« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]

Iwa no Shinobi
Iwa no Shinobi



Nombre de Messages : 505
Localisation : Dans le monde imaginaire
Nindô : Les erreurs du passées forgent notre futur ...
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
151/1000  (151/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]   Mer 15 Fév - 2:52
Il se tenait là, debout face à une assemblée de Ninjas qui attendaient tous la même chose que lui, tous les soldats d'Ame ou presque étaient présents en cette journée annonçant l'hiver par sa température ambiante. Les jambes légèrement écartées, les bras croisés dans le dos, chacun d'entre eux était parfaitement aligné à la personne qui se trouvait devant, ils formaient ainsi un rang linéaire. On pourrait croire qu'il ne s'agissait que d'un simple exercice pour vérifier la discipline des militaires du village de la pluie cependant c'était bien plus que cela. C'était encore loin d'être officiel certes mais tout le monde l'avait plus ou moins deviné, il y avait des tensions qui régnaient entre les différentes nations à cause d'une certaine organisation avec laquelle la patrie de notre protagoniste avait pactisé...La lune rouge, Shintô en avait d'ailleurs rencontré le leader...C'était en réalité un homme bien cynique et mystérieux, dans aucune de ses paroles il n'avait pu apercevoir une once d'émotion, il parlait de mort comme si cela ne l'affectait pas et comptait les victimes de son propre camp avec indifférence. Qui était-il ? L'adolescent n'avait pas eu réponse à cette question, la réunion qui avait eu lieu dans ce monastère glacial d'apparence l'avait tant laissé bredouille qu'il avait quitté l'Empire du fer sans prononcer un seul mot.

Une voix s'éleva ensuite, la foule déjà immobile se tut par profond respect envers le Ninja qui venait de faire son apparition, non ce n'était pas le Dieu d'Ame mais l'un de ses fidèle sous-fifre, un homme qui avait entièrement dévoué sa vie à Pain. Le dernier des Hôtobi releva son visage blafard vers lui, laissant les gouttelettes d'eau couler le long de la plaque métallique qui lui servait de bandeau frontal, il reconnu immédiatement ce ton autoritaire qu'il détestait. Même de loin, on pouvait apercevoir les balafres qui couvraient sa face mutilée, quel fou songea notre protagoniste sans prêter grande attention au discours de l'interlocuteur général. S'il était ici, c'était uniquement parce qu'en tant que moyenne classe il se devait de montrer l'exemple à la génération suivante en obéissant au doigt et à l'oeil de ses supérieurs, ce n'était pas lui l'avait décidé mais la société dans laquelle il vivait. Le jeune homme aux cheveux ébènes avait bien d'autres projets en tête, une fois la "cérémonie" achevée il allait certainement quitter son pays pour aller aux alentours de ce dernier non seulement pour prendre un peu l'air en ces temps critiques mais aussi pour y trouver des plantes médicinales qu'il était censé récupérer pour le vieux Gen.

Depuis qu'il supervisait ses entraînements, le Chûnin passait beaucoup de temps avec son mentor, il en oubliait presque d'aller en mission parfois et s'il accomplissait quelques ordres au service du village c'était parce qu'on le sollicitait. Loin de là était le temps où il allait demander de lui-même des services. Sur ce, des murmures autour de lui s'élevèrent tandis que des claquements de pas bruyants retentissaient avant de devenir de plus en plus sourd, ce devait être fini. En effet, quelques minutes plus tard l'assemblée se dispersa et chacun put librement retourner à ses activités. Notre protagoniste ne fit pas exception à la règle, il retourna rapidement chez lui en effectuant quelques sauts périlleux sur les toits métalliques du village caché de la pluie. Il ne comptait pas y rester plus longtemps car après avoir préparé son matériel nécessaire composé de kunaïs, shuriken et autres outils de Ninja il quitta son appartement situé dans les quartiers supérieurs du village.

Sa destination était un simple pays voisin à celui de la pluie, Kusa no kuni, il s'y était déjà rendu au cours de l'été mais n'y était plus retourné depuis. Il se souvint avec un peu de nostalgie que sa mission consistait à escorter une type aisé qui n'était pas du tout facile à supporter mais au final, il ne lui en voulait pas tant que ça, ce n'était pas réellement sa faute si on ne lui avait pas appris à se taire dans des moments où l'on risquait de perdre la vie face à des adversaires impitoyables, c'était tout simplement un problème d'éducation. D'ailleurs en parlant de lui, le dernier héritier du clan maudit d'Ame ne l'avait plus jamais aperçu non plus, une fois arrivé à bon port il n'avait sans doute plus voulu bouger de chez lui ce qui était entre guillemets compréhensible. Enfin, trêve de bavardages inutiles, Shintô s'apprêtait à franchir la frontière sans encombres étant donné que les pays neutres n'avaient pas placé de gardes tout autour de leur territoire, ça l'arrangeait d'une certaine manière.

Une fois qu'il fut complètement éloigné de son pays natal, le garçon ralentit son rythme de course, le reste du trajet était maintenant presque sans danger, lui en tout cas n'avait pas reçu l'ordre d'attaquer un ennemi s'il se trouvait dans un pays neutre. Il n'avait de toute façon aucune envie de se livrer à un duel à mort alors qu'il n'était sorti que pour une simple cueillette censée être une balade agréable pour oublier les tracas quotidiens. Le Chûnin fouilla ensuite dans sa pochette pour en sortir un parchemin où l'on pouvait y lire une liste assez variée de plantes qu'il devait ramener à son maître avant la semaine qui venait. Parcourant les vastes prairies herbeuses, se penchant de temps à autre pour voir si le végétal au sol n'était pas ce qu'il cherchait, l'Hôtobi avait cependant autre chose en tête. C'était bête se disait-il, non...Il ferait mieux d'arrêter d'y penser, il avait beau espérer qu'elle soit là, jamais elle ne se serait aventurée jusqu'ici. Maintenant qu'il y repensait, cela faisait presque six mois qu'ils ne s'étaient pas revus...Leur dernière rencontre, c'était dans ce pays magique où il neigeait à toutes les périodes de l'année...Yuki no kuni. Elle avait dû l'oublier, c'est vrai que contrairement à lui, elle semblait plutôt libre de ses agissements à Iwa no kuni, elle avait dû en rencontrer un autre, qui ne lui posait pas de problème lui au moins. Ce n'était pas grave, il essayait malgré lui de faire comme si cela ne l'affectait pas, il ne lui en voulait pas, ça n'aurait jamais été possible entre eux deux de toute manière.

« Mizoe... »

Il était tant absorbé par la présence fantôme de la jeune femme - car oui, elle avait quatre ans de plus que lui - qu'il n'avait même pas remarqué que quelqu'un se trouvait non loin de lui. Assis au milieu des hautes herbes humides, il fixait le sol comme si ce dernier avait une quelconque réponse à toutes les questions qui lui passaient par la tête. Le brave soldat qui s'était promis d'être dévoué à sa patrie pour lui faire regagner en puissance s'était égaré en chemin, désormais il n'était plus que l'ombre de lui-même...
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni



Nombre de Messages : 159
Localisation : Dans un monde austère, où la mort règne, et où le chaos est maître...
Nindô : J'utiliserai ma lame pour préserver mon village et ma liberté.
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
471/1000  (471/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]   Jeu 7 Juin - 6:51
  • Et s'il n'avait pas été mon ennemi, aurions-nous pu être amis ? C'est la question que je me pose concernant cet homme. À l'époque, la guerre n'avait pas encore débuté, mais nos villages étaient opposés, nous obligeant ainsi à nous éviter, voir même à nous battre. Ce jour là, je revenais de mission en traversant le pays de l'Herbe. Ce détour n'était certes pas obligatoire pour rentrer à Kiri, mais j'avais eu envie de fouler les grandes plaines verdoyantes de cet endroit qui pouvait être considéré comme magique. En regardant bien, tous les pays de notre monde sont envoûtants, encore faut-il prendre la peine d'observer. Du désert entourant Suna, à l'océan bordant Kiri, tout autour de nous, nous avions la possibilité de rêver et de nous échapper de notre vie, où que l'on soit. Pour ma part, je m'évadais souvent de mes obligations grâce à la beauté du monde, oubliant tout, mes peines, ma joie, et même mes plus grandes peurs. En somme, je méditais au point d'atteindre ce que les moines appelaient le Nirvāna. Mais hélas, à mon plus grand désarroi, j'étais toujours rattrapé par la réalité de ce monde sombre et triste. Cette fois-ci, alors que j'étais assis dans l'herbe fraîche et humide, observant ces étendues à la végétation luxuriante, un shinobi vint interrompre mon repos. Il semblait lui aussi perdu, et bien que je l'avais senti arriver depuis un moment, alors qu'il ne se trouvait qu'à quelques mètres de moi, il ne m'avais pas encore repéré. Peut être cela était dû au fait que mon aura avait totalement disparu de la surface de ce monde, ou bien était-il distrait. Quoi qu'il en fut, jusqu'au dernier moment, je ne fit aucun mouvement, et dos à lui, je restais concentré. Ma méditation avait certes prit fin, mais je ne comptais pas pour autant faire preuve de violence sans bonne raison. Alors, sans même bouger d'un millimètre, les yeux fermés, je dis, d'une voix calme et quelque peu froide :

    « Vous semblait perdu... Quel monstre chimérique peut mettre un shinobi dans un tel état de noirceur...? »

    Je ne connaissais rien à son histoire, mais son énergie était tant chamboulée qu'il fallait être dépourvu de tous ses sens pour ne pas ressentir l'impact de son mal être sur l'environnement. De toutes les personnes que j'avais pu rencontré, aucune n'avait jamais dégagé pareil désordre grâce à ses émotions, mis à part moi même. Je ne savais rien de lui, et même si, sans le savoir à ce moment là, nos village étaient ennemis, disons les choses clairement, je me devais de l'aider, car je connaissais mieux que quiconque les désastres qu'engendraient ce genre de problèmes émotionnels, puisqu'ils m'avaient créé, moi, le « Kuroshiro », l'homme aux multiples facettes.

_________________
Tsuki Hayatsu,
Membre des Sept Épéistes de la Brume,
Assassin numéro un de Mizu no Kuni,
Bras Droit de la Mizukage




Iwa no Shinobi
Iwa no Shinobi



Nombre de Messages : 505
Localisation : Dans le monde imaginaire
Nindô : Les erreurs du passées forgent notre futur ...
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
151/1000  (151/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]   Jeu 14 Juin - 9:02
Une voix s'éleva de derrière moi, un ton aussi calme dans une telle situation, ce ne pouvait qu'être un de mes pairs, un Shinobi. Je ne l'avais pas entendu venir et je n'avais pas non plus senti sa présence, peut-être étais-je trop distrait pour m'apercevoir qu'une personne se tenait non loin de moi ou alors peut-être qu'il s'agissait tout simplement d'un Ninja de haut niveau. Quelque soit l'hypothèse à valider, il en résultait que cet homme semblait venir en paix, encore heureux d'ailleurs...Pourquoi un malheureux en quête de sang se serait-il aventuré dans un pays neutre pour régler ses pulsions de violence ? Il y avait bien des fous en liberté, mais le roux ne semblait pas en être un - les apparences sont trompeuses parfois - alors je me résignai à ne pas l'agresser verbalement puisqu'il était, si gentiment, venu me demander qu'est-ce qui me tourmentait. Beaucoup de choses à vrai dire, tant que je ne saurais moi-même toutes les énumérer, entre ma vie personnelle et celle de ma patrie, j'avais beaucoup à cogiter ces derniers temps.

« Tout et rien, ces tensions qui planent au dessus de moi...ça me laisse perplexe. D'un côté, je tiens au village auquel j'appartiens, d'un autre je me dis que c'est lui qui est une des causes de tous ces désastres. »

Je me tournai enfin complètement vers lui, le pouce appuyé sur la plaque métallique qui me sert de bandeau frontal. Quatre traits verticaux, symbole d'une nation dévastée par la guerre d'antan et aujourd'hui, signe de guerriers sanguinaires ou mercenaires rejetés par les autres pays du monde Ninja. Je me demandai si son comportement allait changer maintenant qu'il savait à quel village j'appartenais, généralement les gens changent comme ça, au moment où ils aperçoivent le symbole d'Ame Gakure No Satô, à cet instant je ne suis plus l'adolescent qu'ils voyaient mais une future machine de guerre à éliminer. Qu'adviendra-t-il de lui ? J'étais sur le point de savoir au moment où je rangeais mes armes pour montrer que je n'étais pas en mesure de me battre. Si ce signe n'avait pas été assez explicite pour lui, je continuai à parler pour le lui signaler.

« Je suis ici en paix, bien que nous soyons techniquement ennemis je n'ai pas l'intention de croiser le fer avec toi. D'une part, je ne me considère pas comme étant l'émissaire des idéaux de mon village, d'autre part tu as l'air d'être trop fort pour moi. »

Mon mentor m'avait toujours dit que les gens portaient une grande importance à leur ego, le congratuler était peut-être la bonne solution pour qu'il me fiche la paix. J'étais déjà suffisamment affecté par les évènements actuels pour me créer un nouvel ennemi. Il ne m'avait toujours pas répondu, j'entrepris alors un geste qui me surpris moi-même. Je m'étais approché de lui et lui avais tendu la main, ce n'était pas dans mes habitudes d'être tant aimable mais aujourd'hui, il le fallait. Sa phase de méditation semblait être terminée, je commençais à sentir peu à peu son aura l'entourer, le Ninja qui me faisait face possédait un chakra incroyablement puissant, mes éloges étaient donc prononcées à juste escient.

Quoiqu'il en soit, je n'avais pas l'intention de gâcher une journée pareille, la température en ces lieux était plutôt agréable, le climat également. J'aurais peut-être dû aller aux sources chaudes pour mes ressourcer, ici je ne m'étais attiré que des ennuis, j'ai failli mourir à plusieurs reprises maintenant que j'y pense. Mon coeur m'avait emmené au pays de l'herbe, il fallait maintenant que je reste en compagnie de mon nouvel interlocuteur, peut-être allais-je apprendre à mieux le connaître et à dépasser cette idée de frontière entre les pays Shinobi.
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni
Kiri no Shinobi | Maître du Kenjutsu de Mizu no kuni



Nombre de Messages : 159
Localisation : Dans un monde austère, où la mort règne, et où le chaos est maître...
Nindô : J'utiliserai ma lame pour préserver mon village et ma liberté.
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
471/1000  (471/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]   Sam 16 Juin - 15:55
  • Lorsqu'il prononça ses premiers mots en ma présence, je ressentis encore plus de noirceur s'échapper de lui. Que se passait-il réellement pour qu'il puisse en arrivé là ? Un peu avant qu'il ne reprenne la parole, je m'étais relevé et retourné calmement, avec comme toujours ma main droite sur le pommeau de mon sabre, prouvant que j'étais méfiant et prêt à riposter en cas d'attaque. Ainsi, j'avais pu voir son bandeau frontal qu'il me montra de son pouce, le bandeau du village caché de la Pluie. Ce village avait, durant les guerres qui avaient précédé notre ère, essuyé un grand nombreux de combats, tous plus meurtriers les uns que les autres, faisant ainsi de nombreuses victimes. Par chance, le village caché de la Brume n'avait jamais prit part à ces affrontements, prônant depuis toujours la neutralité, bien qu'il fut depuis le début l'un des cinq grands villages shinobis, et se suffisant surtout à ses propres guerres de pouvoir, dont les déviances créèrent des guerres civiles au sein du village. Nous n'avions donc, en théorie, aucune raison d'être ennemis. Cependant, les régimes politiques et l'étique de nos village étaient bien trop contraire pour qu'il en soit ainsi. Kiri Gakure no Satô était aujourd'hui un village neutre, à la limite du pacifisme, bien que son passé fut entaché par des lacs de sang, et Ame Gakure no Satô, quant à lui, était un village reclus du monde, où le dirigeant se faisait passé pour un Dieu, créant ainsi un état de peur et une dictature assez violente. Pour ma part, je n'avais aucune crainte face aux Amejins, car bien qu'ils furent élevés et entraînés dans les même circonstances que moi, le sang et la mort, j'avais quelque chose qu'ils n'avaient pas, mais je me devais tout de même de rester méfiant à leur égard. Après tout, nous ne savions rien de ce qu'ils entreprenaient de faire. C'est alors que sa voix s'éleva de nouveau dans les airs. D'après ses dires, il ne souhaitait pas m'affronter, ce qui fut une sage décision. Moi même, qui d'habitude cherchais le combat face à de puissants adversaires et qui bravais la mort par le biais de divers missions excessivement dangereux afin de me sentir vivre, je n'avais aucune envie de violence en cette journée. Et puis, me sortant de mes pensés, le jeune inconnu s'approcha et me tendit la main en signe de paix. Personne, même parmi les gens que je connaissaient, n'avait eu ce geste envers moi depuis des années. Ainsi, tout en posant ma main gauche sur le pommeau de mon sabre, alternant ainsi avec la droite qui allait me servir à serrer la main de mon interlocuteur, je dis calmement, toujours sur mes gardes :

    « Il est très dangereux de faire ce genre de geste lorsque l'on ne connait pas la personne qui nous fait face... Je vais donc me présenter... Je me nomme Tsuki Hayatsu, mais tu as peut être entendu parlé de moi sous le pseudonyme du « Kuroshiro »... Quoi qu'il en soit, je ne souhaite pas non plus t'affronter... Je n'en ai pas envie... »

    Par la suite, j'attendis une quelconque réponse, alors qu'un rayon de Soleil se mit à nous éblouir pendant que nos mains se serraient, laissant ainsi l'impression qu'une prophétie peinte se réalisait en ces lieux. De plus, il était maintenant assez près pour voir le symbole du village caché de la Brume cousu sur ma veste noire, ce qui allait peut être, tout comme pour moi, déclencher une certaine réticence chez mon interlocuteur, puisque la légende de l'ère du Brouillard Sanglant était encore dans toutes les pensés, tout comme notre volonté à ne jamais abandonner et notre légendaire esprit de combattants.

_________________
Tsuki Hayatsu,
Membre des Sept Épéistes de la Brume,
Assassin numéro un de Mizu no Kuni,
Bras Droit de la Mizukage




Iwa no Shinobi
Iwa no Shinobi



Nombre de Messages : 505
Localisation : Dans le monde imaginaire
Nindô : Les erreurs du passées forgent notre futur ...
Date d'inscription : 05/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
151/1000  (151/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]   Lun 18 Juin - 12:56
Ce monde, le chaos, la haine, la destruction, la souffrance, le sang, le manque et la terreur, je connaissais trop bien ces sentiments et pourtant, j'avais osé lui tendre la main, moi, porteur de désespoir au sein de ce bas empire de Shinobis où chaque seconde est une lutte contre la mort. Le roux m'avait regardé quelques secondes avant d'accepter mon contrat de paix, la guerre n'avait pas encore commencé alors autant profiter de ces derniers instants où la confiance est tout à fait ordinaire entre deux individus qui ne se connaissent pas encore. Mon interlocuteur me répondit sur un ton calme mais je sentais la méfiance émaner de lui, il n'avait pas dû avoir un passé facile lui non plus enfin peut-être plus désastreux encore que le mien. Tsuki Hayatsu, tel était son nom et comme tout Ninja plus ou moins réputé dans son village, il portait un pseudonyme. "Le Kuroshiro" quel nom intriguant, quelles pouvaient bien être les motivations qui avaient poussé les gens à le surnommer ainsi ? Bref, ce n'est pas la question, revenons à nous moutons et soyons courtois nous aussi pour une fois.

« Je suis Shintô du clan Hôtobi, tu n'as sûrement jamais rien entendu sur moi. Mon clan n'est plus et je ne suis pas un Ninja exceptionnel à vrai dire. »

Non, je ne suis qu'un adolescent presque comme les autres, du moins à Ame, je fais partie de ces gamins qui rentrent chez eux tard le soir, qui déposent leur sac de voyage un peu n'importe où dans leur piaule. La vie qu'un jeune de Konoha envierait sûrement, c'est vrai que temps de liberté, j'en rêvais aussi quand je vivais avec mon clan, il y a huit ans de cela. Aujourd'hui les temps ont changé, j'ai enduré beaucoup d'épreuves mais je suis encore en vie, malgré mes envies de suicide, oui...Hôtobi Shintô est encore dans le monde des vivants à bientôt seize ans. Hum...Mais enfin, à quoi je pense ? Pourquoi est-ce que je regarde le sol moi ? Il doit me trouver terriblement malpoli avec une telle attitude !

Le soleil illuminait la plaine où tous deux nous serrions la main il y a quelques minutes encore, ça promettait une magnifique journée ! Mais en attendant, je n'allais quand même pas rester planté là comme un imbécile, il doit me trouver ennuyant. Pourquoi l'image de nous-même préoccupe autant les hommes ? Raaah c'est pas le moment de faire de la philo, que cette petite voix au fond de ma tête se taise non de dieu ! ...Me revoilà enfin au calme - non je vous rassure, je ne suis pas fou - après m'être redressé, je l'observai un peu plus attentivement, il était grand, plus que moi en tout cas, sa crinière rousse luisait sous les rayons dorés de l'astre divin tandis que moi euh...Je ressemble à un vulgaire gosse mal coiffé. Lassé du silence qui pesait sur nous - et surtout de mon complexe d'infériorité qui refait surface - je me décidais à engager une conversation.

« Dites Tsuki-san, vous venez de Kiri...C'est loin d'ici quand même et euh...Si ce n'est pas une mission qui vous amène ici, pourquoi avoir choisi Kusa ? »

Je me rendis soudainement compte de la gaffe que je venais de commettre, mais quel idiot ! Il allait penser que je voulais lui soutirer des informations alors que ce n'était pas du tout mon intention ! Pourquoi Kami-sama ? Pourquoi ne pas avoir inventé une technique de Ninujutsu simple qui nous permettrait de revenir en arrière ? Conscient de ma bêtise, je tentai de me rattraper, eh oui...Je suis vraiment con parfois.

« C'est juste une question banale hein ! N'allez pas croire que je cherche à vous faire dire quoique ce soit ! »

Pris de panique, j'avais bégayé plusieurs fois en prononçant ces quelques mots. Comment allait-il réagir ? Moi qui ne comptais pas me battre, j'espérais qu'il n'avait pas pris la mouche..Dans le cas contraire, je suis dans de beaux draps !


Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]   
 

Des ambitions, deux Shinobis, une seule destination [PV Tsuki Kuroshiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Kusa no Kuni - Pays de l'Herbe-