« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Révélations [PV Yozo]

Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Révélations [PV Yozo]   Sam 17 Sep - 8:21
À travers les feuillages passait un filet de lumière, ce dernier était un des seuls liens qui reliait terre et ciel en plus de la mer, encore qu’en parlant des contrées océaniques, ce n’était qu’une pauvre illusion crée par l’optique. Tout ce qui était humain n’était qu’illusoire, éphémère autant la vie que notre vision des choses, un jour, un grand homme avait décrété que dans notre long périple qu’était la vie, il n’y avait pas de réalité, juste des façons de voir. Une fois encore, on pouvait remettre ce proverbe en question mais Madara était convaincu qu’il s’agissait de justes paroles. D’un geste lent, notre protagoniste plaça sa main gauche sur son œil rouge aux trois virgules, sa pupille était le symbole de l’illusion, c’était lui et lui seul qui avait le pouvoir rendre la réalité à ce monde ingrat. Aujourd’hui, il avait décidé que briser la glace et d’annoncer au monde son grand retour en tant que Shinobi et cette fois-ci, personne ne pourra l’arrêter, son dernier adversaire, Hashirama Senju n’était plus et même si l’on pensait que le premier du nom avait vaincu notre homme, on se trompait. La victoire n’appartenait qu’à lui, il avait gagné son combat, celui d’être en vie de détenir une multitude de secrets dont tant de monde frissonnerait après n’avoir entendu que la moitié.

L’héritier des pupilles magiques marchait à un rythme modéré dans les forêts humides du pays du feu, cela faisait quelques temps qu’il n’avait plus remis les pieds ici, depuis son entrevue avec Danzô plus exactement. Les temps avaient changés, désormais Akatsuki représentait bien plus qu’une menace aux yeux du monde car tous savaient que c’était l’organisation de la lune rouge qui se trouvait derrière toutes les atrocités commises ces dernières semaines et pour une fois, ils voyaient juste. Il avait décidé de pousser le bouchon encore plus loin en cette journée radieuse qui faisait intermédiaire entre l’été et l’automne, il était prêt à révéler son identité et pas de n’importe quelle façon. Son premier objectif était d’éliminer quelques soldats de Konoha et finalement, en laisser un s’échapper pour qu’il aille raconter à tout le monde qu’Uchiha Madara était bel et bien vivant, moins puissant qu’à l’époque certes mais détenant des pouvoirs dépassant les limites du réel.

D’après la carte du monde, il arriverait bientôt à un certain petit village nommé Tanzaku, d’après les rumeurs, c’était un village charmant qui était réputé pour ses fêtes et ses foires organisées chaque année. Cependant, vous vous doutez certainement que le leader secret de la plus grande menace actuelle n’était pas venu au pays du feu pour festoyer – enfin quoique, selon les points de vue – mais pour effectuer un véritable massacre. Voir la panique dans les yeux, la peur faire frémir et les larmes couler lorsque le sang d’un proche giclait abondamment sur vous…Enfin dans leur regard naquit la haine, la souffrance rend les hommes meilleurs, plus forts. Un monde régit par cette idéologie ne pourrait qu’être préférable que celui que nous avons actuellement songeait le vieillard et lui bien sûr, en serait le maître absolu car ce serait grâce à lui et à ses plans que la véritable paix serait née. Hommes, femmes ou enfants, qu’importe la catégorie sociale lui en seraient tous reconnaissant, lui qui avait tant était haï à travers les décennies dans ce pays dit prospère.

Mais qui savait que derrière les aspects rayonnant d’Hi no kuni se trouvaient des schémas plus sombres, un passé peu glorieux. C’était par la faute du pays du feu que de petits villages tel Ame Gakure no Satô avaient été rayés de la carte et par ce fait, tous ces enfants traumatisés par ce conflit à l’époque vivaient désormais dans la haine, leur vie était tournée vers la vengeance…Ce peuple révolté voulait rendre la souffrance éprouvée à ceux qui leur avait donné lorsque le conflit éclaterait enfin, grâce à ce vécu, il avait pu endoctriner leur actuel dirigeant qui n’était d’autre que l’un des véritables fondateurs de la lune rouge, un certain Nagato appelé plus couramment Pein ou Dieu par les habitants du village caché de la pluie.

Après quelques minutes supplémentaires, il atterrit au village de Tanzaku sans plus d’encombres, dissimulé derrière sa longue cape noire unicolore, l’homme au masque en spirales oranges arpentait les plus sombres ruelles à la recherche de Shinobis censés réhabiliter l’ordre en cas de saccage, pas un seul ne se présenta à lui. S’il le désirait donc, il pourrait faire un attentat…Pas si sûr ! Alors que le descendant de Rikodô Sennin sortit un kunaï pour s’en prendre à la population…

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Révélations [PV Yozo]   Sam 24 Sep - 8:11
De mauvaise humeur, certainement à cause d'un réveil râté qui se finissait par un réveil écrasé au sol, Yozo était en route. Le soleil rayonnant de chaleur agréable, le ciel d'un bleu éclatant, les oiseaux volant paisiblement dans les cieux... le Hoshikuma n'en avait un peu rien à faire. Pire que s'être levé du mauvais pied, il s'était carrément retrouvé allongé sur le parquet de sa chambre, dérapant du bord de son matelas pour venir chuter à terre. Et comme si cela ne suffisait pas, il n'y avait plus de bouffe. Une vraie galère matinale, dont personne ne raffole, et que pourtant nombreuses sont les personnes qui subissent ce cas de figure. Faisant avec, Yozo fit avec et s'habilla en tenant compte de ce détail qui l'horripilait. Il n'eut pas le temps de s'enfiler son hakama que l'on toqua à la porte. Une manche sur deux de son kimono de mise, il ouvrit rapidemment et vit apparaître un fonctionnaire du Palais du Feu. C'était un petit homme, vêtu d'un petit chapeau traditionnel noir, qui lui couvrait une chevelure à la jointure entre le brun et le gris, à cause de son âge avancé. Son regard était à la hauteur de sa taille, attentif et plein de vie. En guise de vêtement, il portait une longue robe, principalement rouge, et dont les bordures des manches étaient indigos. Dernier détail : la présence d'une petite moustache sous les naseaux du personnage.
    « Salutations, Maître Hokage. Le Conseil du Village m'envoie prestement dans votre domicile afin de vous délivrer une missive de la plus haute importance. Les Anciens demandent votre présence sur le chantier du Château de Tanzaku. Les derniers travaux d’agrandissement de la forteresse historique de la ville sont bientôt terminés, et votre présence à ce projet est par conséquent sollicité pour montrer le soutien de Konoha à Tanzaku. »
    « Bien... puisque le Conseil l'exige. Et je suppose qu'une escorte m'attend à la sortie du village pour me guider à bon port ? »
    « Exact, Hokage-sama. Un escadron de quatre Chûnins vous attend devant les Portes de Konoha. C'est fou ce que vous êtes pertinent ! Je comprend mieux pour on vous a choisi au poste de Ombre du Feu. »

    * Et toi, c'est fou ce que tu m'emmerdes de bon matin... on comprend de suite pour le Conseil t'a choisi pour m'annoncer la "Bonne nouvelle". *
Le petit bonhomme sénile lui remit avant de partir un rouleau à Yozo. Il contenait quelques informations, notamment sur les ninjas qui allaient l'accompagner. Dossier, avec affinités, effectifs des missions, et d'autres données qui lassaient le Hoshikuma. Il préféra plutôt lire entre les lignes, tout en rentrant dans le salon, pour trouver l'heure précise du rendez-vous. Soupirant une énième fois, il vit qu'il n'avait plus beaucoup de temps à lui avant de devoir partir. Il finit de se mettre son kimono, de prendre son nécessaire de combat, sacoche, trousse de premiers soins, et son naginata. La route jusqu'aux portes de Konoha ne serait pas longue, il embarqua donc avec lui une petite bourse de quelques ryôs, afin de s'acheter à manger une fois à Tanzaku.
______________________
Tanzaku était une grande ville, très commerciale. Yozo le voyait, et savourait justement de cette richesse de boutiques et restaurants pour se rassasier. Lui dont le ventre ne faisait que geindre le long du trajet, le voici désormais presque au paradis, se remplissant la panse d'une vitesse digne d'un shinobi affamé. Son bol de riz se vide, la carafe de boisson fait des va-et-vient entre la table et le verre, tout comme le porte-monnaie de notre protagoniste qui s’amaigrit à vue d’œil. La faim justifie les moyens, et le cas de Yozo en est un bon exemple: à la faim de son festin, quelques piles de vaisselles sur le bord de la table. Les rares clients autour de lui écarquillent les yeux, l'air interdit devant la capacité d'ingestion du Hokage, en parfait contraste avec sa sveltesse.

Une fois sa satiété acquise, il reprit donc la route vers le chantier de reconstruction. Le château de Tanzaku, depuis sa destruction par Orochimaru, reprenait forme, et les habitants étaient fiers de pouvoir retrouver dans le paysage cet élément qui fait la réputation et donne sa grandeur à la ville. Autour des remparts ancestraux et des sentinelles, des échafaudages en bois se dessinaient ici et là, des fourmis humaines y travaillant dessus. Le château était certes un élément clé, partie intégrante de l'histoire de la cité, néanmoins, il se trouvait un peu en retrait de cette dernière, donnant de ce fait à l'édifice des allures disproportionnés. Petit à petit, Yozo se rapprochait du château, évoluant sur un sol dallé, assisté d'un quatuor de ninjas. Tous maniaient le Katon et le Fûton, de tel sorte à créer à des combinaisons d'attaques dangereuses et parfois défensives. Même si le chemin séparant Konoha de Tanzaku était sûr, le Conseil semblait déterminé à assurer la protection du Hokage. Cela agaçait un peu Yozo, qui se sentait comme un gamin qui devait donner la main à sa maman pour traverser la route.

Et soudain, alors que lui et son escorte traversaient des ruelles plus calme qu'en centre-ville, il sentit un chakra sombre. Une énergie négative, que même les Chûnins ne pouvaient encore sentir. Un senseur débutant avaient les qualités de détection de chakra d'un Kage, qui de par son expérience, flairait et était habitué aux grosses sources de chakra. Intrigué, mais surtout inquiet, il préféra ne pas révéler sa découverte à ses hommes. Au lieu de ça, il préféra feindre une courte absence d'un simple: « Arrêtez-vous quelques instants ! Je reviens, j'en ai pour quelques secondes. » avant de prendre la direction de l'émission de ce chakra. Dans sa tête, le Hoshikuma se rassure avec humour; tant la facilité de trouver un prétexte pour s'absenter devant ses hommes grâce à son grade est déconcertante. Il avança jusqu'à un coin d'ombre, et une fois à l'abri des regards des soldats, il créa un clone aqueux des plus réalistes. La copie de notre héros obéissant aux instructions de son créateur, il hocha la tête et fila rejoindre les Chûnins. Il déclara que tout était en ordre, qu'ils pouvaient dès à présent repartir, et alors que le groupe s'éloignait de Yozo, ce dernier marcha lentement vers la source de ces inquiétudes.

C'était un homme. Son allure, sa gesticule lui donnaient des airs masculins, bien qu'il avait de quoi se dissimuler. Une cape d'un noir ténébreux, un masque aux motifs singuliers, dont la teinte orangée contraste avec l'obscurité de sa toge. Il se tenait face à Yozo, immobile et silencieux, kunaï en main. Le Hoshikuma ne savait pas quoi faire, ayant peur de mal estimer le niveau de son potentiel adversaire. Pourtant, il lui semblait reconnaître un chakra aussi étrange que familier, comme une sombre rumeur dont Yozo avait eu courant. Son intuition le mettait sur ses gardes, et afin de tromper son ennemi, il préféra lancer d'un ton peu moralisateur:
    « Eh bonhomme, tu devrais pas traîner ici tout seul avec un petit couteau dans la main ! Tu risques d'avoir des problèmes dans ce coin de la ville. »
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Révélations [PV Yozo]   Jeu 29 Sep - 9:46
  • On l'avait si soudainement interrompu qu'il avait à peine eu le temps de faire volte face et voir qui venait de rappliquer mais un seul coup d'oeil suffit, il l'avait d'ores et déjà reconnu...Une taille plutôt imposante, des cheveux courts, noirs et en bataille, ce ne pouvait être un autre que cet Hokage à la réputation de déjanté, le fameux Hoshikuma Yozo, ce Ninja issu de parents paysans qui avait réussit à se faire un nom de l'histoire. Contrairement à lui bien évidemment, qui était né dans l'une des familles les plus réputées de l'époque mais tous deux avait un point commun : un talent pour l'art de vivre en Ninja. Et malgré cela, malgré le fait que l'éliminer serait sans aucun doute gâcher le sang d'un talentueux, il se verrait dans l'obligation de le faire, pas aujourd'hui non bien sûr mais une autre fois, lorsque la bataille sera déclenchée véritablement.

    Il parlait de bataille cependant il était bien conscient qu’il n’y en avait pas qu’une seule bien que générale, tous les Shinobis usaient de cette guerre pour défendre leurs propres idéaux et accomplir leur vengeance personnelle, c’était le cas d’un certain jeune homme qu’il avait rencontré il y a peu. Un certain Sasuke Uchiha, descendant de la grande lignée d’un des clans les plus populaires avant qu’il ne s’éteigne par le biais d’un génocide causé par nul autre que lui-même, celui qui se tenait debout, kunaï à la main jusqu’à la réflexion du Hokage en personne. Il se retourna alors vers lui et attendit quelques secondes avant de déclarer avec un petit rire innocent :

    « Vraiment navré très cher Hokage de vous avoir dérangé, je ne pensais pas que vous sentiriez ma présence. »


    Puis il se tut afin de mieux réfléchir à ce qu’il allait lui dire plus tard, il ne pouvait guère se livrer à un duel à mort au beau milieu des ruelles de Tanzaku. Notre protagoniste fit osciller son unique œil rouge sang vers l’extrémité de la petite rue sombre et lugubre, il n’était pas venu tout seul apparemment, voilà qui lui enfonçait encore une épine dans le pied. S’il voulait prendre la fuite, il avait intérêt à utiliser son Jutsu spatio-temporel bien que ce ne soit pas dans ses plans les plus immédiats qu’il comptait s’enfuir. Il finit par s’incliner en signe de respect malgré que sa révérence fut légèrement moqueuse, il n’avait pas l’intention de décliner tout de suite sa véritable identité après mûre réflexion, il avait envie de se jouer de cet homme d’environ deux mètres de hauteur, après tout cela rentrait plus dans les caractéristiques du personnage qu’il incarnait pour ne pas mettre au grand jour le fait qu’Uchiha Madara est encore en vie, après plus d’un siècle. Désirant continuer sur sa lancée de questions inutiles, notre héros décida d’interroger le dirigeant du village caché des feuilles au sujet de sa venue ici. Après tout, s’il s’était attendu à un général de quartier, il était tombé sur la personne la plus haute dans la hiérarchie du village de Konoha, autant qu’il se renseigne un maximum sur lui :

    « Dites-moi donc ! Que faites-vous ici ? Votre place serait plus dans votre bureau non ? Plutôt que de vagabonder dans les ruelles de Tanzaku. »


    Un petit air mesquin doublé d’un ton provocateur, il voulait obliger son interlocuteur à remettre en doute son identité et à l’amener dans ses derniers retranchements. Afin de l’attirer vers des endroits plus sombres et moins animés, l’homme vêtu de noir s’engouffra dans la petite rue, marchant à rythme régulier, les mains croisés derrière le dos, s’attendant à ce que Yozo le suive. Si Orochimaru avait par le passé fait son show sans se soucier de la foule autour de lui, c’était bel et bien parce qu’il n’était pas seul, accompagné de son fidèle acolyte : Kabuto Yakushi. Ce dernier était d’après les renseignements obtenus un Ninja médecin talentueux malgré son jeune âge, il en connaissait une branche sur l’anatomie humaine. Enfin, ce n’était pas vraiment le moment pour parler de l’équipier de l’un des trois Sannins légendaires surtout que ce dernier avait mystérieusement disparu après son assaut sur Konoha Gakure no Satô il y a près de deux ans et de demi de cela. Suite à cela, le dernier survivant du génocide des Uchiha avait déserté son village pour obtenir plus de pouvoir auprès de l’homme-serpent. C’était désormais son dernier espoir de revoir l’homme au teint aussi blanc que la neige pure, un garçon naïf à manipuler pour qu’il l’amène à celui aux capacités mi humaines, mi reptiles.

    Il se trouvait désormais dans une rue plutôt large et dépourvue de toute âme humaine, maintenant qu’ils étaient sortis de l’ombre, Madara pouvait distinguer le visage de l’ombre du feu, dans ses yeux, il pouvait y lire maintes choses sans pouvoir déterminer laquelle de ses émotions dominait. Il avait dû être affecté par la mort de ses parents, peut-être pas personnellement mais depuis que les rumeurs circulaient au sujet de l’assassinat des parents du Hokage, tout le monde trouvait le pays du feu bien insécurisé et depuis, les frontières avaient été pratiquement fermées à tous les étrangers venant sans autorisation. Comment allait réagir l’Hoshikuma lorsqu’il allait découvrir que son pire ennemi se trouvait en réalité face à lui… ?


_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Révélations [PV Yozo]   Ven 7 Oct - 10:55
Deux forces s'opposaient actuellement, de façon visuelle, dans un décor des plus banal. Au cœur de ruelles sombres, que les classes sociales des plus moyennes aux plus aisés fuyaient, un homme de grande taille, vêtu d'un kimono noir en observait un autre. Si Yozo, le premier, respirait la jeunesse, la liberté, et que son visage avait des airs rassurants, le personnage qu'il avait en face était tout à fait différent. Cachant un visage meurtri par le flot des années et certainement des guerres, il dirigeait son visage en direction de celui de notre protagoniste, faute de pouvoir déterminer si son unique œil pouvait croiser le regard du Hoshikuma à travers ce masque si singulier. Quoiqu'il en soit, seul l'un des deux savait que cette rencontre anodine en apparence était en réalité la rencontre de deux grands hommes, dont le rôle à l'échelle mondiale serait de déterminer la victoire dans leur camp respectif. Le camp de la lumière, de la liberté pour l'un et celui des ténèbres et de l'asservissement pour l'autre.

Tout semblait les opposer et pourtant, quelques détails venaient troubler ces différences. Tout deux se voilaient leurs intentions dans des figures de style orales des plus hypocrites, bien qu'il ne s'agissait en rien que de viles plaisanteries et non pas de réels défauts ancrés dans la conscience. Tous deux revêtant de sombres couleurs, leur vision de la vie étaient totalement inédites aux principes qu'instauraient les politiques. Et pourtant, forcés par les événements, ils se faisaient face, sans réellement chercher le conflit.
Néanmoins tôt ou tard, conscients ou non, leurs armées se croiseront dans la haine, le sang, et l'illusion d'être au-dessus de l'adversaire, de dominer ce dernier et de décider du sort du monde en ôtant la vie à une partie de ce monde.

Yozo suivit l'homme masqué, qui lui inspirait le doute. Un sentiment de déjà-vu encore plus fort qu'auparavant l'avait poussé à le suivre, bien que d'autres acteurs moraux le forçaient encore à rester en compagnie de l'inconnu. Après avoir été interrogé sur la raison de sa venue à Tanzaku, le Hokage atterrit aux côtés de son interlocuteur dans un lieu encore moins exposé. L'air plutôt posé, le caractère enfantin du ninja médecin s'estompa pour prendre une teinte plus sérieuse. Il était inutile de se voiler la face plus longtemps. Retirant son masque, le Hoshikuma paraissait plus déterminé que jamais. Il avança de quelques pas, à un rythme très lent, afin de déstabiliser son adversaire. Si cet homme hostile en question pouvait encore observer notre héros, ce n'était pas réciproque. Ses yeux se perdant dans le vide, l'Eiseinin ne souhaitait en aucun cas rentrer dans une guerre psychologique, s'éternisant et l'empêchant d’agir à sa guise.

Non pas que son arrivée au château de Tanzaku devait se faire au plus vite, puisque bien au contraire, il n'en avait que faire de parader inutilement dans les ruelles dallées pleines de bourgeois aux valeurs chimériques, mais plutôt qu'il n'aimait pas s'attarder sur la fameuse question du: « Qui est-il ? » Le personnage auquel il allait parler lui donnait un vaste doute, et aussi une certaine anxiété. Il devait donc au plus vite effacer ces impressions pour se baser une solide certitude. Après s'être rapprocher du ninja masqué, qui avait préféré oublier son kunaï, Yozo lança:
    « Qui que tu sois, les raisons de ma venue dans cet endroit te sont totalement proscrites. Au même titre que tu m'es inconnu, tu n'as rien à savoir d'autre. Quoiqu'il en soit, puisque que tu sembles connaître assez aisément mon identité, décline la tienne, à moins que la politesse t'encombre d'une tâche trop lourde à ton goût...»
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Révélations [PV Yozo]   Dim 16 Oct - 8:08
  • Ils en étaient arrivés au moment fatidique, celui où il était contraint à révéler sa véritable identité aux yeux de tous et en particulier à ceux du Hokage. Véritable ? Enfin qui serait assez fou pour se dévoiler entièrement ? Bien entendu, notre machiavélique protagoniste avait d'ores et déjà réfléchi à une couverture qui inspirerait suffisamment de peur au monde entier pour que toutes les nations soient en état d'alerte. Alors qu'il venait de se prendre une bonne dose de remontrances de la part du plus haut dignitaire du village caché des feuilles, notre homme ne put s'empêcher de songer que le Hokage avait bien changé à moins que tout ce que l'on racontait sur lui n'étaient que des rumeurs. Quoiqu'il en soit, un bon nombre d'espions travaillant à sa solde avaient toujours décrit Yozo comme étant un Ninja plus ou moins irresponsable, un jeune homme charismatique plutôt jovial qui ne maîtrisait pas toujours ses actes après quelques verres de Saké.

    Cependant l'homme qui se tenait derrière lui était tout sauf la personne que l'on lui avait toujours décrite, il paraissait posé, calme et employait un ton digne des hommes de son rang. Ainsi, il lui avait lancé que les raisons de sa présence à Tanzaku ne le regardaient pas avant de finir sur un ton légèrement provocateur. L'homme tout de noir vêtu esquissa un sourire derrière son masque orange en forme de spirales, ce n'était guère du sadisme que l'on pouvait y voir mais de la satisfaction. Bien qu'il ne s'attendait à ce genre de réponse, il s'efforça de trouver quelque chose à lui répondre avant qu'il ne parte, lassé de la conduite d'enfant de celui que l'on appelait Tobi au repaire de la lune rouge. Cette fois-ci, ce n'était guère une voix enfantine qui s'échappa de la bouche du leader secret de la lune rouge mais une autre...Plus rauque...Plus grave, plus adulte ? Sans se retourner, il s'adressa directement au chef des militaires de Konoha :

    « En voilà une belle façon de parler à ses aînés…Et ça se dit Hokage ? Avant de me faire des leçons de politesse, va réviser les tiennes. »


    Son court discours s'acheva ainsi alors qu'un rayon de soleil traversa les épais nuages dans le ciel. Puis, le possesseur de la pupille magique fit mine d'avancer avant de faire volte-face et d'activer son Sharingan. Désormais, il avait tout pour impressionner son interlocuteur, après l'avoir visiblement remballé avec sa précédente réplique, l'homme masqué venait de lui montrer qu'un autre utilisateur de la pupille légendaire vivait encore en ce monde hormis Sasuke, Kakashi et Itachi. Observant la réaction du plus jeune, le dénommé Tobi étouffa un petit rire avant de déclarer pour la première fois ouvertement :

    « Je suis Uchiha Madara, celui que vous aviez déshonoré après son combat contre le Shodaïme Hokage, vous m’aviez traité de faible jadis mais désormais, alors que l’âme d’Hashirama repose dans le sanctuaire des morts, je suis en vie et prêt à réhabiliter la justice dans ce bas monde où les Shinobis ne sont que des corrompus… »

    Un vent glacial traversa la ruelle du petit village de Tanzaku, il annonçait l'automne, cette période de l'année remplie de mystère, celle où la végétation connait la mort puis la renaissance. Les deux Shinobis se faisaient désormais face, l'un avait la face masquée et on ne put distinguer qu'un seul oeil rouge sang. À son opposé, on pouvait apercevoir un homme plus jeune, son visage habituellement rieur semblait plus crispé...

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Révélations [PV Yozo]   
 

Révélations [PV Yozo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Tanzaku-