eut crû ?! Alors qu'il semble avoir perdu son oeil droit après avoir épuisé un quart de sa réserve de sang, j'en profite pour lui faire un croche-pied. Il tombe naturellement dans mon piège, je me relève en effectuant un saut puis me rabats sur lui en lui arrachant des mains le couteau qu'il tenait. Sans réfléchir plus longtemps je lui plante l'arme blanche une fois dans chaque bras de manière à ce qu'il ne puisse plus s'en servir pour effectuer des sceaux ou quoique ce soit d'autre.

Il hurle de douleur tandis que je me relève, les mains pleines de sang, je ne sais pas si je vais pouvoir faire grand chose pour lui. L'homme cruel que j'étais il y a quelques années à peine l'aurait sans doute achevé ici et son cadavre aurait croupi jusqu'à ce qu'un randonneur le retrouve en décomposition. Néanmoins, même si ce type a essayé de m'ôter la vie, je préfère qu'on le juge avant d'en décider de son sort. De toute manière, si Maku dit vrai et que je suis bel et bien destiné à devenir l'ombre du feu, et bien je serai le dernier à rendre mon verdict. Alors que je soulève son corps mutilé pour le placer sur mon épaule, il me murmure à l'oreille.

« Tu es fort...Pourquoi est-ce que tu ne m'as pas tué ?
- Il y a deux ans je n'aurais sans doute pas éprouvé de scrupule à t'éliminer...Mais aujourd'hui je pense que n'importe quel homme a droit à une seconde chance.
- Si je ne stoppe pas mon Jutsu je vais mourir, et ta bonté ne t'aura servie à rien.
»

Je réfléchis quelques secondes, cet homme réfléchit comme moi avant que la guerre éclate, il n'a pas conscience de la préciosité de sa vie. Soit, j'estime qu'il est de mon devoir - en tant qu'ancien désespéré - de le remettre sur le droit chemin alors que nous marchons pour revenir vers l'endroit où j'ai laissé le Ninja des forces spéciales blessé.

« Un jour j'ai compris qu'être bon était un sentiment qui peut aller au delà de la mort. Certes tu mourras, mais je n'aurais pas ce poids sur la conscience, celui d'avoir laissé un homme dans les ténèbres. »

Il émet un grognement de douleur alors que je passe son corps par dessus ma tête pour le poser aux côtés du Shinobi blessé. Alors que je suis sur le point d'aller rejoindre Maku pour voir comment évolue son combat, j'entends mon interlocuteur m'interpeller. Je me retourne, légèrement surpris de voir qu'il a stoppé de lui-même les effets de sa technique sans utiliser le moindre mûdras, puis il me demande une faveur, peut-être la dernière.

« S'il-vous-plaît. Epargnez mon fils, celui qui combat votre ami. Tout est de ma faute, je l'ai éduqué dans la haine des autres et si je dois mourir ici, j'aimerais qu'il devienne un Ninja honorable. »

Ses paupières se ferment doucement, de son dernier oeil valide coulent quelques larmes, je lâche un soupir, comment vais-je pouvoir expliquer la situation à l'ambassadeur du sable ? Et est-ce que le fils de ce démon va me croire sans que j'ai à lui fournir de preuves ? Je hoche symboliquement la tête puis me hâte de rejoindre la zone de combat, il est peut-être déjà trop tard, l'un d'eux a peut-être rendu l'âme...Non, je sens deux flux de chakra s'affronter non loin d'ici, l'affrontement bat toujours par ici. Au moment où les deux antagonistes étaient sur le point de se donner le coup fatal, j'interviens en m'interposant entre eux. Peu importe la puissance engagée dans leur assaut, je parviens à les arrêter. Tous deux me regardent, surpris.

« Ca suffit. Le combat est terminé. »

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mer 17 Avr - 2:35
Le combat continuai et je n’étais pas à mon avantage, je n’arrivai pas à m’approcher de lui à cause de sa triple affinité. Et il ne me laissait pas le moindre temps mort pour préparer un bon plan. Pire encore, il enchainait les techniques avec une telle rapidité qu’au final, je fus à découvert. Sous le sol, certes, mais c’était suffisant pour un utilisateur du Raiton. Il ne m’avait alors pas manqué, mais cela avait eu un effet secondaire non prévu. J’avais finalement recouvert un passage de ma mémoire qui me manquait, comme si cette attaque avait pu débloquer son accès. Mais la migraine qui en résultait était horrible. Et je voulais rester tranquille le temps que cette douleur s’atténue.

J’avais cependant été obligé de me retrouver à la surface, la technique m’avait fait sortir de ma cachette. Je me relevais et fis de nouveau face à mon adversaire. Il maîtrisait donc trois éléments, l’autre Konohajin que l’on a retrouvé blessé n’a pas eu de chance au niveau de ses adversaires. C’est presque incroyable de retrouver de tels ninjas après la guerre, j’aurais pensé que l’Alliance des Ténèbres les aurait recrutés… Ou alors ils avaient survécu à la guerre ? C’était tout à fait possible. Quoiqu’il en soit, je me devais de terminer ce combat. J’étais cependant surpris de voir que pendant le petit temps à terre, et donc ouvert à une attaque, je n’avais rien reçu. Je regardais mon adversaire : il semblait un peu fatigué.

« Généralement, on profite d’une ouverture pour terminer son adversaire, pourquoi n’as-tu rien fait ?
- T-Tais-toi ! Tu as eu juste de la chance… que j’ai déjà combattu avant.
»

Il semblait avoir du mal à respirer. Je m’étais peut-être trompé, c’était un gros épuisement qu’il souffrait. Le ninja de Konoha qu’on a trouvé à dû leur poser un gros problème. Ou du moins à celui-ci en tout cas. Mon adversaire était fort, mais il semblait manquer d’endurance. Je pris un kunaï dans ma main droite, puis des shurikens dans mon autre main, et je profitais à mon tour de ce moment de faiblesse pour attaquer. Utilisant ma plus grande vitesse, j’envoyai les shurikens de façon à qu’il ne puisse les esquiver sans parer, et gagner ainsi un petit instant. Ce fut une réussite, le ninja ennemi sorti un kunaï pour bloquer certains des projectiles. Mais il eut le temps de tourner son kunaï vers moi, et le coup fatal approchait. Avec un peu d’anticipation, je pourrais l’avoir. Et au moment fatidique… je fus bloqué. Kanamishi s’était interposé et avait bloqué notre coup, déclarant que le combat était terminé.

Je fus grandement surpris de cette intervention, mais je libéra ma main et rangeais mon kunaï. Je partais récupérer quelques-uns de mes shurikens, puis j’allais m’installer sur un rocher en attendant le nouvel Hokage. Il semblait discuter avec mon adversaire. Pourquoi nous avoir arrêtés ? Voulait-il épargner des vies ? Ou voulait-il emmener ce ninja pour le juger ? Ou est-ce que l’autre type aurait demandé d’épargner la vie de son compagnon ? Car je ne voyais l’adversaire de Kanamishi nulle part ici. Avait-il péri ? Je le pensais. Sinon il serait certainement là. Puis je vis Kanamishi. Lorsque celui-ci me regarda, je ne pu m’empêcher de le fusiller du regard. A le revoir, je ne faisais que de penser à ce qu’il m’avait fait lors de notre dernière rencontre. Même s’il m’avait appris quelque chose, sa lâcheté de m’avoir effacé mes souvenirs par derrière me rendait furieux à son propos. Je préférais alors fermer les yeux et sentir le vent. Il fallait que je me calme, sinon je risquai de faire des conneries. Nos deux villages sont alliés, il vaut mieux que j’évite de faire des actes que je regretterai amèrement plus tard. Ce fut lorsque nous reprîmes le chemin que je ne pu m’empêcher de siffler, entre mes dents :

« Vous, je vous retiens… Je ne laisserai pas passer ce que vous m’avez fait. »

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Dim 21 Avr - 3:52
Les deux combattants semblent ne pas apprécier que j'interrompe leur rapport de force, je les ai bloqué simultanément en attrapant leur poignet afin qu'aucun d'eux ne porte le coup fatal, bien que de ce que j'ai vu un peu plus tôt, c'est sûrement Maku qui aurait remporté le combat. L'assaut était plus vif et plus précis, son adversaire semble épuisé, dans un sens soulagé que je lui épargne la mort. Je lance un regard au Suna'jin, lui faisant comprendre de s'éloigner le temps que je discute avec notre ennemi commun. Je n'avais jamais fait ça avant, les négociations sont des choses que j'ai très peu apprécié lors de mon jeune âge, mais aujourd'hui je comprends à quel point elles sont cruciales, on ne peut pas toujours tout résoudre par la violence tant qu'il y a quelque chose à sauver chez l'autre. La vengeance naît du cercle vicieux apporté par le système Shinobi, je veux mettre à terme à cette continuité, si le Ninja du sable dit vrai et que je suis réellement le futur chef du village caché des feuilles, alors je deviendrai un Hokage responsable, fidèle, loyal et je transmettrai...La volonté du feu.

J'emmène mon futur interlocuteur sur un large rocher où je l'oblige à s'asseoir, visiblement essoufflé il ne prend pas la peine de discuter mes ordres et obéit sans broncher. Je le laisse cogiter sur son comportement quelques minutes, le laissant par la même occasion récupérer des forces afin qu'il ne puisse pas dire que notre affrontement verbal a été inégal. Une fois que je le sens prêt à parler et à se remettre en question, j'engage la conversation assez tristement, je dois d'abord lui apprendre une terrible nouvelle. Le raisonner ne servira à rien s'il apprend plus tard que son géniteur a périt entre mes bras, mon discours perdrait alors toute sa crédibilité. Pour l'empêcher de laisser libre court à sa haine, je lui tiens fermement les poignets avant de commencer ma tirade sur un ton cérémonieux.

« Pour commencer...Ton père est mort en se battant contre moi, sa dépouille repose en paix dans la forêt, si tu veux le voir, je t'y emmènerai. »

Il ne répond pas, sûrement trop choqué pour émettre un quelconque son, je sens les muscles de son corps se crisper comme s'ils étaient prêts à exploser. Il me regarde avec un air mélangeant angoisse, colère, tristesse, peur et frustration, tant d'émotions passent à travers ses pupilles, je ne sais pas laquelle il éprouve le plus intensément envers moi...Sans doute de la haine. Je continue alors la suite de mon récit.

« Cet homme plein de bravoure m'a affronté jusqu'à son dernier souffle, il méritait amplement le nom de "Shinobi" tu devrais être fier de lui. Ceci étant dit, il avait une dernière requête et elle te concernait. Tout d'abord, il m'a demandé de t'épargner, ce que j'ai fait puisque j'ai empêché mon équipier de t'éliminer. Ensuite, il m'a demandé de te transmettre ses excuses pour t'avoir élevé dans la haine des autres puis, il souhaiterait que tu deviennes un Ninja combattant pour l'honneur et non pour la vengeance. Je ne sais pas qui tu es, ni d'où tu viens, tu as sans doute enduré beaucoup de choses pour en arriver à blesser un membre des forces spéciales de Konoha, néanmoins sache que haïr et se venger ne changera rien à ton passé. »

Sur ces mots je repense à mon propre père que j'ai assassiné à son lieu de travail, qu'espérais-je en le tuant ? Que tout soit normal dans ma vie ? Que son absence soit comblée ? A la place d'avoir la satisfaction que je pensais avoir, je me suis retrouvé avec un vide plus profond qu'avant, mes parents étaient sous mes yeux comme je l'avais toujours voulu, mais ils étaient morts...de ma propre main, alors que je n'avais que quinze ans. Je vois une larme rouler sur la joue de mon ancien adversaire, il tente de lever la main pour l'essuyer mais je lui tiens toujours aussi durement les poignets.

« N'aie pas honte de pleurer, cela prouve que tu es encore un humain et que tu peux changer. Tu es encore jeune, ton père a compris son erreur trop tard, mais toi tu as encore la chance d'avoir toute une vie devant toi. Viens avec moi, je te promets de ne pas te juger trop sévèrement et tu deviendras l'un des nôtres, un porteur de la volonté du feu.
- Qu-qui êtes-vous donc ?
»

Je prends une grande inspiration, plus que jamais je sens les esprits des anciens dirigeants de Konoha gakure no satô m'envahir. Je fixe mon interlocuteur dans les yeux puis je prononce ces mots qui scelleront mon destin pour l'éternité.

« Je suis Kanashimi Atotsugi, le Septième Hokage. »

Au même moment je cesse de le retenir par la force et lui tend une main amicale qu'il saisit après quelques instants d'hésitation. Lorsque je me retourne, je vois que Maku nous attend sur un rocher situé non loin de là, j'esquisse un sourire alors qu'il me fusille du regard, on dirait bien qu'il m'a reconnu pour de bon cette fois-ci. Je lui fais signe de venir, ce qu'il ne manque pas de faire avant de me siffler qu'il ne laissera pas passer ce que je lui ai fait. Je fais mine de ne rien savoir au début et engage une conversation sur mes nombreux voyages avec notre ancien adversaire, mais voyant qu'il n'était pas prêt de lâcher le morceau, je finis par lui rétorquer.

« Serais-tu insatisfait de mon enseignement, Maku-san ? »

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Jeu 2 Mai - 14:30
Le combat fut finalement arrêté avant sa fin, car pour une certaine raison, le nouvel Hokage que je devais escorter, Kanamishi Atotsugi, était intervenu pour nous arrêter. Je ne voyais pas l’autre ninja ennemi donc j’avais supposé qu’il était mort. Peut-être qu’il avait demandé au Konohajin d’épargner son équipier… Ce dernier avait d’ailleurs été emmené plus loin, pour discuter certainement. J’entendais très légèrement les deux shinobis parler, mais je n’étais pas concentrer sur cela. Je mettais ma mémoire en ordre.

En effet, je savais désormais qui était exactement ce nouvel Hokage. Son nom ne m’était pas inconnu, loin de là. Cela datait d’avant la guerre… Il était venu pour je ne sais quel raison à Suna, et il m’avait observé pendant que je tentais d’apprendre le Fukkatsu no Kaze, cette technique de soin intégrale qui se transmettais dans le clan. Mais mon contrôle du chakra était ma grosse lacune – et l’avais toujours été – et ce ninja m’avais permis d’apprendre les bases de l’Irou, le ninjutsu médical. Et pendant que je continuai mon entrainement, il m’avait… électriser, un truc du genre. Car j’avais non seulement oublié la personne qui venait de m’apprendre ce ninjutsu, mais j’avais été à l’arrêt un ou deux jours, le temps de reprendre le contrôle de moi-même, vu que les effets secondaires ont été une perturbation de mon système nerveux… Je n’avais pas supporté ce coup en lâche. Pourquoi faire cela alors que nous étions des ninjas de villages alliés ? Il y avait une raison, certainement, pour qu’il veuille se faire oublier… Mais cela restait louche.

Il fini par me faire signe de reprendre la route, donc je me relevais et continua de marcher à ses côtés, presque à contrecœur. Je n’arrivais pas à me calmer… Et je lui avais finalement fait part de mon mécontentement. Cependant, il semblait m’ignorer, mais mes regards furieux à son égard ne passèrent pas inaperçus, et il fini par répondre de façon surprenante par l’interrogation de si je n’étais pas satisfait de l’entrainement. Ou comment tenter de faire passer la pilule plus facilement… Il m’avait perturbé sur le coup, et il me fallut des renforts de « Mais », de « Euh » et de « Je » pour que je finisse par répondre sur un ton boudeur :

« Oui, je suis satisfait de votre entrainement… »

En effet, cela m’avait beaucoup aidé, et même aidé d’autres, lors de la guerre. Même si je ne maîtrisais toujours pas ce type de ninjutsu, j’avais pu aider à soigner des blessés ou même parfois refermé quelques petites plaies, mais rien de très impressionnant. Sans penser à ce qu’il m’avait fait à la fin, j’étais reconnaissant à ce ninja, donc à Kanamishi. Ce type avait l’art de se sortir de situations tendus… et cela m’exaspérais, car j’en faisais les frais. Donc je n’arrivais plus à exprimer mon mécontentement envers lui. Je décidais de ne me concentrer plus que sur ma mission et ouvrit mes sens pour protéger le Hokage… Enfin, il n’avais pas besoin de ma protection, donc c’était juste une escorte.

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Sam 4 Mai - 12:08
Après avoir repris la route, les regards insistants de Maku se faisaient de plus en plus nombreux et il en était de même pour les airs renfrognés. J'avais fini par me lasser de son attitude et lui demander si mon enseignement n'avait été satisfaisant. La rhétorique est quelque chose que j'ai appris à maîtriser lorsque j'ai commencé à fréquenter les membres de la lune rouge, pour mon bien au service de l'organisation il a fallu que j'apprenne à parler si je ne voulais pas mourir. Avant cela, j'étais un adolescent bagarreur et immature, sans doute parce que j'étais intimement convaincu d'être le plus fort, mais lorsque j'ai rencontré le leader de l'Akatsuki je me suis senti oppressé par sa force et j'avais soif de puissance. Je voulais devenir comme lui, je prenais des vies quand il me le demandait simplement parce que c'était un de ses ordres, j'étais aveuglé par son pouvoir.

D'un autre côté, je ne peux nier le fait que malgré son enseignement très dur, j'ai apprécié vivre aux côtés de mon maître, il était pour moi l'incarnation de l'homme juste qui cherchait un monde meilleur. Je pouvais rester des heures avec lui, juste pour parler de nos missions, pendant un temps j'ai eu l'impression d'avoie trouvé ma voie, celle de ma renaissance mais je m'étais trompé sur toute la ligne. Les idéaux qu'il m'a enseigné ne comptaient pas vraiment pour moi mais j'y croyais parce qu'il était le seul à me tendre la main alors que j'étais seul dans les ténèbres, jamais je ne pensais tomber plus bas et pourtant...Je suis devenu un traître, un assassin infiltré dans son village, je pense que beaucoup de gens ont soupçonné ma position mais ils n'ont rien dit parce que je portais ce bandeau symbolique.

Aujourd'hui je comprends sa valeur, nous sommes une nation unie par la volonté du feu et entre nous, notre devoir est d'avoir confiance envers son prochain. Durant la guerre j'ai changé de camp, j'ai affronté Obito et j'ai renoncé à son enseignement, j'ai été salement amoché mais j'ai fait une merveilleuse rencontre par la même occasion. Miya, cette fille m'a sauvé à deux reprises alors que j'ai failli la tuer lorsque nous étions gamins, elle a su me pardonner alors j'ai espéré que tout le monde fasse de même. J'ai tourné la page sur ma vie faite de chimères et j'ai compris qu'on a le droit de se tromper dans la vie, personne n'est blanc ou noir, parfois le blanc cache un coeur noir et inversement, finalement nous sommes tous faits de différentes nuances de gris.

Je suis prêt à endosser le rôle d'un Hokage je pense, je me suis montré sincère pendant la période de guerre, si je n'ai pas été envoyé au front par Yozo, j'ai aidé les aspirants à remplir les taches les plus ingrates de l'arrière. Au cours de mes différents voyages j'ai appris à devenir tolérant, c'est pour cela que je ne jugerai pas sévèrement ceux qui portent le fardeau de la différence sur leurs épaules, ce n'est parfois pas de leur faute, dans d'autres conditions ils auraient pu être bons, voilà pourquoi j'ai été si clément avec la dernière volonté de l'homme qui est mort entre mes bras si l'on puis dire ainsi. Son fils a encore du chemin à faire, tout comme moi, alors je veux l'aider à sortir de l'obscurité, lui tendre une main amicale comme l'a fait Miya avec moi. Par simple curiosité, je décide d'engager un dialogue avec le garçon qui était notre ennemi il y a quelques minutes à peine, je veux en savoir plus sur ses origines et comprendre l'origine de la haine qui animait son père et lui-même envers Konoha.

« D'où venez-vous exactement ?
- Je suis originaire d'Ame, mais nous avons beaucoup voyagé depuis que je sais courir, pour être honnête je me considère comme un nomade mais mon père a vécu une bonne partie de sa vie au pays de la pluie.
- Je vois...Je comprends mieux maintenant.
»

Il me regarde avec un air dubitatif mais je lui adresse un sourire pour lui faire comprendre que je n'ai rien à ajouter. Ame gakure no satô, ce pays a jadis été oppressé par les cinq grands et par dessus tout par Hi no kuni, une nation entière détruite par la guerre menée sur ses terres alors qu'ils n'avaient rien demander. Plein de gamins sont devenus orphelins durant cette période, je me souviens d'un garçon qui m'a recueilli lorsque j'ai fait escale au pays de la pluie après ma fuite d'Iwa. Il était pauvre mais il avait beaucoup d'espoir, il ne vivait que pour la vengeance envers Konoha. Ses parents ont été tués lors de la 3ème grande guerre, ils lui avaient dit de rester caché dans la maison pendant qu'ils monteraient la garde dehors, dix heures plus tard il a retrouvé leur cadavre dans la boue près de chez lui avant d'être chassé par les soldats.

Je pense que son père faisait partie de cette bande d'orphelins qui se nourrissait de racines et de produits volés aux Ninjas, j'ai entendu dire qu'ils se réfugiaient dans les marais, seul endroit où ils avaient l'avantage car l'ennemi était en terrain inconnu. La vue des grandes portes délimitant les frontières du village me font sortir de mon constat, je fais alors un signe à Izumo et Kotetsu pour leur dire que notre invité n'est pas dangereux et que je m'en charge très bien tout seul puis j'avance sereinement dans les rues de Konoha. Nous arrivons près de la tour du Hokage, ce grand bâtiment rouge dont pratiquement tous les gamins ont un jour rêvé d'en devenir le propriétaire. J'esquisse un léger sourire et confie le jeune homme à deux Eisenin pour qu'ils referment ses blessures pendant mon absence. Avant d'entrer dans la bâtisse, je me tourne vers mon escorte et le remercie d'une manière plus chaleureuse que la dernière fois que l'on s'était vu - en même temps, c'est difficile de faire pire que d'électrocuter son interlocuteur - de m'avoir escorté et lui tend quelques billets, il doit y avoir environ 800 Ryôs en tout.

« Merci pour l'escorte ambassadeur de Suna, j'espère qu'on se reverra bientôt dans de meilleures conditions. »

Puis je lui tourne le dos et m'apprête à passer mon premier entretien.

_________________

J'ai connu les ténèbres assez longtemps pour guider mon village vers la lumière, en tant que septième Hokage j'accomplirai mon devoir et protégerai mon peuple.
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi
Codeur | Administrateur | Suna No Shinobi



Nombre de Messages : 963
Localisation : Je flâne sur les remparts
Nindô : Je protégerai tout ce que je pourrai dans ce monde. Pour en faire un monde plus juste.
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
83/1000  (83/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   Mer 22 Mai - 8:04
Le reste du trajet se déroula en silence, mais principalement de mon côté. La question rhétorique du nouvel Hokage m’avait complètement perturbé, et au final je n’arrivais plus à dire quoi que ce soit contre lui. Je restai alors ensuite muet mais bougon. J’allais simplement terminer ma mission, prendre un peu de repos au village, puis retourner à Suna. Pendant ce temps, Kanamishi discutait avec l’autre homme, mais je n’écoutais pas, préférant, juste au cas où, me concentrer sur notre environnement.
Puis arrivé au village caché de la Feuille, nous allâmes en direction de la tour du Hokage tandis que l’homme fut confié à des soigneurs. Arrivé devant la bâtisse, mon « client » se retourna vers moi pour me remercier et me payer pour mes services.

« Merci pour l'escorte ambassadeur de Suna, j'espère qu'on se reverra bientôt dans de meilleures conditions. »

Bredouillant un « Mouais », je le laissai entrer dans le bâtiment tandis que je prenais la direction d’abord de la volière au cas où j’aurai reçu une missive, ce qui était bien possible vu qu’étant bras-droit, j’avais évidemment des responsabilités à Suna. Je leur avais prévenu que j’étais du côté de Konoha, de toute façon. Mais ce qui me surprenait, ce n’était pas le fait que j’avais reçu effectivement une missive, mais le fait que cela venait carrément du Conseil. Apparemment, une réunion allait être donnée, et au vu de la liste des sujets donnés qui seront discutés là-bas, cela semblait être une réunion d’après-guerre. Je leur renvoyai alors un message indiquant que je serais là-bas dans trois jours. Je m’octroyais cependant un repos à un hôtel avant de repartir pour mon village.

Quatre jours plus tard, de retour à Suna, la réunion eut lieu, et entre tous les sujets discutés il y avait celui des alliances. Dû au changement de Hokage, les dirigeants de Suna n’avaient pas une grande confiance envers Kanamishi Atotsugi dû à apparemment, une réputation assez obscure… Au final, mon avis fut demandé pour savoir s’il était quelqu’un de fiable ou pas. Je pris alors un peu de temps pour y réfléchir, car je n’avais aucune envie de rompre une alliance avec Suna, mais je me devais d’être objectif. Et je fini par répondre que je n’avais pas non plus grande confiance en le Hokage. Suite à cela, l’alliance fut rompue, laissant les deux villages dans une relation de neutralité. Quatre ans plus tard, cela n’avait pas changé…

-FIN DU RP-

_________________
Il n'y a pas besoin de logique pour sauver quelqu'un. Je sauverai donc la paix même si je devais me sacrifier.

Narration :
Mes paroles - *Mes pensées*
Atoichi - Goro - Sokona
Missions effectuées:
 
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage   
 

Rencontre ou retrouvailles ? En face du nouvel Hokage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Tanzaku-