« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

 Une nouvelle ère commence

Iwa no Shinobi
Iwa no Shinobi



Nombre de Messages : 505
Localisation : Dans le monde imaginaire
Nindô : Les erreurs du passées forgent notre futur ...
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
151/1000  (151/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Une nouvelle ère commence   Lun 25 Juin - 7:50
Theme Song


J'ai froid...Pourquoi est-ce que j'attends sous la pluie ? Je n'ai personne qui pourrait venir me chercher, alors pourquoi est-ce que je m'obstine à ne pas bouger de mon perchoir ? Cela faisait une bonne semaine que j'avais quitté mon appartement dans les quartiers supérieurs pour me rendre chez mon parrain, le vieux Gen qui avait décidé de me prendre sous son aile jusqu'à ce que je devienne un Shinobi digne de ce nom. Tous les jours, on s'entraînait mais c'était différent de ce que je ressentais quand je le faisais seul, j'avais vraiment le sentiment de progresser, une fois encore je me demandai...Qu'est-ce qui pouvait m'apporter cette étrange sensation ? Avec lui, je me sentais bien, il remplaçait en quelque sorte dans mon coeur le père que je n'avais plus. Suite à cette pensée, je me mis à regarder le ciel parsemé de nuages gris avant de saluer mon paternel, j'aimerais tant qu'il soit avec moi parfois, qu'il me dise ce qui est juste ou non.

Trop de responsabilités pour un adolescent, la guerre n'a rien arrangé à la situation, c'était même pire à présent. Je ne sais même pas de quel côté je suis, Ame le pays qui m'a accueilli il y a cinq ans de ça maintenant ou Mizoe, celle que je me suis promis de protéger jusqu'à la toute fin. Je poussai un long soupir avant d'effectuer un saut de plus ou moins deux mètres pour regagner la terre ferme. Aujourd'hui, Gen m'avait appris à mieux maîtriser la foudre, c'était apparemment aussi l'élément que maîtrisait mon père de son vivant en plus du Katon, il l'avait donc vu plusieurs fois à l'oeuvre lorsqu'ils étaient ensemble en mission. Malgré toutes ses recommandations, il semblerait quand même que père et moi soyons quand même trop différents pour nous encombrer des mêmes Jutsus, j'allais donc devoir poursuivre ma voie en solitaire, comme d'habitude.

Cependant, quelque chose avait changé dans le regard de mon parrain au moment où je lui avais dit que ce n'était pas la peine d'insister, que je trouverai moi-même ma propre voie, il avait l'air de me cacher quelque chose. Je n'avais pas envie d'être trahi à nouveau par quelqu'un que je considère désormais comme un être à qui je tiens, j'avais longuement hésité toute la journée à fuir ces lieux pour retourner au village, mais je n'avais pas pu me résoudre à le faire. Mon intuition me disait cependant que quelque chose allait changer pour moi ce soir, je ne savais pas encore quoi, mais Gen semblait ne pas m'avoir dit toute la vérité sur lui. S'il n'avait pas été impliqué dans l'histoire tragique des Hôtobi, pourquoi avait-il quitté les rangs d'Ame Gakure No Satô ? Et comment se fait-il que le pays lui accorde terre d'asile s'il ne travaille plus pour eux en tant que militaire ?

Beaucoup de questions se heurtaient dans ma tête quand j'ai pris la décision de retourner dans son domaine afin de dîner avec lui. Je marchais à pas lents, comme si je n'étais pas pressé de connaître la vérité alors que tout au fond de moi, c'est la seule chose que je désire ardemment en l'instant présent. La route ne fut pas longue, je ne m'étais pas aventuré bien loin après l'entraînement, j'avais juste eu besoin de calme pour réfléchir à ma situation...ainsi qu'à la sienne. Il m'attendait déjà au seuil de la porte d'entrée coulissante, c'est bien ce que je pensais, il avait gardé ses réflexes d'ancien Shinobi, toujours monter la garde. Un sourire en coin s'installa sur mes lèvres fines, je m'arrêtai quelques secondes pour lui faire face sous la pluie, il leva les yeux au ciel et rentra à l'intérieur, il savait pertinemment que je ne résisterai pas à l'envie de le rejoindre.

Nous prîmes un repas rassasiant comme d'habitude, après une dure journée mieux vaut se remplir la panse. Gen est un excellent cuisinier, j'ignore où est-ce qu'il a pu apprendre à manier aussi bien la poêle à frire sachant que dans les camps Ninjas, on apprend plutôt ce qui sert à survivre. J'arrêtai aussitôt de me prendre la tête avec cette histoire et je me retirai de la table vide à présent. Je m'apprêtai à me rendre dans ma chambre pour méditer comme il me l'avait appris depuis le début de mes séjours dans sa demeure luxueuse lorsqu'il m'interpella d'un ton rude. Ce n'était pas le timbre de voix qu'il utilisait habituellement avec moi, il semblait si gentil tout au long de cette semaine...Pourquoi ce brusque changement d'attitude vis-à-vis de moi ? Je me retournai vers Gen, mon regard parlait de lui-même, que me voulait-il ?

« Shintô-kun, j'aimerais te parler...Ca va faire bientôt un an qu'on se connait toi et moi maintenant et...J'aimerais que tu travailles pour moi, enfin...Pour nous. »

Autour de moi, quelques Shinobis se décidèrent à quitter leur planque pour se montrer au grand jour - je sais qu'on est le soir dans le contexte mais j'aime bien cette expression - je m'étais fait berner...Qu'adviendrait-il de moi si je me décidais à refuser ?

« Qui êtes-vous vraiment...Gen-san ?
- Je travaille pour une agence de déserteurs. Oh ne te méprends pas sur eux, ils sont toujours moins pires que les dirigeants d'Ame...Ce que nous recherchons ? La paix dans le monde. Mais comme tu le sais, les déserteurs ne sont pas très bien vus par les autorités des grandes nations, nous sommes donc aujourd'hui obligés de nous cacher pour agir.
- Quel genre de mission assignez-vous aux membres de cette organisation ? Qu'aurais-je à gagner en me joignant à vous ?
- Les missions ? Ce sont les mêmes que celles données par les pays Ninja, cela va de la protection d'un chat à l'assassinat. Ce que tu as à gagner...De l'argent, du pouvoir...Et tes rêves... »


Ma main droite tremblait, j'avais envie de tous les tuer...Comment pouvait-on me demander de faire un choix encore plus crucial maintenant ? Ce n'est plus deux options...Mais trois qui s'offrent à moi maintenant. Bon sang, il faut que je réfléchisse, qu'est-ce que je dois faire ? Pour le nom de mon clan, pour Mizoe, pour Ame, pour la paix...Et pour moi ? Je lance un bref regard à Gen qui semble ne pas se soucier de ma décision...Mais moi, je crois que j'ai peur. Pas de lui, ni même de tous les autres hommes dans cette pièce...Mais des conséquences de mes actes. Je m'agenouillai devant tous les autres, je n'avais pas le choix. J'étais chez lui, rentrer au village en kimono, sans arme et affaibli par mon entraînement quotidien, je n'avais aucune résistance à offrir, advienne que pourra.

« Bien...J'accepte...Quelles sont vos conditions ?
- Ton nom de code au sein de l'organisation sera BK 201, quant à ton surnom en mission..."Le faucheur des ténèbres" ça te va bien je trouve...Tu peux disposer, tout ce dont tu as besoin se trouve déjà dans ta chambre. »


Un blanc sonore s'installa entre nous deux, je n'avais toujours pas bougé et lui me regardait avec toujours autant d'insistance pour que je quitte les lieux. Mais j'avais encore une autre question à lui poser, sa réunion ne va pas encore pouvoir commencer.

« Et qu'auriez-vous fait de moi si j'avais refusé ? »

Il ne répondit pas, ce qui sous-entendit une mort certaine...Je n'avais plus rien d'autre à savoir sur cet homme, je me relevai et me rendis dans mes quartiers pour voir "mes cadeaux". Sur mon lit, je trouvai ainsi une longue cape noire sûrement faite sur mesure à tous les partisans de cette organisation. Un sentiment de culpabilité m'envahit, n'était-ce pas comme si je venais de rejoindre Akatsuki ? Non...Gen m'avait promis d'oeuvrer pour la paix et les rêves de chacun...Mais suis-je censé croire une personne qui m'a déjà menti ? Je pris mon bandeau frontal et le jetai sur mon lit pour enfiler le masque qu'on m'avait donné, je me vêtis également de la cape et me plaçai devant le miroir...Mais est-ce réellement moi ?

 

Une nouvelle ère commence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Ame no Kuni - Pays de la Pluie-